15/09/2014

5833

On peut tenter par le langage d'exprimer sa conscience du monde, sa façon de voir le monde, son expérience du monde, mais fondamentalement c'est intransmissible, chaque expérience de vie est unique et intransmissible.

Les mots sont ce qu'on a inventé de mieux, de plus clair, de plus précis, de plus subtil, pour partager son point de vue sur le monde, sur soi, sur la vie, sur l'homme, mais les mots ne sont pas cette vie.

Et on traduit toujours les mots de l'autre, on les lit avec nos yeux, on les fait passer au crible de son propre cerveau, tout comme l'autre lit nos mots à sa sauce à lui ; l'expérience même est intransmissible, même avec tous les mots du monde.

14/09/2014

5832

On ne peut être proches tant qu'il y a reproches.

5831

- Approche-toi, que je te le reproche.
- On ne peut admirer l'arc-en-ciel qu'à distance.

5830

Quand on est bien lassé de se délasser, peut enfin avoir lieu le véritable délassement.

5829

Le lol est un petit oiseau au corps rond qui grâce à ses deux ailes s'envole de nos bouches pour explorer le ciel.

13/09/2014

5828

Même les écrits s'envolent.

5827

« Mais qu'est-ce qu'il raconte ce Cédric ? » n'est là encore que du langage, qu'une phrase que produit le langage dans un cerveau.

Quoi que vous pensiez, ça n'est pas « vous » qui le pensez, c'est le langage qui pense en vous.

5826

Ce blog n'est pas « moi », ce blog est du langage que certains prennent pour « moi ».

5825

Je suis totalement le langage qui passe par moi.

5824

Je ne me prends pas pour les mots que j'écris ou dis, il y a une distance, toujours, irrémédiable, entre « moi » et les « mots qui sortent de moi ».

Pareillement, je ne prends pas celui qui me parle ou que je lis pour les mots qu'il me dit ou m'écrit.

5823

Le langage est un monde en lui-même, ouvert et clos, une entité libre pour laquelle nos bouches et nos mains ne sont que des outils, des moyens pour elle de s'exprimer.

Je me laisse faire. J'autorise le langage à se servir de moi. Disons que le langage me fait l'amour et que j'aime ça car je prends beaucoup de plaisir à lui offrir mon corps et mon esprit.

5822

Notre vie est le déploiement de la déflagration qu'est notre naissance.

12/09/2014

5821

Dans les coins de ma tête sont rangées les questions, les remarques, les idées, les pensées encore jamais exprimées.

Les coins de ma tête se vident lentement mais sûrement.

Le saviez-vous ? N°3 :

En tapant « askew », « do a barrel roll » ou « zerg rush » dans Google, il se passe des trucs.

5820

Attention, cette phrase est un laxatif violent ; ne la lisez qu'une seule fois au grand maximum, si vous la relisez, c'est à vos risques et périls !

11/09/2014

5819

Est-il possible d'écrire de 99 manières différentes cette question ?
Suis-je capable d'écrire 99 fois cette phrase d'une façon différente ?
Écrire à 99 reprises cette question d'une manière inédite, est-ce possible ?
Est-il pour moi faisable d'écrire 99 fois cette phrase sans en varier le fond mais seulement la forme ?
Répéter 99 fois cette question sans me répéter, c'est faisable ?
Décrire 99 approximations de cette question, est-ce réalisable ?
Imaginer 99 itérations différentes de cette question, mission impossible ?
Vous proposer 99 variantes de cette question, est-un projet réaliste ?
Poser cette question, puis la reposer différemment, puis la reposer encore, et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore, c'est envisageable ?
Vais-je réussir à trouver 99 formes nouvelles à cette question ?
Créer 99 types différents de cette même question, cela est-il possible ?
Si cette phrase est un fruit, en existe-t-il 99 variétés ?
L'objectif de construire 99 versions de cette question est-il atteignable ?

En fait, que la réponse soit oui ou non, je m'en fous.

5818

Si je n'avais plus qu'une seule phrase à écrire, ce serait celle-ci.

5817

La vie est à terre, les cimes t'y erres.

10/09/2014

5816

L'essentiel est ce qui n'est pas tributaire de nos pensées.

5815

On est ce qu'on est qu'on en ait conscience ou pas.

5814

La « justice divine » ? je n'y crois pas du tout.

J'emmerde Dieu.

Il n'est qu'un superhéros né de l'imagination humaine.

5813

Les êtres humains passent leur temps à se juger eux-mêmes et entre eux.

Et les rares fois où ils s'abstiennent, ils s'ennuient et se mettent à juger leur ennui.

09/09/2014

5812

La mort nous affranchit de notre enveloppe corporelle.

5811

Les grandes décisions se prennent en soi sans qu'on y soit.

08/09/2014

5810

Il doit tous nous prendre pour des voyeurs, le temps.

5809

Ce matin, j'ai ouvert les yeux, puis j'ai regardé l'heure :

6:09 

Les heures et les minutes étaient en train de se donner mutuellement du plaisir. J'ai refermé les yeux par pudeur avant que le temps ne me traite de voyeur.

07/09/2014

5808

Il y a le passé qui survit et le très passé.

5807

Si les pensées me laissent tomber, vais-je avoir mal ?

06/09/2014

5806

Ça y est, je pense avoir tout pensé. Mais n'est-ce pas déjà là une nouvelle pensée ?

5805

« Il y a quelques minutes » n'est qu'une pensée.

05/09/2014

5804

Il n'existe rien de plus que maintenant, que la lecture de cette phrase, maintenant.

5803

La liberté, c'est partout ; ou alors ce n'est pas la liberté.

04/09/2014

5802

La liberté, c'est la conscience qu'aucun mot n'est libre.

5801

Le couple est une invention qui divise pour mieux régner.

5800

La vie s'écoule dans tous les sens, ces derniers n'étant pas limités à cinq.

5799

Toutes mes relations ont moi comme points de départ et d'arrivée.

03/09/2014

Le saviez-vous ? N°2 :

Seules 14% des terres émergées possèdent un point antipodal également au sec. Autrement dit, si vous creusez un tunnel tout droit dans le sol, vous avez de fortes chances de tomber sur de l'eau de l'autre côté.

C'est mon cas : mon antipode alors que je suis assis sur cette chaise est un point de l'océan Pacifique près de la Nouvelle-Zélande.

Si je pète fort, ça fera des bulles.

Et vous ?

Ce site (cliquez ici) vous donnera la réponse.

5798

En creusant encore et encore, on trouve le ciel.

5797

Je prends les autres comme ils sont, pas comme je voudrais qu'ils soient.

5796

Ce qui m'intéresse, c'est ma relation à l'autre et sa relation à moi, pas les relations que cet autre a avec d'autres.

5795

- Arrête Cédric, tu t'enfonces !
- En m'enfonçant, je m'approfondis.

02/09/2014

5794

La lumière est dans le gouffre.

5793

Même parfaitement immobile, j'explore sans cesse un endroit inédit où je n'étais jamais allé avant.

01/09/2014

5792

Ne pas dire, c'est une façon de faire exister ce qu'on ne dit pas.

5791

Je suis en paix avec qui lit cette ligne.

5790

Rien ne se termine jamais, la fin n'est qu'une idée, qu'une frontière créée par l'esprit délimitant artificiellement le flot continu des changements permanents.

31/08/2014

5789

Chaque jour, chaque heure, chaque instant mue.

5788

Je ne mourrai que lorsque le dernier homme mourra.

5787

Il semblerait que j'ai enfin atteint, après moult efforts, le niveau triple andouille. Mon challenge actuel est de viser celui de quintuple abruti, même si je sais que ce sera tout sauf évident.

Mon rêve ultime étant évidemment d'atteindre le degré supérieur de septuple connard, mais j'ai bien conscience que cela ressortit au domaine de l'inaccessible.

30/08/2014

5786

Le couple ne scindera jamais ma solitude.

5785

C'est dans la solitude qu'on est le plus proche des autres.

5784

- Cédric, t'arrive-t-il de souffrir de FOMO (fear of missing out) ?
- Non, je ne souffre pas de ça, je n'ai pas peur de rater quoi que ce soit, il n'y a rien à rater, tout est là où je me trouve, jamais ailleurs, et maintenant, jamais avant ni plus tard.

Les choses à vivre, on ne peut pas les rater, on est toujours en plein dedans.

5783

Seuls la gentillesse, la beauté et l'amour me touchent ; la méchanceté, la laideur et la haine ne me touchent pas.

5782

C'est le soleil intérieur qui donne aux mots des couleurs.

29/08/2014

5781

Combien de pensées inédites reste-il à penser d'ici la fin de la pensée ?

5780

Le fait que tout le monde le soit n'enlève rien à la magie d'être unique.

5779

Toutes les choses ont une fin, y compris les fins.

28/08/2014

5778

Vous risquez de ne pas sortir indemne de ce blog.

5777

Cette phrase est un battement d'ailes de papillon qui a un effet plus ou moins déflagrant sur votre cerveau.

5776

À un moment donné, j'ai cru que j'avais disparu, mais non, j'étais toujours bien là, flottant dans l'espace, j'avais seulement oublié que j'existais.

5775

Les changements sont toujours intérieurs.

5774

Le monde est anecdotique.

5773

J'aurais pu ne pas écrire cette phrase.

5772

Tout à coup, j'écrivis cette phrase.

5771

Mes yeux sont la caméra que j'emporte partout avec moi.

5770

Plus de sept milliards de voix intérieures, ça en fait du bruit sur Terre, mais un bruit à chaque fois original et solitaire, à l'unique auditeur.

27/08/2014

5769

Je suis le seul à entendre ma voix intérieure, à jamais le seul.

5768

S'enlover = s'envoler vers l'amour.

5767

On dit « tomber amoureux », « tomber par hasard sur », pourquoi pas plutôt « s'envoler » ?

S'envoler amoureux, s'envoler par hasard, s'envoler amoureux par hasard.

Intermède N°5 :

Message à ce petit « On » qui gesticule depuis quelques mois sur ce blog en multipliant les pseudos :

Vous cherchez à me faire du mal, j'ai bien compris cela, j'ai un seul conseil à vous donner : avec les mots, vous n'y arriverez jamais, quels que soit leur nombre, leur degré de nuisance ou leur fréquence. Vous pouvez mettre tous les mots « méchants » ou haineux, toutes les grossièretés et les insultes qui existent dans le langage dans l'ordre que vous voulez, ça ne me touche pas, ça me passe très loin au-dessus, ou plutôt très loin en-dessous.

Vous cherchez à me faire arrêter mon blog parce que ce que j'écris ne vous plait pas, ou que vous jalousez je ne sais quoi de l'image que vous vous êtes fait de moi, vous chercher à m'influencer avec tous ces petits commentaires débiles que vous m'envoyez et que je censure pour la plupart depuis quelque temps, sachez que ça ne marchera jamais, vous n'influencerez jamais, au moyen de mots, ni ma démarche, ni ma conduite, ni mon être, ni ma vie, ni ce que j'écris, ni la façon dont je l'écris.

Voici donc mon conseil : si vous voulez me nuire et me faire du mal ça ne pourra être que physiquement. Je vous conseille donc de mettre toute l'énergie que vous mettez à commenter sur ce blog et à suivre tout ce que je peux écrire ici ou ailleurs, à trouver où j'habite. Vous savez que j'habite en Belgique, il y a même quelque part dans un blog où j'ai indiqué le nom de la ville où je réside, vous avez ma photo de profil, et vous savez que je suis grand (1m97), alors vous prenez un avion depuis le Québec, vous me cherchez, avec un peu de mal et avec ces indices vous y arriverez, vous me trouverez, quitte à rencontrer tous les Cédric de Belgique. Et là, essayez de me faire du mal, mais prenez une arme ou je ne sais quoi parce qu'avec vos petits poings ça risque de ne pas le faire, car il y a tout lieu de penser que je ne me laisserai pas faire, je me défendrai et je ne vous tendrai pas l'autre joue.

D'ici cette éventuelle réelle rencontre, continuez à gesticuler avec vos petits mots, petit gamin immature.

26/08/2014

5766

- Pourquoi m'aimes-tu Cédric ?
- Parce que j'ai bon goût.

5765

Je ne pleurnicherai jamais comme Brel dans « Ne me quitte pas ».

Je dirais plutôt : « Tu as mieux à faire ? plus intéressant à faire ? ou simplement plus envie de ma présence ? Alors quitte-moi. Ne te force pas à rester à mes côtés, tu es libre. »

Je veux qu'on reste à mes côtés par envie, pas par devoir ou pitié.

5764

Les mots pètent plus haut que leur cul depuis des siècles.

5763

Allez les mots, venez, petits, petits, venez, je vais vous donner le coup de crasse.

5762

Dieu est mort, ne reste plus qu'à tuer les mots.

25/08/2014

5761

J'emmerde les mots. Je m'en bats les couilles du langage. Je suis aussi vulgaire que j'en ai envie. Je n'ai aucun maître, aucun oeil, aucune oreille à satisfaire.

Les mots, je ne les respecte pas, je les piétine, je leur crache dessus. Que vont-ils faire ? Se plaindre ? À qui ?

Je ne m'interdis rien. Les mots, je les abandonne, ils n'ont pas besoin de moi et je n'ai pas besoin d'eux. Ils sont tellement remplis d'orgueil et de prétention, ils puent la vanité. Des siècles et des siècles à se prendre au sérieux, à se gonfler d'eux-mêmes. Je leur pète dessus.

Ça vous fait quoi, les mots, d'être méprisé pour une fois ? Je vous encule.

J'écris ce que je veux, comme je veux, si ça vous emmerde, ne me lisez pas.

5760

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

C'était juste une petite envie de crier.

5759

- Qu'as-tu fait de ta vie, Cédric ?
- « Ma vie », ça n'existe pas, aucune vie n'est à moi. La question, c'est plutôt : qu'est-ce que la vie a fait de moi ?

5758

Personne n'appartiendra jamais à personne.

Les « je suis à toi Cédric », « je suis ton Cédric », « je t'appartiens », etc. ne sont, au mieux, que d'agréables illusions.

5757

Peu m'auront compris, je ne suis d'ailleurs pas sûr d'en faire partie.

24/08/2014

Le saviez-vous ? N°1 :

Le soleil est blanc.

Il ne nous apparaît jaune que parce que le ciel absorbe le bleu.

5756

Quand je parle ou écris, je suis des mots, je ne suis que des mots.

Et quand c'est le silence, tout s'est effacé, rien n'est concrétisé, tangible, touché, saisi. Rien ne peut être saisi, ou alors le temps fugace de quelques mots exprimés, balancés, pensés.

Mais les mots sans cesse disparaissent, laissant la place à la réelle expérience.

5755

Les mots, au mieux, ne seront jamais qu'une récréation, qu'une recréation factice d'un réel insaisissable.

23/08/2014

5754

Me lire, c'est me regarder m'exprimer.

Vous ne lirez jamais mes silences.

La plupart du temps, je n'écris pas.

5753

Les mots ne mèneront jamais à cette seule expérience réelle qui se joue en dehors de tout mot.

5752

L'expérience des mots n'est pas une vraie expérience.

5751

Je pisse sur les mots.

5750

Il est impossible de tout savoir et de ne rien oublier.

Et c'est tant mieux, car tout savoir et ne rien oublier tuerait le plaisir de la découverte et de la redécouverte.

5749

« Je pense trop » est une pensée de plus.

5748

Vous, cher lecteur, vous m'accompagnez autant que je vous accompagne.

22/08/2014

5747

La seule philosophie qui me touche est une philosophie sans pensées.

5746

Philosopher sans penser, sans mots et sans la philosophie des autres.

5745

Se tenir seul dans ce qui est sans même soi-même.

5744

L'autre a le droit de se sentir dérangé par ce que j'écris, il a le droit de juger ce que j'écris, mais moi j'ai le droit de ne pas croire un seul mot de ses jugements.

5743

Mon blog, c'est, avant tout, un grand divertissement.

5742

Toutes les phrases sortant de nos bouches sont des paroles en l'air.

5741

Tant qu'il y aura désir de changer le monde, il y aura des guerres.

5740

Tant qu'il y aura désir de se changer soi, il y aura souffrance.

21/08/2014

5739

Je fais toujours silence entre deux phrases.

5738

L'autre peut aimer ce que j'écris, ou ne pas aimer, ça ne dépend pas de moi, ni même de lui.

20/08/2014

5737

Taper « Wikipédia » dans Wikipédia, c'est comme chercher le mot « dictionnaire » dans le dictionnaire, ou « encyclopédie » dans une encyclopédie, ou « moi Cédric » dans ma mémoire, ou « moi (et votre prénom) » dans la vôtre.

5736

Je dis ce que je pense, je ne dis pas « J'ai raison ! », partant, je ne dis pas que les autres ont tort.

Chacun pense ce qu'il pense, et ma voix n'est pas moins importante que celle de quelqu'un d'autre, quoi qu'il pense. Voilà ce que je pense.

5735

- Oui mais Cédric, j'aurais pu...
- Non, impossible. Les choses n'auraient pas pu se passer différemment. Les regrets sont des inventions de l'esprit inutiles et néfastes.

5734

Jamais les choses ne peuvent se passer différemment.

Les choses se passent comme elles ne peuvent s'empêcher de se passer.

5733

- Cédric, à quoi sert ton blog ?
- À rien, et c'est pour ça que je l'aime.

19/08/2014

5732

Le mieux qu'on puisse faire dans la vie, c'est de tomber en beauté.

5731

- Tu fais quoi dans la vie Cédric ?
- J'arrête pas de tomber vers le soleil.

5730

Chaque jour est une fraction de la chute, le dernier est l'impact.

5729

Manger les pissenlits par la racine, c'est aussi savourer les carottes par le bon bout.

18/08/2014

5728

J'aimerais vous parler d'une chose qui n'a pas de nom et qu'aucun mot ne peut décrire.

J'aimerais tant vous en parler.

5727

Pourquoi cette manie de l'« enfance », ces expressions « garder son âme d'enfant », « regarder le monde avec des yeux d'enfants », etc. ?

Est-ce à cause de cette lubie que les « adultes » et leur monde est aussi puéril et immature ?

Caprices en tous genres, diktat de la quête continuelle du plaisir, pleurs et plaintes quand les choses ne vont pas comme souhaité, je vois tant d'enfants autour de moi, y compris sur ce blog qui prend parfois des airs de cour de récréation...

« J'ai pas ce que j'veux, alors je boude, je râle ou je pique une colère », c'est ça l'humanité ?

Je ne suis pas un enfant, je me fous de l'enfant que j'étais, de son âme ou de ses yeux. Je n'ai aucune nostalgie du passé. Je vois le monde depuis ce que je suis maintenant.

Où sont les adultes et les sages ?

À croire que l'humanité en est encore à son enfance.

17/08/2014

5726

Je suis le sel dont je saupoudre toutes mes phrases.

5725

Je ne possède pas même la pensée « je ne possède rien ».

5724

Il faudrait commencer chacune de nos phrases par « à mes yeux ».

5723

La méchanceté, c'est la bêtise en action.

16/08/2014

5722

Les plus cons, on les reconnaît de loin : ils veulent jouer au plus malin.

5721

La tombe est notre deuxième berceau.

Parenthèse technique.

Quelqu'un m'informe de son impossibilité actuelle de commenter sur mon blog. Je ne sais si c'est un problème général de blogger, provisoire ou non, mais sachez, si c'est votre cas également, que je n'y suis pour rien, et que si votre commentaire n'est ni malveillant ni méchant, il serait évidemment publié par mes soins avec plaisir.

5720

Vouloir aider quelqu'un qui n'a pas de problèmes, c'est lui en créer.

5719

La bêtise de certains n'a probablement pas de limites mais ma patience en a peut-être une.

5718

L'amour, c'est quelque chose de grand, pas de petit, puéril et immature.

15/08/2014

5717

Aussi loin de moi que j'ai pu penser avoir été, je n'ai jamais quitté qui je suis.

5716

Je ne crois à rien de ce qu'affirme la psychanalyse, je n'ai aucun besoin de tout ce charabia psychanalytique ni de tous ces concepts boursouflés, mieux : je les réfute.

5715

Personne ne peut vous apprendre comment vivre ni ce qu'est la vie ni ce qu'on fout ici.

Il n'y a pas de « meilleure » façon de vivre. Il y a votre façon de vivre, c'est tout.

La vie, ça ne s'enseigne pas.

Jouissez-en, ou pas. Rien ne dépend de vous.

5714

Aucun mot ne sauvera jamais personne.

Les mots ne sauvent que des mots.

14/08/2014

5713

Je n'écris pas pour ceux à qui mes mots déplaisent.

5712

Il y a ce que j'écris et ce qui est perçu de ce que j'écris.

5711

Je ne nie jamais ce que je ressens.

5710

Les ruptures n'existent pas.

5709

Chaque jour, détruire le précédent.

13/08/2014

5708

Je n'ai pas de mauvaises relations, je n'ai que de bonnes relations dont certaines sont en suspens.

5707

Se suicider, c'est faire parler son petit orgueil à la con.

5706

Tous les suicidés sont des imitateurs, des petits moutons qui imitent les gestes des autres suicidés.

5705

Les plus orgueilleux ont une piètre estime d'eux-mêmes.

5704

Les plus orgueilleux sans cesse se rabaissent, ils ne sont jamais assez bien pour eux-mêmes.