05/03/2015

6529

Dieu vient de me parler.

Il m'a dit : « Cédric, tu es mon second fils, mon préféré des deux, tu es l'être le plus sage et le plus vénérable que la Terre porte en ce moment. »

Après avoir entendu ça, j'ai pensé : « Il est vraiment atteint, Dieu, il délire complètement. »

Je lui ai répondu : « Oui oui, c'est ça, retourne faire dodo papa. »

04/03/2015

6528

J'aurai écrit des phrases comme j'aurai vécu les instants : sans liens les uns avec les autres.

6527

Je ne vis pas une histoire, je vis des phrases.

6526

Les instants que je vis ont l'aspect de mes phrases : brefs.

6525

Les instants sont des phrases, pas d'histoire.

6524

La vie, c'est sans cesse le même instant renouvelé, sans cesse la même phrase réécrite.

03/03/2015

6523

Comprenez-vous pourquoi je vous pose cette question ?

02/03/2015

6522

Ah ! cette manie propre à l'être humain de vouloir être autre chose, différent, mieux, de vouloir ressembler à quelqu'un d'autre que soi, jusqu'à suivre les pas d'un autre, les paroles d'un autre, les préceptes d'un autre. Pauvre petit mouton humain suiveur...

6521

Ne me soyez pas.

01/03/2015

6520

Je suis l'instant matérialisé.

6519

Chacune des phrases publiées sur ce blog est parfaite et parfaitement à sa place, rangée au millimètre près, dans l'ordre des choses de la nature mystérieuse.

6518

Étrange cette mode des dents blanches, c'est pourtant beau le jaune.

Moi, j'ai les dents jaunes, mon sourire est un soleil !

28/02/2015

6517

Je me vénère.
Je me prosterne devant moi.
Je suis en adoration devant ce que je suis, sens, perçois, ressens.

Car je suis la vie, l'existence, le réel.

Il n'est d'autre dieu que soi-même.
Il n'est d'autre dieu que l'existence.

6516

Il existe sur Terre, à cette heure, au moins 6516 phrases.

6515

Les critiques les plus drôles sont ceux qui n'acceptent pas qu'on critique leur critique.

27/02/2015

6514

Rien n'existe si ce n'est un bouillon infini d'atomes.

6513

Tout est une question de phrases.

« La pensée de quelqu'un », ça n'existe pas. Il y a des phrases et puis d'autres qui s'enchaînent, et puis c'est tout.

26/02/2015

6512

.eivne ia'j is srevne'l à emêm ,xuev ej emmoc xuev ej euq ec sircé'J

25/02/2015

6511

Je suis le mystère.

6510

Quand je ressens de la douleur, je le constate et puis c'est tout, je ne m'en plains pas.

6509

Quand je ressens du plaisir, je le constate et puis c'est tout, je ne m'en réjouis pas.

6508

Traduction en anglais de la phrase précédente :

a ee h H ll ooo r u w y ?

24/02/2015

6507

aa c C ç oo uu v ?

23/02/2015

6506

Ce qui suit est la phrase 6504 bien rangée :

a ddd eeeeee i l L nnnn oo r ssssssssssssss t uuuu v ' , .

6505

« Ne rien faire » n'existe pas.

Exister est un acte.

6504

L'univers dans tous les sens, sens dessus dessous.

6503

- Qui es-tu Cédric ?
- Je me fous de qui je suis ou pas. Je me fous de cette question.

6502

Rien n'est passé.
Rien n'est à faire.

Penser n'est pas voir.

Entendez-vous l'odeur scintillante du néant ?

22/02/2015

6501

Libéré du poids de toute pensée, je suis, je vis, léger.

21/02/2015

6500

Je méprise ce que je pense.

6499

Je ne suis pas davantage ma douleur que la tienne, mon plaisir que le tien.

Seul ce qui existe importe, pas ce qui est pensé par toi, moi, qui que ce soit, de ce qui existe.

La réalité se contrefout de nos petites logiques cérébrales et de nos raisonnements mentaux.

6498

« Mon » monde intérieur ne m'appartient pas davantage que le monde extérieur.

20/02/2015

6497

En cet instant je suis de mauvais poil, fatigué, mal au dos, mais je m'en fous, je m'accepte tel que je suis, je n'ai aucune image à satisfaire, aucun regard à satisfaire, je suis comme je suis et je me fiche d'un état rêvé ou espéré. Aucun désir de changement, aucune volonté de changer ou d'améliorer mon état ne m'anime.

J'emmerde l'espoir, j'aime ce que je suis, même de mauvais poil, fatigué, mal au dos.

Je m'accepte tel que je suis comme je suis là maintenant.

19/02/2015

6496

La douleur aussi est une énergie.

6495

Je suis feu, je suis vie, je suis énergie.

6494

Ma seule ligne éditoriale pour ce blog, c'est d'y écrire au moins une phrase par jour.

18/02/2015

6493

Non, il n'était pas impossible d'écrire cette phrase.

17/02/2015

6492

Les questions n'existent que parce qu'on se les pose.

16/02/2015

6491

Prenez-moi tel que je suis ou tel que je ne suis pas, faites comme vous le sentez, c'est vous qui voyez, qui me voyez.

15/02/2015

6490

La mort aura à jamais une victoire de retard.

6489

La vie, ce qu'est fondamentalement et intrinsèquement la vie, dit silencieusement et imperturbablement à la mort : « je vis, je suis la vie, et je t'emmerde. »

14/02/2015

6488

Je ne crois pas aux noms donnés aux jours.

Il n'y en a pas de plus grands que d'autres, ils sont tous infinis.

13/02/2015

6487

Mes possibles dernières paroles :

- Ah ah ah , je meurs.

- Pourquoi faites-vous cette tête-là ? Qui a dit qu'on n'avait pas le droit de rire en mourant ?

- Je m'engage dans un tunnel de lumière blanche, ça doit être le trou du cul du soleil...

- Pour vous emmerder jusqu'au bout, mon dernier mot sera un rot : BLURRRRRRPPPPPP

- Ne comptez pas davantage sur moi mort que vivant.

- Foutez-moi par terre ! J'y ai passé assez de temps durant ma vie, je ne mourrai pas dans un lit !

12/02/2015

6486

- Arrête de vouloir.
- Je veux arrêter de vouloir.
- Commence par arrêter de vouloir arrêter de vouloir.

6485

Une page blanche parle toutes les langues.

11/02/2015

6484

Ça n'est un secret pour personne, la pentecôte est un pléonasme, mais est-ce un pléonasme montant ou descendant ?

6483

Promis, quand je serai mort, je fermerai ma gueule.

10/02/2015

6482

Ce que vous lisez en ce moment, c'est ce mot.

6481

Philosophie : blabla prétentieux.

6480

Littérature : blabla divertissant.

6479

Psychanalyse : blabla délirant.

6478

Poésie : blabla qui se la pète.

6477

Seul le silence n'est pas du blabla.

09/02/2015

6476

Je ne suis absolument pas drogué au bien-être, au bonheur ou au plaisir. Quand j'en ressens, tant mieux, mais quand je n'en ressens pas, ça n'est pas pour moi un problème, je ne les recherche pas ni ne les appelle.

La vie n'est pas seulement dans le bien-être, le plaisir ou le bonheur, la vie est partout. Et comme la vie est partout, ce que je suis me convient toujours, quel que soit mon état.

08/02/2015

6475

Assène un puissant crochet du droit au cœur de ta douleur,
qu'elle se transforme en douceur.

6474

Ce blog n'a aucune autre raison d'être que celle d'exister.

6473

Cette phrase n'a aucune autre raison d'être que celle d'exister.

6472

Je n'ai aucune autre raison d'être que celle d'exister.

6471

J'écris pour écrire, et pour aucune autre raison.

J'écris pour écrire comme je vis pour vivre.

07/02/2015

6470

Cette phrase valait le coup d'être écrite, même si j'en avais été le seul lecteur.

06/02/2015

6469

- Cédric, es-tu sûr de ce que tu dis ?
- Je ne suis même pas sûr de ne pas en être sûr.

05/02/2015

6468

On ne prend pas de décisions, ce sont elles qui nous prennent.

6467

Aucune pensée n'est supérieure à une autre.

Désintégrez tout ce qu'écrit Cédric.

Les ennuis commencent quand on suit la pensée de quelqu'un d'autre ; quand on la suit, s'y fie, s'y attache ou s'y réfugie.

Celui qui pense que sa vérité viendra de la bouche d'un autre est dans le mensonge.

6466

Rien de ce que je pense ne doit avoir pour vous une quelconque importance.

Penser à la place de quelqu'un n'est pas lui rendre service.

04/02/2015

6465

La phrase 6464, c'est du grand n'importe quoi.

6464

Il raconte vraiment n'importe quoi, ce Cédric.

6463

Les mots sont des conséquences, pas des causes.

Les mots sont des fruits, pas des graines.

Les mots sont des fruits sans graines.

6462

Les mots ne peuvent pas.

Les mots sont mais ne peuvent pas.

03/02/2015

6461

Le silence est la voix de l'univers.

6460

Je distingue « douleur » et « souffrance », je ne mets pas la même chose dans ces deux mots.

Ce ne sont pas les évènements qui font le mal, c'est la souffrance qui fait mal.

La souffrance et l'espoir sont des fruits de l'esprit, mais l'essentiel n'est pas l'esprit, l'essentiel n'est pas issu de l'esprit.

Celui qui n'est pas sous les ordres de son esprit, est sans espoir et sans souffrance.
Ce qui n'empêche pas les douleurs du corps, mais c'est autre chose.

De toute façon, ce que je raconte là n'a aucune importance et aucun impact possible sur quelqu'esprit que ce soit. Car jamais l'esprit ne se laissera faire, jamais il ne laissera des mots lui retirer son pouvoir ; il n'aime que ceux qui le renforcent, qui le caressent dans le sens du poil.

Mes mots n'ont aucun pouvoir sur quelqu'esprit que ce soit, d'ailleurs ils ne cherchent pas à en avoir.

Un combat contre l'esprit, qui est par nature attaché à sa toute-puissance, est perdu d'avance.

6459

Sans but, tous les horizons s'ouvrent.

02/02/2015

6458

Trois petits mots.

6457

Deux mots.

6456

Seule la souffrance fait mal.

Si tu acceptes les choses telles qu'elles sont au lieu de ruminer celles « telles que je voudrais qu'elles aient été ou telles que je voudrais qu'elles soient au lieu de ce qu'elles sont », alors pas de souffrance.

01/02/2015

6455

Je n'ai plus de notion du temps, je ne sais plus ce qu'est une année, un mois, une semaine, une heure, tout cela est devenu abstrait pour moi, je suis plongé dans l'instant présent.

L'instant m'a happé, le « passé » et le « futur » n'ont quasi plus de réalité en moi, en tout cas, plus d'importance.

6454

C'est bon de s'autoriser à se tromper.

31/01/2015

6453

Comment apprendre de ses erreurs si on s'interdit d'en faire ?

6452

La sagesse consiste à s'autoriser.

6451

Le mental sera toujours là, de la même façon que le corps sera toujours là, je ne vois aucune raison de s'en décrocher, il fait partie de la vie humaine.

30/01/2015

6450

Personne ne m'empêchera jamais de m'instruire, de m'instruire en observant mes erreurs après les avoir pensées, exprimées ou commises.

6449

Je ne vis pas ni n'écris pour plaire à qui que ce soit.

Plaire n'est pas un but, déplaire non plus d'ailleurs.

6448

Dans le fond, le style n'a pas d'importance.
Dans le fond du fond, aucun mot n'a d'importance.

29/01/2015

6447

Mes yeux regardent même ce qu'ils ne voient pas.

6446

Mes yeux regardent la façon dont ils voient.

28/01/2015

6445

Croquez donc dans cette phrase bien juteuse.

(Non, je ne suis pas une sorcière.)

6444

Vous pouvez stocker cette phrase si vous n'avez pas envie de la lire tout suite ; elle n'est soumise à aucune date de péremption ni à aucune date limite d'utilisation optimale, vous pouvez la consommer dans dix ans, elle aura toujours le même goût et les mêmes propriétés.

27/01/2015

6443

Tout est voué à disparaitre, à être détruit, même les pyramides d'Égypte finiront en poussière, quel que soit le temps que ça prenne.

La vie est ainsi faite, évolution constante, réagencement permanent, recombinaison moléculaire, génétique, atomique et à toutes les autres échelles, la vie même est ce mouvement, sans la destruction permanente de tout, les plantes, les animaux, l'être humain n'auraient pas existé, rien n'aurait existé.

Vie et mort, deux facettes de la même pièce, l'une ne va pas sans l'autre.

Tout est sans cesse se reconstruisant, chaque particule d'une pyramide en ruine construit autre chose, poursuit son chemin, vit sa vie de particule.

La permanence n'existe pas, et elle est même impossible, la permanence serait pire que la mort, car elle signifierait la non-vie, l'impossibilité même de la vie.

La vie fut possible car la mort et la destruction sont un fait.

26/01/2015

6442

- Comment se passe ta vie, Cédric ?
- La vie que je vis ne m'appartient pas. Je dirais même plutôt que c'est moi qui appartiens à la vie. Si elle pouvait parler peut-être que la vie dirait : mon Cédric se passe.

6441

Ne plus exister de son vivant, voilà le miracle.

6440

J'ai assez vite compris que ce que j'avais à apprendre sur moi, j'avais à l'apprendre sur place, qu'où que je serais, je serais sur place avec moi-même, alors inutile de voyager, voilà ce que j'ai assez vite compris.

25/01/2015

6439

Les mots sont les doigts de l'esprit.

6438

Il y a âme car il y a corps.

Pas d'âme sans corps.

6437

Je suis tout moi.

6436

Accueillir la relation à soi, aussi forte soit-elle, sans la juger, l'accueillir telle qu'elle est. Si on se bat contre soi ou contre sa relation à soi, ça ne peut que miner, qu'être néfaste.

Par contre, accueillir, s'accueillir, est toujours bénéfique.

Je m'accueille tel que je suis, sans me juger, sans vouloir me changer à quelque niveau que ce soit.

Là est la liberté, et seulement là. La liberté et l'amour ne sont pas dans le contrôle de soi ou de l'autre. L'amour n'est pas une main fermée sur quelque chose, mais une main ouverte qui accueille et qui n'emprisonne pas.

24/01/2015

6435

Ces phrases ne jouent pas la comédie.

Elles ne se prennent pas pour d'autres et ne font pas semblant.

6434

Ne m'attacher à aucune de mes pensées.

Faire sans cesse table rase de tout ce que je sais.

23/01/2015

Dessin N°1 :

6433

Chacun, y compris moi, parle depuis soi, et ce sera toujours ainsi jusqu’à la fin des temps.

Je ne m’en réjouis ni ne m’en désole, c’est simplement ainsi qu’est la condition humaine, et la condition des animaux s’ils pouvaient l’exprimer. La belette parlerait de sa condition de belette, de sa vie de belette, et de ce qu’elle voit depuis ses yeux de belette.

6432

Les aiguilles d'une montre peuvent-elles tourner dans le sens contraire des aiguilles d'une montre ?

6431

Le rien est beau comme un soleil lumineusement froid.

22/01/2015

6430

Nous sommes l'écho du vide.

6429

Ne commence à penser que celui qui est débarrassé de tout ce dont il a entendu parlé, de tout ce qu’on lui a inculqué, de tout ce qu’on lui a appris.

On ne devient soi, on ne pense par soi qu’après la table rase.

C’est ce que je pense.

Interlude N°7 :


6428

S'exprimer contre des pensées est déjà un acte, car tous les actes malveillants découlent de pensées malveillantes.

Parler, penser, c'est déjà agir.

6427

Les actes commencent dès la pensée, s'opposer aux pensées stupides c'est déjà combattre les actes qui peuvent découler de ces pensées stupides.

21/01/2015

6426

Tous les pays sont imaginaires.

6425

La mémoire est un pays imaginaire.

6424

- Cédric, tu fais quoi dans la vie ?
- Je réfléchis à cette question.

20/01/2015

6423

Cette phrase n'était pas censée finir comm

6422

Les yeux fermés, tous les paysages sont identiques.

6421

Les deux mots « J'existe » à eux seuls sont un vertige.

6420

Soleil épidermique
Musique adoucie
Matin calme
Vie s'étanchant.

19/01/2015

6419

À chaque pas, un atterrissage.

6418

Logique qu'il y ait des enrhumés au Népal, par contre, étonnamment, on trouve du cacao à Cuba.

6417

Dieu est certainement un pauvre petit être misérable et vulnérable, vu qu'il a un tel besoin d'être défendu.

6416

Dieu ? Je n'entends que des hommes parler à sa place.

6415

Le message de Dieu : « Fermez vos gueules. »

6414

Dieu est amour ? Il est vrai que beaucoup tuent au nom de l'amour.

18/01/2015

6413

J'écrirai jusqu'à ce que je n'aie plus d'encre dans mon clavier.

17/01/2015

6412

Toutes les religions sont des endoctrinements.

6411

Si, enfant, j'avais été endoctriné musulman, juif ou bouddhiste, aurais-je aussi facilement pu me libérer de la religion et de l'idée de Dieu comme je l'ai fait ayant reçu un endoctrinement catholique plutôt modéré ?

La possibilité de se libérer des croyances que véhiculent les « textes sacrés » est-elle seulement fonction du degré d'endoctrinement et du degré de la pression exercée par les proches qui, endoctrinés, endoctrinent leurs enfants et font tout pour les empêcher de s'écarter du « droit chemin de la vérité révélée » ? ou dépend-elle aussi de la religion en tant que telle et de ce qu'elle inculque ?

6410

Lire ou écouter ou s'intéresser aux pensées des autres ne sera toujours au mieux que du divertissement.

16/01/2015

6409

Je respecte les hommes, je méprise leurs croyances.

6408

Jamais je ne chercherai à empêcher qui que ce soit de se sentir comme il se sent.

6407

Même celui qui a l'intention de ne pas changer, change.

Intermède N°7 :

Petit dialogue ayant eu lieu dans les commentaires entre Bifane et moi que j'ai envie de partager en « une » du blog :

Bifane 15/01/2015 17:46

Vouloir s'améliorer et vouloir ressembler à quelqu'un d'autre ne sont pas des volontés siamoises. Je distingue en tout cas ces deux démarches : je souhaite pas ressembler à qui que ce soit, et si l'exemple de certains me paraît bon à suivre, c'est qu'il correspond à une aspiration propre, que je réaliserai en y mettant ma touche personnelle. Parce que non, je ne me crois pas assez bien, ce qui ne revient pas pour autant à mépriser ce que je suis : je peux aussi bien me dire que j'ai encore un long chemin à faire qu'apprécier celui que j'ai déjà parcouru. Mais à mes yeux, la vie est évolution, et j'aurai toute l'éternité devant moi pour essayer le statu quo quand j'aurai rendu le dernier souffle. En attendant, ce n'est pas un état qui m'intéresse.

Réponse

Cédric 16/01/2015 11:12

De toute façon, le « statu quo » n'existe pas, tout évolue tout le temps. :-)

Impossible de rester « exactement comme on est ou croit être », donc cette idée de « perfection » est totalement bidon et stupide. Puisque, admettons que tu arrives à cet « idéal de perfection », eh bien tu ne pourrais pas y rester parce que tu continuerais d'évoluer, de te transformer, de changer... Le « statu quo » n'existe jamais même dans l'état hypothétique de l' « homme arrivé à l'amélioration idéale de soi ».

Donc, y'a pas 36 solutions : soit tu es satisfait de l'être évolutif que tu es, tel que tu es, sans chercher un chemin particulier ni atteindre un but particulier dans l' « évolution de toi », soit c'est pour toi insuffisant d'être ce que tu es, tel que tu es, et tu seras insatisfait pour le restant de tes jours, puisqu'un « soi idéal » ne sera de toute façon jamais un état permanent, et que même si tu l'atteins cet état s'évaporera dans la seconde, et ensuite, tu courrais après, insatisfait de l'avoir perdu, toute ta vie.

6406

CrOyaNtS.

6405

Bouddhisme de merde.
Islam de merde.
Christianisme de merde.
Judaïsme de merde.
Religions de merde.

Toutes les religions sont des religions de merde et tous les croyants sont des cons.

6404

- Cédric, moi, je suis croyant, donc tu me traites de con ??
- Oui.
- C'est toi le con !
- Je ne te crois pas. Et puis, quoi que tu me dises, je m'en fous. Et pourquoi ce que moi je dis ou pense devrait-il avoir pour toi une quelconque importance ? Il faut être con pour accorder de l'importance à ce que l'autre pense de ce qu'on pense.

15/01/2015

6403

Je suis mon seul exemple.

Pourquoi vouloir ressembler à quelqu'un d'autre que soi ?

Ne croyez pas ceux qui vous disent qu'être vous-même est insuffisant et qu'il faut dans la vie obligatoirement des modèles, ils ne font que répéter ce qu'on leur a inculqué pour le vomir à leur tour.

6402

- Cédric, qu'est-ce qu'on fait sur Terre ?
- On y fait ce qu'on y fait, pas ce qu'on n'y fait pas.

6401

Il faut du temps pour comprendre que le temps n'existe pas.

14/01/2015

6400

Vain, inutile et ridicule de chercher un modèle, un idéal ou un exemple à suivre, votre vie est unique.

Tout ce que les autres peuvent vous offrir, qu'ils soient maître, gourou, idole ou mentor, ne sera jamais que du flan, du chiqué, de la contrefaçon, du faux, de l'imitation ; rien d'authentique.

6399

Il n'est de plus grand accomplissement que ce qui s'accomplit maintenant.

Exister est l'unique et donc le plus grand accomplissement.

Rien à trouver ailleurs que maintenant.

Les mots, les pensées, les idéaux, les projections sont des mensonges.

13/01/2015

Intermède N°6 :

J'adore le « Tout est pardonné ».