29/02/2016

7188

Épectase : la grande mort durant la petite.

28/02/2016

7187

Je lève la tête vers le noir scintillant.

Ma conscience est une matière malléable que les mots, les images, les pensées façonnent à leur guise.

Je suis la voie, les émotions me roulent dessus.

Les astres pour interlocuteurs, j'entends le souffle des siècles.

Je me livre aux mains du temps.

7186

- Que fais-tu à tes heures perdues ?
- Je les cherche.

7185

Dans la série « atelier CULinaire » :

Quand un chinois est dans une russe, il ne fait que passer.

27/02/2016

7184

Pour faire une charlotte ou une madeleine, on peut s'aider d'une maryse, est-ce cela qu'on appelle l'entraide féminine en cuisine ?

26/02/2016

7183

J'écris comme si j'attendais ça depuis des milliards d'années et pour les milliards d'années qui viennent.

25/02/2016

7182

Ce n'est pas que j'en ai besoin, c'est que j'en ai envie.
Je ne vois rien de plus important à faire, rien de plus grand à faire.
Écrire. C'est goûter le réel. Lui donner vie.

Sans les mots, les yeux ne voient rien.

Écrire, c'est toucher l'existence.

Non pas qu'il soit important d'écrire pour plus tard, ou pour se souvenir de quelque chose, écrire pour maintenant, pour vivre maintenant.

Les mots éclatent la réalité en millions de fragments colorés.

À chaque mot, je donne naissance à ce qui existe et en savoure l'impact.

7181

Si chaque phrase est une goutte qui érode le silence, il ne doit plus en rester grand-chose tant est titanesque le torrent de parole versé par l'humanité.

7180

Régulièrement, la poule pousse un œuf de soulagement.

24/02/2016

7179

Dans la série « les mots, c'est dingue ! » :

Les œufs sans e deviennent oufs.

7178

Je suis une question qui se questionne.

23/02/2016

7177

Le langage me fonde puis me fond.

Liquide, les mots que je suis s'écoulent.

Goutte à goutte, définitivement dispersé.

7176

Cette phrase est complètement hors sujet.

22/02/2016

7175

Tentative d'expression poétique de l'inconsistance de l'existence :

Vapeur.

21/02/2016

7174

Moment suspendu au-dessus
Éternité dérisoire de l'infinité noire
Grain de poussière poussé par la lumière
Je ne choisis pas l'issue comme je n'ai pas choisi l'entrée.

Rien n'a d'existence à part les mots.
Je flotte entouré de mon âme.

Je n'ai pas l'explication, seulement la sensation.

7173

Vivre, c'est partager un moment avec le présent.

20/02/2016

7172

Écrire, c'est gratter le réel avec une plume pour en révéler les mots.

19/02/2016

7171

Les mots sont des paupières ouvertes.

18/02/2016

7170

Entre le silence et les mots, il y a un espace où la conscience respire.

Sansespaceonmanqueraitd'airetl'espritsuffoquerait.

7169

Les mots n'ont pas plus de sens que le silence.

7168

Le silence me dit des mots d'amour.

17/02/2016

7167

- Quel est le sens de la vie ?
- Il y en a autant que de cerveaux qui y réfléchissent.

7166

La vie part dans tous les sens, pourquoi voudrais-tu qu'elle ait un sens unique ?

16/02/2016

7165

Ce n'est pas vraiment que rien n'a de sens, c'est plutôt que tout a un sens différent.

15/02/2016

7164

Chaque phrase de plus est une phrase de moins.

7163

Quand je pense aux milliards de phrases que je n'ai pas encore écrites, je me dis que j'ai encore du boulot.

14/02/2016

7162

Entre deux moments sans activités, j'en profite pour ne rien faire.

7161

J'ai déjà vécu plus d'un milliard de secondes, mais combien de mètres parcourus depuis ma naissance ?

13/02/2016

7160

Je suis à contresens sur la voie du milieu.

7159

Au regard de l'univers et de l'éternité, aucune histoire n'a d'importance, le silence éternel efface tout.

12/02/2016

Intermède N°9 :

Conversation sur la route avec un conducteur, après un croisement où j'avais priorité.

Je suis à vélo, je viens de sa droite, je commence à freiner car je vois cette voiture qui ne me donne pas l'impression de vouloir s'arrêter pour me laisser passer, à moins d'un mètre de lui et presque à l'arrêt je vois qu'il se décide finalement à me laisser passer, je le regarde et je me pointe du doigt pour lui signifier que j'avais priorité. À peine quelques mètres plus loin, alors que j'accélère à nouveau, je l'entends crier en ma direction, je me retourne pour voir le phénomène, il a ouvert sa fenêtre, il a la tête qui en dépasse. :

- JE TE LAISSE PASSER ! SI T'ES PAS CONTENT, VIENS, ARRÊTE-TOI ET JE TE PETE LA GUEULE !
- POURQUOI TU T'ENERVES ??? lui crié-je avec un signe d'incompréhension alors que je m'éloigne et qu'il est au ralenti à près d'une vingtaine de mètres.
- PSOLMAEILKGFHQODSFOKQSODKZOJEFO (incompréhensible, alors que je tourne à gauche et que lui continue tout droit.)

Mon réflexe n'a donc pas été de m'arrêter, et j'en suis pleinement satisfait. Il aurait été stupide de ma part d'accorder ne serait-ce qu'une seconde de plus à cet excité imbécile qui n'aurait probablement rien voulu ni pu écouter ou comprendre de ce que je lui aurais dit.

Quant à me battre, jamais je ne me battrai sans raison.

7158

Dans 6 millions d'années, ce qui a de l'importance aujourd'hui n'en aura plus aucune.

11/02/2016

7157

Si cette phrase n'avait jamais existé, vous ne vous en seriez jamais aperçu, qu'elle n'existait pas.

7156

Si je n'existais pas, jamais vous ne vous seriez dit « tiens, Cédric n'existe pas ».

10/02/2016

7155

Plus je me creuse, plus je m'accrois.

7154

- As-tu des amis, Cédric ?
- Des milliards, par contre je ne sais pas combien d'entre eux me considèrent comme le leur.

7153

- Cédric, c'est quoi pour toi un ami ?
- Un ami, c'est quelqu'un qui ne te reproche rien, qui ne voit en toi aucun défaut, car il ne les regarde même pas, ne les cherche même pas.

C'est un être humain qui ne te cherche aucun pou, à qui tu ne dois rien et à qui tu ne réclames rien, pas même du temps ou de l'attention.

Il te laisse exister tel que tu es et a plaisir à te savoir exister tel que tu es.

7152

Si un ami est un être humain qui vous juge, à qui vous ne pouvez tout dire, à qui vous devez rendre des comptes ou qui vous en demande, je préfère être sans.

09/02/2016

7151

L'univers a d'autres chats à fouetter que de s'attarder sur nos petites histoires d'être humain.

7150

Je n'ai de comptes à rendre à aucun mot, aucune phrase, aucune idée, aucun texte, aucune définition, aucune pensée, aucun livre.

Quoi qu'il ait été dit, pensé ou écrit avant que je vive, ça ne m'implique pas, ça ne m'engage pas.

La vie, personne ne l'inventera pour moi, personne ne la définira pour moi, personne ne la découvrira pour moi.

Je suis l'innocence et la virginité inviolables.

7149

Vous existez en moi.

Prenez-y vos aises, l'espace y est infini.

Vous ne prendrez jamais trop de place, vous ne serez jamais trop vivant.

7148

Il n'existe aucun miroir pour observer sa conscience.

08/02/2016

7147

J'ai disparu de ma vue.

Impossible de me voir vivre puisque je suis là où sont mes yeux.

07/02/2016

7146

- Mon toit s'est effondré.
- La tuile.

7145

- Cédric, que penses-tu de la vie et de la mort ?
- La vie est un mystère, la mort n'en est pas un plus grand.

06/02/2016

7144

En 2904, il y aura 5 éclipses de soleil, j'ai hâte de voir ça.

05/02/2016

7143

Il était probablement sodomite, celui qui, le premier, a été foutre un « i » dans l' « ognon ».

7142

Les gens me prennent comme je suis ou ne me prennent pas mais je ne changerai jamais pour plaire à quelqu'un, qui que ce soit.

04/02/2016

Aparté orthographique

Si j'ai bien compris, l'accent circonflexe, à la base, est lui-même issu d'une réforme de l'orthographe, et nénuphar s'écrivait nénufar pendant des siècles. En fait, c'est plutôt que tous les changements nous font bizarre, ça s'appelle l'attachement aux choses qu'on connaît par rapport aux choses nouvelles ou qu'on ne connaît pas ou dont on n'a pas l'habitude. Les premiers qui ont écrit « enfants » au lieu d'« enfans » ont certainement eu droit aux remarques que je lis aujourd'hui concernant ognons et nénufar.

Bref, dans 500 ans certains ne pourront pas accepter qu'on n'écrive plus comme on écrira dans 200 ans.

L'homme est ainsi fait qu'il s'attache à ce qu'il connaît et voit le plus souvent d'un mauvais œil les changements. Une sorte d'instinct de survie. Et j'ajoute que je n'ai rien contre cet instinct. Disons que personnellement, avoir d'autres façons d'écrire des mots ne me dérange pas.

7141

- Cédric, arrête de m'écrire !
- Suffit que t'arrêtes de me répondre.

7140

Mon esprit a mué, il s'est débarrassé de son ancienne peau mentale.

7139

Quand vous cessez de penser à ce que vous pourriez ou devriez être ou pas, ce que vous êtes se déploie.

La pensée de soi limite soi.

La pensée limite.

03/02/2016

7138

Depuis que les mots sont devenus aussi légers que l'air, enfin je respire.

7137

La vie est un jeu de hasards.

02/02/2016

7136

Je suis déjà l'homme que je serai.

01/02/2016

7135

Avoir raison sur toute la ligne n'empêche pas d'avoir tort à la suivante.

7134

Les après-skis portés le matin sont des avant-skis.