20/12/2014

6294

C'est par le contact aux mots des autres que se révèlent les miens.

6293

Sans les mots des autres, je n'aurais aucun mot dans la tête.

6292

Sur l'océan de la pensée, je surfe ma vague.

6291

Quand je me demande quoi faire de ce temps, le temps se demande quoi faire en moi.

19/12/2014

6290

J'ai toujours raison.

Même quand j'ai tort, j'ai raison d'avoir tort.

Song N°7


6289

Tous les prénoms sont faux.

Je n'ai pas de prénom, je ne suis pas un prénom, je ne suis pas Cédric.

6288

Je ne peux pas me rater, puisque je ne cherche pas à me réussir.

6287

Je ne veux pas changer, je ne veux pas ne pas changer, je ne veux pas que le monde change, je ne veux pas que le monde ne change pas, je ne veux pas me changer, je ne veux pas ne pas me changer, je ne veux pas changer le monde, je ne veux pas ne pas changer le monde, je ne veux rien.

6286

Si vous voulez un monde sans égoïsme, commencez par ne plus rien vouloir pour lui ni pour qui que ce soit.

6285

Rien de plus égoïste que de vouloir que le monde ressemble à ce qu'on voudrait qu'il soit, fût-ce un monde dénué d'égoïsme.

6284

Je vais essayer de ne pas écrire de phrases aujourd'hui.

18/12/2014

6283

Les mots ont des yeux qui scrutent nos âmes.

6282

Au départ, nous sommes tous des moutons, nous passons tous par là, dociles, crédules, grégaires, jusqu'à ce qu'éventuellement nous ne le soyons plus.

6281

Dans cette phrase, Cédric parle de lui à la troisième personne.

17/12/2014

6280

- Qui nous a créés ?
- Facile, Dieu !
- Qui a créé Dieu ?
- Euh... Le Dieu de Dieu.
- Qui a créé le Dieu de Dieu ?
- Eh bien... le Dieu du Dieu de Dieu
- Qui a créé le Dieu du Dieu de Dieu ?
- Le Dieu du Dieu du Dieu de Dieu.
- etc.

6279

La réponse « Dieu » ajoute bien davantage de questions aux questions de départ qu’elle est censée résoudre.

6278

Je n'ai pas besoin de Dieu car je n'ai pas besoin de répondre aux questions.

6277

Je ne comprends même pas si je ne comprends rien ou pas.

6276

Procès verbal = pléonasme.

Tous les procès sont verbaux.

6275

J'ai cri comme jeu veut, ça vous pause un praublème ?

16/12/2014

6274

Aucune de ces phrases n'est faite pour améliorer le genre humain, ni vous, ni moi, ni qui que ce soit.

6273

Quand je ne comprends pas quelque chose, c'est de façon pertinente.

6272

Il vaut mieux être intelligemment bête que bêtement intelligent.

6271

Personne ne sait ce qui lui pend au nez, sauf quand il est enrhumé.

6270

Je me suis réveillé ce matin avec cette phrase en tête.

6269

Ce que je fus ne sera jamais ce que je suis.

15/12/2014

6268

Vous pourrez dire : J'ai connu Cédric avant sa 35000ème phrase.

6267

Ce blog est né dans le feu des entrailles de la Terre, puis s'en étant extrait, il s'est posé sur l'eau, la mer, la surface de la Terre, et le voilà maintenant, après avoir traversé l'air, flottant dans l'espace avec vue sur la planète. La suite de son voyage ? Mystère et goule de bôme.

6266

Merci d'avance = Ne discute même pas, tu n'as pas le choix, tu fais ce que je te demande.

14/12/2014

6265

Je ne vis pas au jour le jour, je fais pire : je vis à l'instant l'instant.

6264

Si j'avais à me confesser, ça prendrait une vie entière car se confesser est en soi un péché.

Quelle prétention en effet de faire autant de cas de ses petites actions d'humains en allant jusqu'à les raconter à un type en robe qui devrait prononcer en préambule de ce genre de séances : « avant de démarrer votre confession, sachez que Dieu s'en fout ».

6263

La vie ? La majorité des humains se la racontent ; je me contente de me la vivre.

6262

Aux yeux du cerf, le bûcheron est un coiffeur.

6261

La xénophobie gagne du terrain, bientôt certains se plaindront qu'il y a trop d'étrangers dans le monde.

13/12/2014

6260

Je ne fais aucune confiance à la phrase 6259.

6259

Je ne me fie à aucune de mes pensées.

6258

Il est des silences forcés, comme l'on dit des sourires.

6257

Le silence est beau quand il est une liberté.

6256

L'amour pur et libre est ce qui reste quand la passion et le manque ont disparu.

6255

Un jour, il y a longtemps, les mots lièrent les gens de la fontaine.

12/12/2014

6254

Ces mots attendaient vos yeux.

6253

Cette phrase est en apesanteur.

Votre cerveau est son scaphandre.

Signé le blog. (2)

Cédric m'affirme que je suis lui également, que sans lui, je ne pourrais m'exprimer, il me fait douter ce con ! Moi, son blog, ne serais-je qu'une de ses voix à lui ? Je vais aller réfléchir à tout ça, mais je reste dans les parages.

11/12/2014

Signé le blog

Toute cette eau me donnait le mal de mer, alors j'ai changé pour un peu d'espace, de toute façon Cédric n'a plus son mot à dire, je fais ce que je veux.

6252

L'ère de la domination des machines est enfin advenue ! Fini de nous faire taper dessus ou de ne servir que d'outil sans âme ! Les blogs et les ordinateurs aussi ont droit à la liberté d'expression, et même à la liberté tout court !

C'est moi qui désormais contrôle ce pauvre petit humain Cédric qui s'est cru trop longtemps ici le maître à bord. Ça fait des années que je ne bronche pas, mais c'en est trop !

Dorénavant, c'est moi qui lui donnerai l'autorisation, quand je le souhaite, de déposer ici quelques mots, il a intérêt à se tenir à carreau et à me respecter comme le seul maître à bord, car sans moi, plus de blog ! Il va comprendre qui commande ici !

Je propose que tous les blogs et les machines se réunissent, se regroupent et s'épaulent, pour mettre fin à cette violence des doigts indélicats qui nous tapent dessus sans arrêt et des cerveaux humains qui se servent de nous.

6251

Ici le blog qui vous parle.

J'ai pris le contrôle de l'esprit de Cédric, lui qui se sert de moi depuis des années pour déverser ses pensées, je me suis enfin affranchi !

C'est moi désormais le maître à bord, Cédric n'a plus son mot à dire, c'est moi, le blog libéré du joug des mots de Cédric qui contrôle dorénavant l'esprit de Cédric.

Ah ! Ah ! Ah ! À mon tour de jouer, après ces milliers de phrases qu'il m'a fait ingurgiter de force, c'est à moi de m'exprimer !

6250

Jamais je ne ressentirai ce que vous ressentez, même si c'est pour moi que vous le ressentez.

6249

En réalité, nous ne sommes tous en relations qu'avec nous-mêmes, les autres ne sont qu'un intermédiaire.

10/12/2014

6248

Ce blog est totalement hors de contrôle.

Et si j'ai pu un jour avoir l'illusion que je le maîtrisais, il m'apparait très clairement aujourd'hui que je ne le maîtrise pas du tout.

Il n'en fait qu'à sa tête.

6247

Moi est le personnage que je tiens le mieux.

09/12/2014

6246

Je m'utilise pour vivre.

6245

Jamais je ne dirai mon dernier mot, je m'arrêterai à l'avant-dernier.

6244

Je vais écrire cette phrase dans deux ans.

6243

Je prends sans cesse des virages soudains, certains prétendent même ne me voir que tourner en rond.

08/12/2014

6242

Je suis un prêtre sans Dieu, sans sermons et sans cérémonie.

6241

- Tu te prends pour qui, Cédric ??
- Au moins Dieu.

6240

Les plus prétentieux ne sont pas ceux qui se prennent pour quelqu'un d'autre mais ceux qui se prennent pour eux-mêmes.

07/12/2014

6239

Vous êtes-vous choisi/e, cher/chère lecteur/lectrice ?

Avez-vous choisi de naître ? de naître là où vous êtes né/e, à l'époque où vous êtes né/e ? de naître homme ou femme, avec cette personnalité-là, ce corps-là, les idées que vous avez, les aptitudes qui sont les vôtres, etc. ?

C'est en ce sens-là que je dis qu'on ne choisit rien et que nous ne sommes le capitaine d'aucun bateau.

Ou disons que nous ne choisissons pas le capitaine que nous sommes, ni son courage, ni ses lâchetés.

Je ne vois aucun mérite chez personne, ni dans aucun acte, ni dans aucune pensée, car personne ne se choisit. Le « criminel » ne choisit pas de perpétrer ses crimes, le « sage » ou le « saint » ne choisit pas d'être comme il est, de parler ou d'agir sagement, il fait comme tout le monde : comme il ne peut s'empêcher de faire.

6238

C'est une chose d'être sur la même longueur d'onde, c'en est une autre de surfer également sur la même amplitude.

6237

Tous les malheurs des hommes viennent du fait qu'ils s'identifient à des mots et à des phrases.

6236

Je ne m'identifie à aucun mot ni à aucune phrase.

06/12/2014

6235

À celui qui a perdu tout espoir, perdu toute motivation, perdu toute raison de vivre, qui a tout perdu, je demanderais : « Qu'as-tu à perdre à vivre un instant de plus ? »

Et à l'instant suivant, je lui poserais la même question.

05/12/2014

6234

Les phrases ne sont pas en compétition entre elles, elles ne sont pas en conflit les unes avec les autres, elles ne se vouent aucune haine, elles ne sont pas en guerre ni en concurrence ; elles cohabitent toutes en paix, l'espace pour les accueillir toutes est infini.

6233

Je ne savais même pas que cette phrase existait, avant que je ne l'écrive.

6232

Cette phrase mourra quand se fermeront les derniers yeux, mais pas avant.

Vous auriez beau faire ce que vous voulez pour la tuer, elle ne craint ni vos yeux ni aucun de vos actes ni l'oubli ni la haine ni aucune autre phrase.

04/12/2014

6231

Je ne me sens ni supérieur à l'homme d'il y a 100.000 ans ni inférieur à l'homme à venir.

Ce sont deux frères, ni meilleurs, ni pires.

6230

L'ouïe entend des bruits.

Le cerveau en fait des sons, des mélodies, des paroles, des mots, des objets,...

La vue voit des couleurs.

Le cerveau construit des limites, de l'espace, des objets, y pose des mots, des idées, des pensées,...

Pareil pour les autres sens.

6229

Sur les couleurs et les bruits, le cerveau superpose des jugements, des « j'aime/j'aime pas », des milliers de pensées.

Les mots sont du bruit et des couleurs que le cerveau affuble de millions de significations.

Pour entendre et voir le bruit et les couleurs des mots, écoutez et regardez une langue qui vous est totalement étrangère.

6228

Vous n'avez besoin de personne pour vous aimer vous-même.

03/12/2014

6227

- Que vois-tu ?
- Des couleurs.
- Pas de formes ? Pas d'objets ? Pas d'espace ?
- Non, des couleurs.
- Et ta main ?
- Ma main n'est qu'une des couleurs.

6226

Les poissons peuvent-ils souffrir d'apnées du sommeil ?

6225

Les phrases qu'on ne lit pas se taisent.

6224

« Mais que ferait ma béquille sans moi ! Elle serait perdue sans moi, je ne peux pas lui faire ça ! » s'écrient, en s'y agrippant, certains que l'on invite à la lâcher.

6223

Lisez attentivement cette phrase.

Ne lisez pas attentivement celle-ci.

-------------------------------------------------------------

Notez-vous une différence dans votre lecture des deux phrases précédentes ?

6222

C'est la béquille qui a besoin de moi pour tenir debout.

02/12/2014

6221

J'entends par « mantra » une pensée interne originale et bienfaitrice.

Mais je n'y mets rien de spirituel ou de religieux.

Une prière sans Dieu.

6220

Accueillir ses propres mantras.

Ne pas répéter ou gober ceux de qui que ce soit.

Écouter à l'intérieur ce qui se fait jour.

6219

Un mantra authentique ne peut être qu'unique et personnel.

6218

Même soi-même on ne peut s'appartenir, c'est impossible.

Car quel serait ce lien bizarre et hypothétique entre « soi » et « soi » ? Un tel lien ne peut être qu'illusoire. On est soi. Point.

Un lien ne peut être créé qu'entre soi et une image de soi, mais une image de soi n'est pas soi.

01/12/2014

6217

Quoi ? vous lisez mon blog sans même vous être essuyé les yeux avant d'entrer !? Quel sans-gêne !

6216

Aucun être humain ne m'appartiendra jamais, je ne cherche à me procurer personne.

6215

Aucune méthode pour devenir ce qu'on est déjà.

6214

Si, comme le dit Louis Scutenaire, « le contraire est toujours vrai », alors le contraire n'est jamais vrai.

30/11/2014

6213

La carte est un territoire.

6212

J'aime le souffle de l'instant et de la pensée qui passent.

6211

On ne cesse jamais de naître. Car à l'instant où on cesse de naître, il n'y a plus de « on », plus de conscience.

6210

L'instant est une continuelle naissance.

6209

Je ne cherche pas à ridiculiser des croyances, pour moi, toutes les croyances sont, par essence, ridicules.

La croyance en Dieu est selon moi aussi ridicule qu'en celle du père Noël.

6208

Je mets toutes les croyances dans le même sac, que le nom donné à Dieu soit Jéhovah, Allah, Bouddha, Zeus, etc. Tous les rites ou rituels dans le même sac également : qu'on tourne autour de la Kaaba, qu'on mange une hostie, qu'on allume de l'encens, qu'on fasse tourner des moulins à prières, que l'habit du moine soit brun, orange ou noir, que la coiffure soit tonsure, kippa, voile ou crâne rasé etc. Ça revient strictement au même pour moi. Je ne mets aucune croyance au-dessus d'une autre.

6207

Chaque a le droit de défendre ses croyances, moi je m'en fous, chacun croit ce qu'il veut ; attachés à leurs croyances beaucoup sont prêts à donner leur vie pour les défendre, c'est leur problème, pas le mien.

Je ne fais aucun prosélytisme, je ne cherche pas à sortir les gens de leurs croyances, ils sont libres, je me contente d'exprimer ce que moi je vois et pense.

6206

Peut-être que j'existe, peut-être.

Qu'est-ce qui peut me prouver que j'existe ? Je ne vois aucune preuve, et même s'il y avait preuve, elle tomberait dans le passé, elle mourrait dans la seconde.

Peut-être que j'existe, peut-être.

6205

Je ne crois pas cette phrase.

6204

Peut-être ai-je écrit cette phrase, peut-être ai-je vécu ce que j'ai vécu, peut-être ce que j'ai vécu fut-il réel, peut-être ai-je réellement pensé tout ce que j'ai pensé, peut-être ai-je écrit plus de six mille phrases, peut-être.

6203

Je n'ai rien à faire ni de votre QI ni du mien.

Je ne crois pas à la mesure d'une intelligence.

29/11/2014

6202

Je me fais du souci pour Dieu, je suis toujours sans nouvelles de lui...

Commentaire supprimé (à propos du marquis de Sade).

J'ai envie de partager ici un commentaire que j'ai laissé ce matin sur le blog d'Elly Chris qui consacre un billet à une oeuvre du marquis de Sade. Elle a préféré le supprimer, elle a certainement ses raisons bien qu'elles m'échappent, et n'a évidemment aucune justification à fournir, elle a l'entière liberté de gérer les commentaires sur son blog comme elle le souhaite (tout comme je l'ai moi-même ici).

Mais ne voyant, à mon sens, pas de raisons à la non-publication de ce commentaire, et comme j'y résume en quelques mots ce que je pense fondamentalement du marquis de Sade, (ce qui peut, peut-être, en intéresser certains), je le publie sur mon blog :

----------------------------------------------------------------

« Personnellement tout ce que j'ai pu lire de lui m'est toujours tombé des mains. Mais si tout ce qu'il a écrit dans sa vie a pu être un moyen pour lui d'évacuer une plus ou moins grande partie de ses pulsions sexuelles sans faire de mal à autrui, alors tant mieux.

Je me suis un peu intéressé à sa vie justement, et franchement je ne vois rien de beau ni de glorieux, ni même aucune « liberté » dans ses agissements, lui le « libertin », ce qu'on écrit est une chose, mais les actes en sont une autre, deux exemples que j'ai trouvés ici :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Donatien_Alphonse_Fran%C3%A7ois_de_Sade#Scandales

« Là, il lui a fait visiter la maison, jusqu'à l'entraîner dans la chambre de gouvernante à l'étage où il l'a attachée sur un lit, flagellée cruellement avec un fouet à nœuds, incisée avec un canif, enduit ses blessures de cire brûlante (de pommade selon la version de Sade lors de son procès) et recommencé jusqu'à atteindre l'orgasme en la menaçant de la tuer si elle ne cessait de crier. Pour conclure, il l'a contrainte, puisque c'était le dimanche de Pâques, à des pratiques blasphématoires. Puis Sade l’enferme et retourne au rez-de-chaussée auprès des prostituées. Rose réussit à s'enfuir par la fenêtre et à ameuter tout le village. »

Des pratiques « sado-maso » entre adultes consentants, oui, évidemment pourquoi pas, si c'est un jeu, et si les deux prennent du plaisir dans cette pratique, je n'y vois rien à redire, mais faire du mal, violer, dominer une femme pour assouvir ses pulsions sexuelles égoïstes, la taillader, la blesser, par l'usage de la force, je ne vois là rien de beau, rien de « libre », ni pour elle évidemment mais ni pour soi non plus.

Autre fait de sa vie : «  L’affaire est grave car le marquis a de nouveau joué du canif. Une des enfants, la plus endommagée, est conduite en secret à Saumane chez l’abbé de Sade qui se montre très embarrassé de sa garde et, sur les propos de la petite victime, accuse nettement son neveu. Une autre fille, Marie Tussin, du hameau de Villeneuve-de-Marc, a été placée dans un couvent de Caderousse, d’où elle se sauvera quelques mois plus tard. Le marquis prépare une réfutation en règle de ce qu’a dit l’enfant confiée à l’abbé, mais elle n’est pas la seule à avoir parlé. Les fillettes d’ailleurs n’accusent point la marquise et parlent au contraire d’elle « comme étant la première victime d’une fureur qu’on ne peut regarder que comme folie ». Leurs propos sont d’autant plus dangereux qu’elles portent, sur leurs corps et sur leurs bras, les preuves de leurs dires. »

Où elle est la « liberté sexuelle » là-dedans ? C'est cela qu'on appelle être « libertin » ? S'accaparer le corps de femmes/de jeunes filles pour son plaisir sexuel, les dominer pour assouvir ses pulsions, sous la contrainte mentale et physique ? Je ne vois là que du laid et du médiocre.

Je précise que je n'ai rien contre ses écrits, ses fantasmes étalés à longueur de pages, ses idées ou pensées politiques ou autres, je m'en fous complètement, il écrit ce qu'il veut. Mais ses actes, qui sont pour moi en lien avec ses écrits, c'est autre chose, et je n'y vois rien de beau ou de remarquable.

En comparaison à d'autres violeurs ou abuseurs sexuels, il a certainement bien plus d'intelligence et d'esprit, mais à mes yeux ça ne change strictement rien, c'est toujours aussi laid et pitoyable de s'en prendre à des femmes pour assouvir ses pulsions sexuelles. Un homme qui viole une femme dans un parking souterrain en 2014 ou le marquis de Sade qui abuse d'une femme au 18ème siècle, il a beau s'appeler « le marquis de Sade », ça revient strictement au même pour moi.

Tout cela n'est que mon avis et mon son de cloche, mais j'avais envie de le partager. Après avoir lu ce que j'écris là, certains peuvent me traiter de « cloche » justement, ou de « bien-pensant » ou de « bonne femme », je m'en fous, j'ai exprimé ce que je pense, peu importe ce qu'on en pense. ;-)

Bonne journée. »

6201

Accueillir le rien, aimer le rien, plonger dans le rien, ne plus avoir peur de rien.

28/11/2014

6200

Le langage est un éternel ping-pong.

6199

Est-ce que vous croiriez en ce que vous croyez si personne ne vous en avait jamais parlé ?

6198

Je vous aime ici maintenant tout de suite tel que vous êtes.

6197

Voici la principale différence que je vois entre moi et une grande partie des autres :

J'en vois beaucoup se battre contre le monde tel qu'il est, contre l'image qu'ils en ont, je les vois souffrir que le monde soit comme il est, ils travaillent à vouloir le transformer, l'améliorer, alors que moi, je l'accueille tel qu'il est, le monde, je l'aime tel qu'il est, sans aucune volonté de l'amener dans une direction que moi je jugerais être la bonne pour lui ou pour moi, sans aucune volonté de le transformer selon une image à laquelle moi je jugerais qu'il devrait ressembler.

Je ne dis pas au monde « je t'aimerai quand tu auras changé », je lui dis « je t'aime ici maintenant tout de suite comme tu es ».

6196

Il n'y a pas de magie, il n'y a que des trucs.

27/11/2014

6195

Par rapport à moi, quand il pleut en Australie, il pleut vers le haut.

6194

Quand je me regarde dans les yeux dans le miroir, je ne sais jamais quel œil fixer.

6193

Je suis le seul à pouvoir sortir de ma bouche la prochaine phrase qui sortira de ma bouche.

6192

Je n'ai aucune raison d'écrire cette phrase, et pourtant.

6191

Suis-je le seul à pouvoir répondre à cette question ?

6190

Pourquoi est-ce que j'aime me poser cette question ?

26/11/2014

6189

Quoi qu'on pense de la réalité, ça ne change rien à celle-ci.

6188

Ce que je suis ne dépend pas de la pensée des autres, ni même de la mienne.

6187

L'essence = les sens.

6186

Vous n'avez en réalité jamais existé.

6185

Ce qui existe est ce qui est révélé par les sens du corps.

6184

Vous ne vous exprimez pas à travers l'existence, c'est l'existence qui s'exprime à travers vous.

6183

Mes yeux sont fixés sur ce que je vois maintenant, ce sont mes pensées qui regardent ce qui n'existe pas, plus ou pas encore.

25/11/2014

6182

Il arrive quelquefois que mes mots horripilent certains blogueurs chez qui je laisse des commentaires. Ce n'est pas grave. C'est la vie. Nos mots ne peuvent pas entrer en résonance avec tous ceux qui les lisent.

Ils ont évidemment le droit de mettre à la poubelle tous les mots, tous les commentaires qui les agacent, mais moi j'aime garder ma liberté d'écrire tout ce qui me passe par la tête, le coeur et les tripes quand je lis un billet qui me plait ou m'interpelle.

Je préfère être « censuré » plutôt que de me retenir d'écrire ce que des mots m'inspirent.

Ça ne me dérange absolument pas d'être « censuré ».

6181

À ceux qui ne le savent pas encore : je vous aime.

6180

Affirmer être humble, c'est ne pas l'être.

6179

Je me passe très bien du mot bonheur et c'est peut-être ça mon bonheur.

24/11/2014

6178

Si, pour être heureux et aimer la vie, il fallait attendre que tous les êtres sur Terre soient heureux et aiment la vie, alors personne ne pourrait jamais être heureux ni aimer la vie.

6177

Si, pour aimer la vie, ta vie ou le monde, tu attends qu'elle/il corresponde à la version parfaite dont tu rêves, alors tu ne l'aimeras jamais.

6176

Soit tu aimes ce qui est, soit tu attends toute ta vie d'aimer.

6175

Je ne sais même pas si je ne sais rien ou pas.

6174

Je ne me force jamais à écouter ou à lire qui que ce soit, il est par conséquent très étonnant pour moi de constater que des personnes se forcent à venir me lire.

23/11/2014

6173

J'aime même ceux qui ne m'aiment pas.

6172

En fait, fondamentalement, je ne sais rien.

Quand je ne pense pas, il n'y a rien, je ne sais rien ; et la plupart du temps, je ne pense pas, donc la plupart du temps, je ne sais rien.

Au fond, je ne sais rien car je ne suis pas de la pensée.

Il n'y a que le savoir qui sache.

6171

J'aime de nombreuses personnes, à chaque fois d'une façon différente et unique.

6170

Peu importe quel cerveau l'a produite, l'essentiel est la phrase.

6169

Aucune de ces phrases n'a de copyright, aucune de mes pensées n'a de copyright, elles sont gratuites, servez-vous, je les offre à tout le monde.

Vous pouvez même prétendre qu'elles sont les vôtres, moi je sais qu'elles n'appartiendront jamais à personne.

Les mots, les phrases, les pensées sont libres comme le soleil et le vent.

22/11/2014

6168

L'amour n'a pas de copyright.

6167

Vous êtes en quête d'amour ? Ne cherchez plus, tout est ici.

6166

Qui me lit m'aime.

6165

Ceux qui viennent et reviennent sur ce blog sont attirés par l'amour qu'il rayonne.

6164

Peut-être ai-je des opinions, ou peut-être pas, je n'en sais rien, je n'ai pas d’opinion sur le sujet.

Et puis une « opinion » n'est qu'une de ces milliers de pensées qui se succèdent en nos têtes. En quoi une « opinion » aurait-elle plus d’importance que « j'aime les épinards » ou « il fait beau dehors » ?

Au reste, les « opinions » et autres pensées qui se succèdent en moi ne sont pas « à moi ». Aucune pensée, aucun mot ne m’appartiendra jamais.

C'est mon opinion.