29/05/2015

6700

Tous les êtres, aussi allumés soient-ils, s'éteignent.

6699

Je suis vivant 24h/24.

6698

Allumé non-stop 24/7, l'homme, un jour, s'éteint.

28/05/2015

6697

Impossible de me dépasser, puisque je ne connais pas la destination.

6696

Si vous êtes le dernier, retournez-vous, et vous serez le premier dans l'autre direction.

27/05/2015

6695

- Cédric, que penses-tu du dépassement de soi ?
- Être second me satisfait.

6694

Plus d'hommes sur Terre = retour à l'état normal de l'univers.

6693

L'homme est une aberration provisoire.

6692

- Tuez-vous plutôt !
- La vie s'en chargera, je n'ai aucun effort à faire.

Certains font l'effort de se tuer ; moi, je suis trop paresseux.

26/05/2015

6691

- Je loue le seigneur.
- Combien de l'heure ?

25/05/2015

6690

L'amour superficiel est une pensée.

Quand je ne pense pas, je n'aime personne.

La plupart du temps, je ne pense à personne.

6689

L'amour profond est ce que nous sommes, quelles que soient nos pensées.

6688

Cette phrase est la deuxième plus vraie au monde.

24/05/2015

6687

Cette phrase est la plus vraie au monde.

6686

Cette pensée est la plus calme du monde.

6685

Rien n'est plus tranquille que le mot « tranquillité ».

23/05/2015

6684

La bonne direction, c'est vers l'intérieur.

22/05/2015

6683

J'encule toutes les traditions.

21/05/2015

6682

L'être ne peut pas ne pas être, telle est la réponse.

6681

Qui me pose cette question ?

20/05/2015

6680

Personne ne sait que j'existe. Pas même moi.

L'existence et le savoir s'excluent l'un l'autre.

19/05/2015

6679

Plus de 7.000.000.000 de personnes ne savent pas que j'existe.

6678

Personne n'est plus haut que moi, sauf quand je me surpasse.

18/05/2015

6677

Revenez lire cette phrase quand vous serez prêt.

17/05/2015

6676

Ma dernière parole, adressée à la vie, sera celle-ci : « gg. »

16/05/2015

6675

- Que serais-je sans toi ?
- Toujours autant toi.

15/05/2015

6674

Rien de plus simple que de se compliquer la vie.

14/05/2015

6673

Il n’existe pas de moments plus importants que d'autres, chaque instant vaut tous les autres.

6672

Je ne vis pas dans ma tête, c’est ma tête qui vit en moi.

6671

Tout ce qui change change le tout.

13/05/2015

6670

Je n’ai besoin de personne pour m’être.

6669

Tous les problèmes de relation sont des inventions inutiles de l’esprit.

12/05/2015

6668

À cet instant même, le nombre de consultation de mon profil est de 6668.

(Évidemment que c’est fait exprès pour coïncider avec le nombre de phrases, tout est calculé.)

6667

Aujourd’hui, je peux répondre à la phrase 3454 écrite le 30/04/13 et qui disait :

« Cela fait très exactement 595 jours consécutifs que je publie, sans exception, au moins une phrase par jour en ces lieux.
Cette série prendra fin évidemment, mais personne ne sait quand. »

Aujourd’hui je sais, la série a pris fin hier, après 1335 jours consécutifs de publication, sans exception.

Cela ne change rien à la vie de personne, pas même à la mienne, mais je me devais de le noter.

6666

Coup de tonnerre dans la blogosphère, Cédric n’a pas écrit de phrase hier.

10/05/2015

6665

J’adore désosser les questions.

6664

Quand je ne pense à rien, je le partage.

09/05/2015

6663

Quand je n’ai rien à écrire, je le publie.

08/05/2015

6662

Toute question est bonne à poser, mais tous les atterrissages ne se font pas en douceur.

Tout dépend de la qualité, et de l'état de forme, du pilote qui pose la question.

07/05/2015

6661

- Pourquoi y a-t-il quelque chose au lieu de rien ?
- Parce que s'il n'y avait rien, il manquerait quelque chose.

6660

Quelque chose s'est créé parce que rien l'a permis.

6659

Tout vient de rien.

06/05/2015

6658

Est-il possible que vous répondiez à cette question par une autre ?

6657

- Qu'est-ce qu'un ? ?
- Trop facile. C'est un i qui fait le poirier en courbant les jambes.

05/05/2015

6656

Cette question vous plaît-elle ?

04/05/2015

6655

On ne peut découvrir la vérité si on la recouvre de ce que l'on est.

6654

Tous les florilèges se fanent. Tous les mots se meurent.

Les florilèges de bons mots sont des cimetières de fleurs.

03/05/2015

6653

Si ce blog avait de l'importance ou qu'il se pensait important, je l'aurais supprimé dès la première phrase.

02/05/2015

6652

La vérité n'est à nu que lorsqu'on la découvre.

6651

- Je n'existe presque plus.
- Presque parfait.

01/05/2015

6650

J'ai toujours su que j'allais un jour écrire cette phrase.

30/04/2015

6649

Écrire, ou même penser, c'est déjà ne plus être seul, car c'est convoquer le langage, c'est-à-dire l'humanité entière.

6648

Les mots qu'on lit sont remplis des autres.

6647

La solitude n'existe qu'en dehors des mots.

6646

Je possède un vélo, un ordinateur et quelques habits ainsi qu'un portefeuille très peu fourni.

Mon but ne sera jamais d'amasser biens ou argent.

Je vis sans buts et sans mousse, bien que je roule peu.

29/04/2015

6645

Je désapprouve chaque parole sans réserve.

6644

Je m'approuve sans réserve.

28/04/2015

6643

Ce que je pense n'a pas d'importance.

6642

Ce que tu penses n'a pas d'importance.

6641

Ce que je pense de toi ou de ce que tu penses n'a pas d'importance.

6640

Ce que tu penses de moi ou de ce que je pense n'a pas d'importance.

6639

Question :

Quand on se couche moins bête, se lève-t-on plus con ?

27/04/2015

6638

La vie sans but est la vie pure, sans artifices, sans accessoires, sans fioritures.

Les buts ne sont que des fioritures, de pesantes fioritures.

6637

La vie se révèle complète et totale quand on lui enlève les buts, le sens, les significations.

6636

- Je recherche l'éveil.
- En le recherchant tu t'en éloignes.

6635

On ne devient jamais ce qu'on est.

26/04/2015

6634

Je ne suis déjà plus le même qu'au début de la phrase.

25/04/2015

6633

Cette phrase n'a rien à dire.

24/04/2015

6632

Tous les mots sont creux. Y résonnent nos prétentions à définir le réel.

6631

J'écris pour expérimenter diverses façons de se tromper.

6630

J'échoue à écrire à chaque phrase.

6629

Je nie tout, y compris et avant tout, le nihilisme.

6628

Je nie toute structure philosophique ou culturelle, tout mot qui pourrait avoir la prétention de rendre compte de la réalité.

6627

La vérité est hors-langage. Rien de ce qui est dit ne sera jamais la vérité, et évidemment, aucun des mots que moi je peux écrire ne sera jamais non plus la vérité.

6626

La plus honnête position à mon sens est celle de nier le langage, et toute recherche de vérité. Car tant qu'il y a recherche de la vérité, il n'y a pas vérité, tant qu'il y a volonté de comprendre, il n'y a pas compréhension.

6625

Pour qui regarde la vérité, les mots sont invisibles.

6624

Si rien n'existe, tout est possible.

23/04/2015

6623

Je suis devenu celui qu'aurait rêvé d'être celui que je rêvais d'être.

6622

Vous. Moi. Lui. La plaque. Toi. Elle. Eux.

Nous sommes tous à côté de la plaque.

6621

L'existence n'existe pas. Exister n'existe pas.

Et même ne pas exister n'existe pas.

22/04/2015

6620

Je ne peux rien prouver puisque je n'existe pas.

6619

Je ne peux rien vous prouver puisque vous n'existez pas.

21/04/2015

6618

« Cédric » n'existe pas, n'existe que la vie, ce qui est déjà pas mal.

6617

Ce que l'on pense de soi n'est pas plus vrai que ce que l'autre pense de soi, tout est faux.

6616

Personne n'existe.

20/04/2015

6615

Les yeux vairons voient-ils dans le futur ?

6614

La vie est hors-langage.

6613

Je suis miroir, le silence se regarde en moi.

19/04/2015

6612

Vous ne pouvez pas comprendre ce que c'est de ne pas se sentir être un léopard tant que vous vous sentez être un léopard.

6611

L'instant est libre et l'être humain l'encombre de « moi, je ».

6610

Il n'existe de paradoxes que pour celui qui en voit.

6609

Ce que vous lisez ici dans ces mots, c'est du langage, point. Si vous essayez de trouver un « être » dans ces mots, un « Cédric », un « individu », vous échouerez. Mais si vous vous contentez de lire des phrases, du langage, alors vous pourrez peut-être comprendre ce qui s'exprime. Ça n'est pas « moi, Cédric » qui s'exprime ici, mais simplement du langage.

18/04/2015

6608

Lire, c'est accompagner la solitude d'un autre.

17/04/2015

6607

Le plus beau est de mourir du vivant de son corps.

6606

Pour qui ne supporte pas sa solitude, la présence des autres est un enfer.

6605

Ma solitude n'est pas fragile, impossible de la briser.

16/04/2015

6604

La solitude n'est pas un désir, elle est une conséquence, celle du non-désir des autres.

6603

J'ai envie d'en écrire au moins deux.

6602

Aujourd'hui je n'ai pas envie d'écrire une phrase.

15/04/2015

6601

L'instant a une infinité de formes différentes mais c'est fondamentalement toujours le même.

14/04/2015

6600

La « vraie vie » est cela même qui est inappréhendable par l'esprit.

Les histoires ne sont que des histoires, le passé n'est qu'une histoire.

La vérité et le réel sont ici et maintenant, même s'ils sont inappréhendables.

6599

La relation n'existe pas car la continuité n'existe pas.

Tout ne dure qu'un instant (amitié, amour, etc.). Rien ne peut se figer définitivement, si ce n'est de façon illusoire par l'activité de l'esprit qui cherche à construire des objets mentaux, des structures claires : « cette personne est mon ami », « je vis une relation d'amitié avec lui », « je vis une histoire d'amour avec elle », etc.

En fait, toutes les histoires ne sont que des constructions illusoires, car en réalité le temps n'existe pas, la continuité n'existe pas. Tout est sans cesse inédit et nouveau.

Tout meurt sans cesse. Tout nait sans cesse.

L'instant est constamment un départ. Voilà la seule continuité.

Les histoires, toutes les histoires, y compris l'histoire de « ma vie », « mes relations aux autres », sont des inventions, des créations de l'esprit qui est tant avide de continuité car il a tellement peur de la mort.

Il se construit des histoires pour ne pas mourir.

Or la vie, la vraie, celle que nous sommes fondamentalement, se contrefout de toutes les histoires, de toutes nos histoires « d'amour » ou « d'amitié ».

La vie se contrefout de ce qu'on pense, de ce que je pense, de tout ce qui est pensé, et même de tout ce qui a été pensé depuis les débuts de l'humanité.

Sans la pensée, la vie reste intacte et pleine.

Je dirais même que l'esprit encage la vie, la limite, la freine, maintient l'homme dans une structure mentale illusoire et que sans l'esprit la vie peut totalement se déployer.

Mais évidemment « arrêter de penser » ne sera jamais le fruit d'une décision, car une décision n'est encore et toujours qu'une pensée.

13/04/2015

6598

Pensée, puis rien, pensée, puis rien, pensée, puis rien, pensée, puis rien, pensée, puis rien, pensée, puis rien, pensée, puis rien, pensée, puis rien...

12/04/2015

6597

Je suis aussi proche de moi que j'en suis éloigné.

Je peux être collé à ma condition d'être humain et l'instant suivant en être totalement détaché.

Je suis tour à tour quelque chose puis rien.

6596

Aucun mot n'est à moi, aucune pensée n'est à moi, aucune de ces phrases n'est à moi.

La pensée se déploie. Moi n'existe pas.

11/04/2015

6595

Ces phrases se servent de moi pour s'exprimer.

10/04/2015

6594

L'instant est sans cesse en train de basculer, de chuter... comme la Terre autour de l'étoile jaune.

6593

Le silence digère tous les maux.

6592

Le silence digère tous les mots.

6591

La mort n'est un problème que pour celui qui ne veut pas la boucler.

09/04/2015

6590

Le point-virgule, c'est un clin d'oeil de phrase ; enfin je crois.

6589

Je ne me ferai jamais le défenseur d'un bidule typographique. Le point-virgule peut disparaître, je ne le sauverai pas.

Même le point et la virgule ainsi que tous les signes de ponctuation peuvent disparaître et même les majuscules et les retours à la ligne tout peut mourir ne comptez pas sur moi pour sauver quoi que ce soit au niveau du langage m^m ds lttrs puvnt dispaîtr j'n ai rin à foutr tout finira d tout façon dans l silnc

6588

Le silence n'est un problème que pour celui qui veut ouvrir sa gueule.

08/04/2015

6587

Le vide me suffit.

6586

La haine et le mépris ne grandissent personne.

07/04/2015

6585

Un verrou n'est pas toujours ouvert, bien que ces deux mots soient le verlan l'un de l'autre.

06/04/2015

6584

Aimez-vous vous-même.

6583

Dieu est absent.
Dieu est toujours absent, on ne peut que lui laisser des messages.

05/04/2015

6582

Penchant minable : dire du mal.

6581

Faites ce que vous voulez de cette phrase.

04/04/2015

6580

Ne dites à personne que vous avez lu cette phrase.

03/04/2015

6579

La vie s'habille de mots.

6578

Le silence, c'est la vie nue.

6577

Le langage est un vêtement.

02/04/2015

6576

Cesser de chercher à avancer, c'est progresser vers l'instant.

01/04/2015

6575

À ceux qui débarquent :

Vous avez 6574 messages non lus.

31/03/2015

6574

Chaque regard est essentiel à la vue.

6573

Chaque phrase est essentielle au langage.

30/03/2015

6572

Il fallait une chance sur des milliards pour faire partie des premiers hommes ; de même, il y a une chance sur des milliards que je fasse partie des derniers.

29/03/2015

6571

Mon seul maître : M'être.

6570

Tous les mots, absolument tous sont du vide qui tente de parler du vide en construisant une illusion du plein.

28/03/2015

6569

Il est aisé de se faire maître, c'est à la portée de tout le monde, il suffit de se faire introduire en tant que disciple auprès d'un gourou, d'un enseignant spirituel ou d'un « celui qui sait ». Puis de l'observer, de pomper tout ce qui émane de lui, ses postures, ses discours, sa façon d'être, de parler, et finalement de l'imiter.

Considérez-vous comme un maître et des disciples s'agglutineront automatiquement autour de vous.

Voilà comment aller se faire maître.

27/03/2015

6568

La nouveauté est sans limites.

26/03/2015

6567

Le présent n'est offert par personne.

6566

Chaque instant est inédit ; à jamais renaissant.