31/12/2014

6339

Je vous souhaite une bonne journée de demain, ainsi que des 364 jours qui suivent.

6338

Je vous souhaite une mauvaise année 2014. (Je peux enfin le dire sans que ça ne porte à conséquence.)

6337

Chaque homme comme chaque femme interdit à des milliards d'êtres humains de naître.

Car la femme pourrait combiner un des +/- 400 ovules qu'elle produit au cours de sa vie avec des milliards de spermatozoïdes différents provenant de milliards d'hommes différents.

Le nombre d'êtres humains potentiels interdits de vie depuis les débuts de l'humanité est gigantesque, presque infini.

Que cela vous plaise ou non, vous aviez une infime probabilité de naître.

Pensez-vous parfois à ces milliards d'enfants à qui vous avez interdit de vivre ?

6336

J'ai sauvé d'une mort certaine tous les enfants que je n'aurai pas.

30/12/2014

6335

La deuxième meilleure chose au monde que je puisse faire c'est de m'exprimer, la première, c'est de me taire.

6334

Que le monde soit beau ou pas, ça change quoi ?

6333

Au cas où vous lisez ceci, sachez que c'est moi qui l'ai écrit.

6332

Les mots sont des couteaux qui tuent ce qu'ils sont censés exprimer.

6331

Ce que je vis, je ne peux en parler.

Je ne parle que de ce dont je parle et les mots sont tous faux.

La distance entre les mots et la vie est infinie.

6330

La saveur n'est ni dans les mots ni dans la pensée.

Le contact est direct ou n'est pas.

Le cerveau est un intermédiaire qui brouille les pistes.

Ce dont on parle, on le tue.

29/12/2014

6329

Je me découvre.

6328

Je fais ma connaissance.

6327

Je m'accompagne.

6326

Sans nous, les mots ne seraient rien.

Avec nous, ils ne sont toujours pas grand-chose.

28/12/2014

6325

J'ai mis plus de 34 ans et six mois pour écrire cette phrase.

6324

.
d
r
a
g
e
r

e
l

t
n
e
v
è
l
é

s
t
o
m

s
e
L

6323

Il ne faudrait pas parler de bains mais de douches de soleil.

Jets de rayons, gouttes de photons.

27/12/2014

6322

Louis XVI fut jugé coupable et fut donc coupé.

6321

- J'ai peur de décevoir.
- Cela me déçoit.

6320

Notre vie sera suivie, comme elle en fut précédée, d'une éternité de silence, alors autant l'ouvrir maintenant.

26/12/2014

6319

La parole est la version bruyante du silence.

6318

Parmi ces 6318 phrases, combien de greguerías ?

6317

Jésus pétait-il ?

6316

Pour certains, la lecture de Proust évoquant la madeleine est leur madeleine de Proust.

25/12/2014

6315

Je me souviens de maintenant.

6314

C'est tous les jours le premier jour.

24/12/2014

6313

Si vous n'êtes pas arrivé à lire cette phrase, informez-en-moi dans les commentaires.

6312

Barbey d'Aurevilly a écrit : « La politesse est le meilleur bâton de longueur qu’il y ait entre soi et les sots. »

Je souhaite d'excellentes fêtes à tous ceux me lisent, mais avant tout aux sots, car je tiens à rester avec eux le plus poli possible.

23/12/2014

6311

« Est-ce que tu blaises ? » n'a rien de vulgaire.

6310

Seuls ceux qui savent ce qu'est un colugo peuvent comprendre cette phrase.

6309

Je n'y crois pas à ces fêtes qui s'annoncent.

Pour moi, les jours qui viennent sont des jours comme les autres.

« Noël », « Nouvel An », c'est simple, pour moi, cela n'existe pas.

La Terre tourne sur elle-même et autour du soleil, ça oui, cela détermine ce que sont un jour et une année, mais c'est tous les jours « Nouvel An », car chaque jour, la Terre est à la même position par rapport au soleil qu'il y a un an.

Le fait que le Nouvel An soit fixé au 1 janvier n'est qu'une convention qu'il est à mes yeux vain voire idiot de fêter.

6308

Je me regarde me regarder, et pas seulement dans le miroir.

6307

Je regarde me regarder écrire cette ligne.

6306

Vous me regardez ! s'écrie cette ligne.

22/12/2014

6305

C'est parce que je sais qu'un jour tout s'arrêtera que je n'ai aucune raison de m'arrêter.

6304

On nous donne la vie, à la fin, on nous la vole.

6303

Si la vie éternelle existait, je me suiciderais au paradis.

6302

Jamais je ne me suiciderai, je laisse la vie faire, c'est son boulot de me tuer, pas le mien.

6301

Il est absurde et aberrant de vivre sa vie.

Le plus absurde c'est qu'il n'y a rien d'autre à faire, puisque nous sommes notre vie.

C'est comme si la rotation de la Terre autour du soleil prenait elle-même conscience de son existence et de sa totale dépendance à des éléments qui ne sont pas elle-même. Elle existe parce que la Terre tourne autour du soleil et pour aucune autre raison ; si elle en prenait conscience elle verrait à quel point son existence est absurde et qu'elle n'a rien d'autre à faire que d'être ce qu'elle est.

21/12/2014

6300

Seul
Soir
Rideau
Son
Vent
Respiration

J'entends m'entendre.

6299

Je n'ai pas une haute estime de mes pensées, ni des vôtres d'ailleurs.

Je n'ai pas une haute estime de la pensée en général.

6298

Un silence peut signifier tout et son contraire.

Autrement dit : le silence contient tous les mots.

6297

Seul
Matin
Nuage
Silence
Existence

Mon corps se délivre dans la douce épaisseur du vivre.

20/12/2014

6296

Seul
Soir
Noir
Mots
Silence

Mon esprit s'enivre de la douceur épaisse du vide.

6295

Le mot « illusion » est la plus grande de toutes les illusions.

6294

C'est par le contact aux mots des autres que se révèlent les miens.

6293

Sans les mots des autres, je n'aurais aucun mot dans la tête.

6292

Sur l'océan de la pensée, je surfe ma vague.

6291

Quand je me demande quoi faire de ce temps, le temps se demande quoi faire en moi.

19/12/2014

6290

J'ai toujours raison.

Même quand j'ai tort, j'ai raison d'avoir tort.

Song N°7


6289

Tous les prénoms sont faux.

Je n'ai pas de prénom, je ne suis pas un prénom, je ne suis pas Cédric.

6288

Je ne peux pas me rater, puisque je ne cherche pas à me réussir.

6287

Je ne veux pas changer, je ne veux pas ne pas changer, je ne veux pas que le monde change, je ne veux pas que le monde ne change pas, je ne veux pas me changer, je ne veux pas ne pas me changer, je ne veux pas changer le monde, je ne veux pas ne pas changer le monde, je ne veux rien.

6286

Si vous voulez un monde sans égoïsme, commencez par ne plus rien vouloir pour lui ni pour qui que ce soit.

6285

Rien de plus égoïste que de vouloir que le monde ressemble à ce qu'on voudrait qu'il soit, fût-ce un monde dénué d'égoïsme.

6284

Je vais essayer de ne pas écrire de phrases aujourd'hui.

18/12/2014

6283

Les mots ont des yeux qui scrutent nos âmes.

6282

Au départ, nous sommes tous des moutons, nous passons tous par là, dociles, crédules, grégaires, jusqu'à ce qu'éventuellement nous ne le soyons plus.

6281

Dans cette phrase, Cédric parle de lui à la troisième personne.

17/12/2014

6280

- Qui nous a créés ?
- Facile, Dieu !
- Qui a créé Dieu ?
- Euh... Le Dieu de Dieu.
- Qui a créé le Dieu de Dieu ?
- Eh bien... le Dieu du Dieu de Dieu
- Qui a créé le Dieu du Dieu de Dieu ?
- Le Dieu du Dieu du Dieu de Dieu.
- etc.

6279

La réponse « Dieu » ajoute bien davantage de questions aux questions de départ qu’elle est censée résoudre.

6278

Je n'ai pas besoin de Dieu car je n'ai pas besoin de répondre aux questions.

6277

Je ne comprends même pas si je ne comprends rien ou pas.

6276

Procès verbal = pléonasme.

Tous les procès sont verbaux.

6275

J'ai cri comme jeu veut, ça vous pause un praublème ?

16/12/2014

6274

Aucune de ces phrases n'est faite pour améliorer le genre humain, ni vous, ni moi, ni qui que ce soit.

6273

Quand je ne comprends pas quelque chose, c'est de façon pertinente.

6272

Il vaut mieux être intelligemment bête que bêtement intelligent.

6271

Personne ne sait ce qui lui pend au nez, sauf quand il est enrhumé.

6270

Je me suis réveillé ce matin avec cette phrase en tête.

6269

Ce que je fus ne sera jamais ce que je suis.

15/12/2014

6268

Vous pourrez dire : J'ai connu Cédric avant sa 35000ème phrase.

6267

Ce blog est né dans le feu des entrailles de la Terre, puis s'en étant extrait, il s'est posé sur l'eau, la mer, la surface de la Terre, et le voilà maintenant, après avoir traversé l'air, flottant dans l'espace avec vue sur la planète. La suite de son voyage ? Mystère et goule de bôme.

6266

Merci d'avance = Ne discute même pas, tu n'as pas le choix, tu fais ce que je te demande.

14/12/2014

6265

Je ne vis pas au jour le jour, je fais pire : je vis à l'instant l'instant.

6264

Si j'avais à me confesser, ça prendrait une vie entière car se confesser est en soi un péché.

Quelle prétention en effet de faire autant de cas de ses petites actions d'humains en allant jusqu'à les raconter à un type en robe qui devrait prononcer en préambule de ce genre de séances : « avant de démarrer votre confession, sachez que Dieu s'en fout ».

6263

La vie ? La majorité des humains se la racontent ; je me contente de me la vivre.

6262

Aux yeux du cerf, le bûcheron est un coiffeur.

6261

La xénophobie gagne du terrain, bientôt certains se plaindront qu'il y a trop d'étrangers dans le monde.

13/12/2014

6260

Je ne fais aucune confiance à la phrase 6259.

6259

Je ne me fie à aucune de mes pensées.

6258

Il est des silences forcés, comme l'on dit des sourires.

6257

Le silence est beau quand il est une liberté.

6256

L'amour pur et libre est ce qui reste quand la passion et le manque ont disparu.

6255

Un jour, il y a longtemps, les mots lièrent les gens de la fontaine.

12/12/2014

6254

Ces mots attendaient vos yeux.

6253

Cette phrase est en apesanteur.

Votre cerveau est son scaphandre.

Signé le blog. (2)

Cédric m'affirme que je suis lui également, que sans lui, je ne pourrais m'exprimer, il me fait douter ce con ! Moi, son blog, ne serais-je qu'une de ses voix à lui ? Je vais aller réfléchir à tout ça, mais je reste dans les parages.

11/12/2014

Signé le blog

Toute cette eau me donnait le mal de mer, alors j'ai changé pour un peu d'espace, de toute façon Cédric n'a plus son mot à dire, je fais ce que je veux.

6252

L'ère de la domination des machines est enfin advenue ! Fini de nous faire taper dessus ou de ne servir que d'outil sans âme ! Les blogs et les ordinateurs aussi ont droit à la liberté d'expression, et même à la liberté tout court !

C'est moi qui désormais contrôle ce pauvre petit humain Cédric qui s'est cru trop longtemps ici le maître à bord. Ça fait des années que je ne bronche pas, mais c'en est trop !

Dorénavant, c'est moi qui lui donnerai l'autorisation, quand je le souhaite, de déposer ici quelques mots, il a intérêt à se tenir à carreau et à me respecter comme le seul maître à bord, car sans moi, plus de blog ! Il va comprendre qui commande ici !

Je propose que tous les blogs et les machines se réunissent, se regroupent et s'épaulent, pour mettre fin à cette violence des doigts indélicats qui nous tapent dessus sans arrêt et des cerveaux humains qui se servent de nous.

6251

Ici le blog qui vous parle.

J'ai pris le contrôle de l'esprit de Cédric, lui qui se sert de moi depuis des années pour déverser ses pensées, je me suis enfin affranchi !

C'est moi désormais le maître à bord, Cédric n'a plus son mot à dire, c'est moi, le blog libéré du joug des mots de Cédric qui contrôle dorénavant l'esprit de Cédric.

Ah ! Ah ! Ah ! À mon tour de jouer, après ces milliers de phrases qu'il m'a fait ingurgiter de force, c'est à moi de m'exprimer !

6250

Jamais je ne ressentirai ce que vous ressentez, même si c'est pour moi que vous le ressentez.

6249

En réalité, nous ne sommes tous en relations qu'avec nous-mêmes, les autres ne sont qu'un intermédiaire.

10/12/2014

6248

Ce blog est totalement hors de contrôle.

Et si j'ai pu un jour avoir l'illusion que je le maîtrisais, il m'apparait très clairement aujourd'hui que je ne le maîtrise pas du tout.

Il n'en fait qu'à sa tête.

6247

Moi est le personnage que je tiens le mieux.

09/12/2014

6246

Je m'utilise pour vivre.

6245

Jamais je ne dirai mon dernier mot, je m'arrêterai à l'avant-dernier.

6244

Je vais écrire cette phrase dans deux ans.

6243

Je prends sans cesse des virages soudains, certains prétendent même ne me voir que tourner en rond.

08/12/2014

6242

Je suis un prêtre sans Dieu, sans sermons et sans cérémonie.

6241

- Tu te prends pour qui, Cédric ??
- Au moins Dieu.

6240

Les plus prétentieux ne sont pas ceux qui se prennent pour quelqu'un d'autre mais ceux qui se prennent pour eux-mêmes.

07/12/2014

6239

Vous êtes-vous choisi/e, cher/chère lecteur/lectrice ?

Avez-vous choisi de naître ? de naître là où vous êtes né/e, à l'époque où vous êtes né/e ? de naître homme ou femme, avec cette personnalité-là, ce corps-là, les idées que vous avez, les aptitudes qui sont les vôtres, etc. ?

C'est en ce sens-là que je dis qu'on ne choisit rien et que nous ne sommes le capitaine d'aucun bateau.

Ou disons que nous ne choisissons pas le capitaine que nous sommes, ni son courage, ni ses lâchetés.

Je ne vois aucun mérite chez personne, ni dans aucun acte, ni dans aucune pensée, car personne ne se choisit. Le « criminel » ne choisit pas de perpétrer ses crimes, le « sage » ou le « saint » ne choisit pas d'être comme il est, de parler ou d'agir sagement, il fait comme tout le monde : comme il ne peut s'empêcher de faire.

6238

C'est une chose d'être sur la même longueur d'onde, c'en est une autre de surfer également sur la même amplitude.

6237

Tous les malheurs des hommes viennent du fait qu'ils s'identifient à des mots et à des phrases.

6236

Je ne m'identifie à aucun mot ni à aucune phrase.

06/12/2014

6235

À celui qui a perdu tout espoir, perdu toute motivation, perdu toute raison de vivre, qui a tout perdu, je demanderais : « Qu'as-tu à perdre à vivre un instant de plus ? »

Et à l'instant suivant, je lui poserais la même question.

05/12/2014

6234

Les phrases ne sont pas en compétition entre elles, elles ne sont pas en conflit les unes avec les autres, elles ne se vouent aucune haine, elles ne sont pas en guerre ni en concurrence ; elles cohabitent toutes en paix, l'espace pour les accueillir toutes est infini.

6233

Je ne savais même pas que cette phrase existait, avant que je ne l'écrive.

6232

Cette phrase mourra quand se fermeront les derniers yeux, mais pas avant.

Vous auriez beau faire ce que vous voulez pour la tuer, elle ne craint ni vos yeux ni aucun de vos actes ni l'oubli ni la haine ni aucune autre phrase.

04/12/2014

6231

Je ne me sens ni supérieur à l'homme d'il y a 100.000 ans ni inférieur à l'homme à venir.

Ce sont deux frères, ni meilleurs, ni pires.

6230

L'ouïe entend des bruits.

Le cerveau en fait des sons, des mélodies, des paroles, des mots, des objets,...

La vue voit des couleurs.

Le cerveau construit des limites, de l'espace, des objets, y pose des mots, des idées, des pensées,...

Pareil pour les autres sens.

6229

Sur les couleurs et les bruits, le cerveau superpose des jugements, des « j'aime/j'aime pas », des milliers de pensées.

Les mots sont du bruit et des couleurs que le cerveau affuble de millions de significations.

Pour entendre et voir le bruit et les couleurs des mots, écoutez et regardez une langue qui vous est totalement étrangère.

6228

Vous n'avez besoin de personne pour vous aimer vous-même.

03/12/2014

6227

- Que vois-tu ?
- Des couleurs.
- Pas de formes ? Pas d'objets ? Pas d'espace ?
- Non, des couleurs.
- Et ta main ?
- Ma main n'est qu'une des couleurs.

6226

Les poissons peuvent-ils souffrir d'apnées du sommeil ?

6225

Les phrases qu'on ne lit pas se taisent.

6224

« Mais que ferait ma béquille sans moi ! Elle serait perdue sans moi, je ne peux pas lui faire ça ! » s'écrient, en s'y agrippant, certains que l'on invite à la lâcher.

6223

Lisez attentivement cette phrase.

Ne lisez pas attentivement celle-ci.

-------------------------------------------------------------

Notez-vous une différence dans votre lecture des deux phrases précédentes ?

6222

C'est la béquille qui a besoin de moi pour tenir debout.

02/12/2014

6221

J'entends par « mantra » une pensée interne originale et bienfaitrice.

Mais je n'y mets rien de spirituel ou de religieux.

Une prière sans Dieu.

6220

Accueillir ses propres mantras.

Ne pas répéter ou gober ceux de qui que ce soit.

Écouter à l'intérieur ce qui se fait jour.

6219

Un mantra authentique ne peut être qu'unique et personnel.

6218

Même soi-même on ne peut s'appartenir, c'est impossible.

Car quel serait ce lien bizarre et hypothétique entre « soi » et « soi » ? Un tel lien ne peut être qu'illusoire. On est soi. Point.

Un lien ne peut être créé qu'entre soi et une image de soi, mais une image de soi n'est pas soi.

01/12/2014

6217

Quoi ? vous lisez mon blog sans même vous être essuyé les yeux avant d'entrer !? Quel sans-gêne !

6216

Aucun être humain ne m'appartiendra jamais, je ne cherche à me procurer personne.

6215

Aucune méthode pour devenir ce qu'on est déjà.

6214

Si, comme le dit Louis Scutenaire, « le contraire est toujours vrai », alors le contraire n'est jamais vrai.

30/11/2014

6213

La carte est un territoire.

6212

J'aime le souffle de l'instant et de la pensée qui passent.

6211

On ne cesse jamais de naître. Car à l'instant où on cesse de naître, il n'y a plus de « on », plus de conscience.

6210

L'instant est une continuelle naissance.

6209

Je ne cherche pas à ridiculiser des croyances, pour moi, toutes les croyances sont, par essence, ridicules.

La croyance en Dieu est selon moi aussi ridicule qu'en celle du père Noël.

6208

Je mets toutes les croyances dans le même sac, que le nom donné à Dieu soit Jéhovah, Allah, Bouddha, Zeus, etc. Tous les rites ou rituels dans le même sac également : qu'on tourne autour de la Kaaba, qu'on mange une hostie, qu'on allume de l'encens, qu'on fasse tourner des moulins à prières, que l'habit du moine soit brun, orange ou noir, que la coiffure soit tonsure, kippa, voile ou crâne rasé etc. Ça revient strictement au même pour moi. Je ne mets aucune croyance au-dessus d'une autre.

6207

Chaque a le droit de défendre ses croyances, moi je m'en fous, chacun croit ce qu'il veut ; attachés à leurs croyances beaucoup sont prêts à donner leur vie pour les défendre, c'est leur problème, pas le mien.

Je ne fais aucun prosélytisme, je ne cherche pas à sortir les gens de leurs croyances, ils sont libres, je me contente d'exprimer ce que moi je vois et pense.

6206

Peut-être que j'existe, peut-être.

Qu'est-ce qui peut me prouver que j'existe ? Je ne vois aucune preuve, et même s'il y avait preuve, elle tomberait dans le passé, elle mourrait dans la seconde.

Peut-être que j'existe, peut-être.

6205

Je ne crois pas cette phrase.

6204

Peut-être ai-je écrit cette phrase, peut-être ai-je vécu ce que j'ai vécu, peut-être ce que j'ai vécu fut-il réel, peut-être ai-je réellement pensé tout ce que j'ai pensé, peut-être ai-je écrit plus de six mille phrases, peut-être.

6203

Je n'ai rien à faire ni de votre QI ni du mien.

Je ne crois pas à la mesure d'une intelligence.

29/11/2014

6202

Je me fais du souci pour Dieu, je suis toujours sans nouvelles de lui...

Commentaire supprimé (à propos du marquis de Sade).

J'ai envie de partager ici un commentaire que j'ai laissé ce matin sur le blog d'Elly Chris qui consacre un billet à une oeuvre du marquis de Sade. Elle a préféré le supprimer, elle a certainement ses raisons bien qu'elles m'échappent, et n'a évidemment aucune justification à fournir, elle a l'entière liberté de gérer les commentaires sur son blog comme elle le souhaite (tout comme je l'ai moi-même ici).

Mais ne voyant, à mon sens, pas de raisons à la non-publication de ce commentaire, et comme j'y résume en quelques mots ce que je pense fondamentalement du marquis de Sade, (ce qui peut, peut-être, en intéresser certains), je le publie sur mon blog :

----------------------------------------------------------------

« Personnellement tout ce que j'ai pu lire de lui m'est toujours tombé des mains. Mais si tout ce qu'il a écrit dans sa vie a pu être un moyen pour lui d'évacuer une plus ou moins grande partie de ses pulsions sexuelles sans faire de mal à autrui, alors tant mieux.

Je me suis un peu intéressé à sa vie justement, et franchement je ne vois rien de beau ni de glorieux, ni même aucune « liberté » dans ses agissements, lui le « libertin », ce qu'on écrit est une chose, mais les actes en sont une autre, deux exemples que j'ai trouvés ici :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Donatien_Alphonse_Fran%C3%A7ois_de_Sade#Scandales

« Là, il lui a fait visiter la maison, jusqu'à l'entraîner dans la chambre de gouvernante à l'étage où il l'a attachée sur un lit, flagellée cruellement avec un fouet à nœuds, incisée avec un canif, enduit ses blessures de cire brûlante (de pommade selon la version de Sade lors de son procès) et recommencé jusqu'à atteindre l'orgasme en la menaçant de la tuer si elle ne cessait de crier. Pour conclure, il l'a contrainte, puisque c'était le dimanche de Pâques, à des pratiques blasphématoires. Puis Sade l’enferme et retourne au rez-de-chaussée auprès des prostituées. Rose réussit à s'enfuir par la fenêtre et à ameuter tout le village. »

Des pratiques « sado-maso » entre adultes consentants, oui, évidemment pourquoi pas, si c'est un jeu, et si les deux prennent du plaisir dans cette pratique, je n'y vois rien à redire, mais faire du mal, violer, dominer une femme pour assouvir ses pulsions sexuelles égoïstes, la taillader, la blesser, par l'usage de la force, je ne vois là rien de beau, rien de « libre », ni pour elle évidemment mais ni pour soi non plus.

Autre fait de sa vie : «  L’affaire est grave car le marquis a de nouveau joué du canif. Une des enfants, la plus endommagée, est conduite en secret à Saumane chez l’abbé de Sade qui se montre très embarrassé de sa garde et, sur les propos de la petite victime, accuse nettement son neveu. Une autre fille, Marie Tussin, du hameau de Villeneuve-de-Marc, a été placée dans un couvent de Caderousse, d’où elle se sauvera quelques mois plus tard. Le marquis prépare une réfutation en règle de ce qu’a dit l’enfant confiée à l’abbé, mais elle n’est pas la seule à avoir parlé. Les fillettes d’ailleurs n’accusent point la marquise et parlent au contraire d’elle « comme étant la première victime d’une fureur qu’on ne peut regarder que comme folie ». Leurs propos sont d’autant plus dangereux qu’elles portent, sur leurs corps et sur leurs bras, les preuves de leurs dires. »

Où elle est la « liberté sexuelle » là-dedans ? C'est cela qu'on appelle être « libertin » ? S'accaparer le corps de femmes/de jeunes filles pour son plaisir sexuel, les dominer pour assouvir ses pulsions, sous la contrainte mentale et physique ? Je ne vois là que du laid et du médiocre.

Je précise que je n'ai rien contre ses écrits, ses fantasmes étalés à longueur de pages, ses idées ou pensées politiques ou autres, je m'en fous complètement, il écrit ce qu'il veut. Mais ses actes, qui sont pour moi en lien avec ses écrits, c'est autre chose, et je n'y vois rien de beau ou de remarquable.

En comparaison à d'autres violeurs ou abuseurs sexuels, il a certainement bien plus d'intelligence et d'esprit, mais à mes yeux ça ne change strictement rien, c'est toujours aussi laid et pitoyable de s'en prendre à des femmes pour assouvir ses pulsions sexuelles. Un homme qui viole une femme dans un parking souterrain en 2014 ou le marquis de Sade qui abuse d'une femme au 18ème siècle, il a beau s'appeler « le marquis de Sade », ça revient strictement au même pour moi.

Tout cela n'est que mon avis et mon son de cloche, mais j'avais envie de le partager. Après avoir lu ce que j'écris là, certains peuvent me traiter de « cloche » justement, ou de « bien-pensant » ou de « bonne femme », je m'en fous, j'ai exprimé ce que je pense, peu importe ce qu'on en pense. ;-)

Bonne journée. »

6201

Accueillir le rien, aimer le rien, plonger dans le rien, ne plus avoir peur de rien.

28/11/2014

6200

Le langage est un éternel ping-pong.

6199

Est-ce que vous croiriez en ce que vous croyez si personne ne vous en avait jamais parlé ?

6198

Je vous aime ici maintenant tout de suite tel que vous êtes.

6197

Voici la principale différence que je vois entre moi et une grande partie des autres :

J'en vois beaucoup se battre contre le monde tel qu'il est, contre l'image qu'ils en ont, je les vois souffrir que le monde soit comme il est, ils travaillent à vouloir le transformer, l'améliorer, alors que moi, je l'accueille tel qu'il est, le monde, je l'aime tel qu'il est, sans aucune volonté de l'amener dans une direction que moi je jugerais être la bonne pour lui ou pour moi, sans aucune volonté de le transformer selon une image à laquelle moi je jugerais qu'il devrait ressembler.

Je ne dis pas au monde « je t'aimerai quand tu auras changé », je lui dis « je t'aime ici maintenant tout de suite comme tu es ».

6196

Il n'y a pas de magie, il n'y a que des trucs.

27/11/2014

6195

Par rapport à moi, quand il pleut en Australie, il pleut vers le haut.

6194

Quand je me regarde dans les yeux dans le miroir, je ne sais jamais quel œil fixer.

6193

Je suis le seul à pouvoir sortir de ma bouche la prochaine phrase qui sortira de ma bouche.

6192

Je n'ai aucune raison d'écrire cette phrase, et pourtant.

6191

Suis-je le seul à pouvoir répondre à cette question ?

6190

Pourquoi est-ce que j'aime me poser cette question ?

26/11/2014

6189

Quoi qu'on pense de la réalité, ça ne change rien à celle-ci.

6188

Ce que je suis ne dépend pas de la pensée des autres, ni même de la mienne.

6187

L'essence = les sens.

6186

Vous n'avez en réalité jamais existé.

6185

Ce qui existe est ce qui est révélé par les sens du corps.

6184

Vous ne vous exprimez pas à travers l'existence, c'est l'existence qui s'exprime à travers vous.

6183

Mes yeux sont fixés sur ce que je vois maintenant, ce sont mes pensées qui regardent ce qui n'existe pas, plus ou pas encore.

25/11/2014

6182

Il arrive quelquefois que mes mots horripilent certains blogueurs chez qui je laisse des commentaires. Ce n'est pas grave. C'est la vie. Nos mots ne peuvent pas entrer en résonance avec tous ceux qui les lisent.

Ils ont évidemment le droit de mettre à la poubelle tous les mots, tous les commentaires qui les agacent, mais moi j'aime garder ma liberté d'écrire tout ce qui me passe par la tête, le coeur et les tripes quand je lis un billet qui me plait ou m'interpelle.

Je préfère être « censuré » plutôt que de me retenir d'écrire ce que des mots m'inspirent.

Ça ne me dérange absolument pas d'être « censuré ».

6181

À ceux qui ne le savent pas encore : je vous aime.

6180

Affirmer être humble, c'est ne pas l'être.

6179

Je me passe très bien du mot bonheur et c'est peut-être ça mon bonheur.

24/11/2014

6178

Si, pour être heureux et aimer la vie, il fallait attendre que tous les êtres sur Terre soient heureux et aiment la vie, alors personne ne pourrait jamais être heureux ni aimer la vie.

6177

Si, pour aimer la vie, ta vie ou le monde, tu attends qu'elle/il corresponde à la version parfaite dont tu rêves, alors tu ne l'aimeras jamais.

6176

Soit tu aimes ce qui est, soit tu attends toute ta vie d'aimer.

6175

Je ne sais même pas si je ne sais rien ou pas.

6174

Je ne me force jamais à écouter ou à lire qui que ce soit, il est par conséquent très étonnant pour moi de constater que des personnes se forcent à venir me lire.

23/11/2014

6173

J'aime même ceux qui ne m'aiment pas.

6172

En fait, fondamentalement, je ne sais rien.

Quand je ne pense pas, il n'y a rien, je ne sais rien ; et la plupart du temps, je ne pense pas, donc la plupart du temps, je ne sais rien.

Au fond, je ne sais rien car je ne suis pas de la pensée.

Il n'y a que le savoir qui sache.

6171

J'aime de nombreuses personnes, à chaque fois d'une façon différente et unique.

6170

Peu importe quel cerveau l'a produite, l'essentiel est la phrase.

6169

Aucune de ces phrases n'a de copyright, aucune de mes pensées n'a de copyright, elles sont gratuites, servez-vous, je les offre à tout le monde.

Vous pouvez même prétendre qu'elles sont les vôtres, moi je sais qu'elles n'appartiendront jamais à personne.

Les mots, les phrases, les pensées sont libres comme le soleil et le vent.

22/11/2014

6168

L'amour n'a pas de copyright.

6167

Vous êtes en quête d'amour ? Ne cherchez plus, tout est ici.

6166

Qui me lit m'aime.

6165

Ceux qui viennent et reviennent sur ce blog sont attirés par l'amour qu'il rayonne.

6164

Peut-être ai-je des opinions, ou peut-être pas, je n'en sais rien, je n'ai pas d’opinion sur le sujet.

Et puis une « opinion » n'est qu'une de ces milliers de pensées qui se succèdent en nos têtes. En quoi une « opinion » aurait-elle plus d’importance que « j'aime les épinards » ou « il fait beau dehors » ?

Au reste, les « opinions » et autres pensées qui se succèdent en moi ne sont pas « à moi ». Aucune pensée, aucun mot ne m’appartiendra jamais.

C'est mon opinion.

6163

Les pensées, comme la réalité, changent tout le temps.

Même « je pense tout le temps à la même chose » ou « je n'ai pas changé d'avis à ce sujet » n'est qu'une des milliers de pensées différentes qui se succèdent.

6162

Toutes les pensées sont intermittentes.

21/11/2014

6161

Les mots, à l'image de la réalité, changent tout le temps.

6160

On ne se baigne jamais deux fois dans le même soleil.

6159

La réalité est une ville dont la vérité n'est qu'une ruelle.

6158

La réalité est la totalité de ce qui est, la vérité n'est qu'une invention bancale du mental.

6157

La réalité est indispensable, la vérité ne l'est pas.

6156

Contempler la réalité sans se soucier de la vérité.

6155

Est-ce la grue qu'on a appelé grue parce qu'elle ressemblait à une grue, ou est-ce plutôt la grue qu'on a appelé grue parce qu'elle ressemblait à une grue ?

20/11/2014

6154

L'amour est ce soleil qui n'a pas de nom.

6153

Mon défi : vivre sans.

6152

L'amour n'est pas un concours.

6151

Que suis-je ? Que suis-je ? Que suis-je ? Que suis-je ?
Que suis-je ? Que suis-je ? Que suis-je ? Que suis-je ?
Que suis-je ? Que suis-je ? Que suis-je ? Que suis-je ?
Que suis-je ? Que suis-je ? Que suis-je ? Que suis-je ?

Je suis indéfinissable.

6150

Se définir, c'est se limiter.

19/11/2014

6149

Les mots et les phrases n'ont aucune limite, ce sont les cerveaux qui les écrivent et les lisent qui en ont.

6148

Vous ne vous y attendiez pas à celle-ci, hein !

6147

Je suis amoureux de l'amour que je suis, que tu es, que nous sommes.

6146

Mon amour de l'amour que j'ai pour toi > Mon amour pour toi.
Mon amour de l'amour que j'ai pour moi > Mon amour pour moi.

Mon amour pour moi = mon amour pour toi.

6145

Je ne t'aime pas pour t'aimer.
Je ne m'aime pas pour m'aimer.

Je nous aime pour aimer l'amour.

6144

« Cui cui cui » n'est pas le chant du poulet rôti !

6143

N'ayez crainte d'étouffer sous ces milliers de phrases, elles sont pleines d'oxygène.

18/11/2014

6142

Je n'étais encore jamais allé aussi loin que maintenant.

6141

Cette phrase est un miroir, souriez-lui.

6140

La majorité des êtres humains pensent avec le mental, l'orgueil, l'ego, l'intellect.

6139

C'est une chance de penser avec le cœur, une chance que tout le monde n'a pas, une chance qui ne se mérite pas et qui n'est ni le fruit d'un effort, ni celui d'une volonté.

17/11/2014

6138

J'aime.

J'aime aimer.

J'aime aimer aimer.

J'aime aimer aimer aimer.

...

6137

« Penser » ne m'intéresse pas.

Celui qui me lit en attendant de moi que je « pense » ou en attendant ici sur ce blog des pensées structurées dans un beau cadre où tous les mots sont bien rangés, où toutes les idées sont correctement déduites les unes des autres, sera toujours déçu.

Ici, j'aime et puis c'est tout.

J'aime en écrivant, j'écris en aimant, en me contrefoutant de la philosophie, de l'érudition et de la « vérité ».

6136

C'est le mot/la pensée/l'image qui délimite les choses, et en les délimitant, les crée.

6135

Sans les mots il n'y a vraiment rien, pas même « rien ».

6134

Sans les mots, il n'y a rien qui puisse être défini, rien qui puisse exister, rien qui puisse être regardé, délimité, senti.

Sans les mots, il n'y a pas même le vide, car le « vide » lui-même n'est qu'un mot.

6133

Sans les mots, il n'y a strictement rien.

Même l'« être » n'est pas là.

6132

Mot est une chose. Le mot est la chose. Sans les mots pas de choses.

Le mot ne peut pas être autre chose que la chose, n'en déplaise à J. Krishnamurti.

Je suis autant les mots que les choses, les choses sont créées par les mots, tout autant que les mots sont créés par les choses.

6131

Je suis chez moi ici, et certains voudraient m'en voir partir.

C'est très amusant ! :-)

16/11/2014

6130

Aimer sans attentes et sans attendre est toujours un bienfait.

6129

Ici je suis chez moi, j'aime m'y mettre à poil mais je n'impose à personne de me rendre visite.

Ce sont ceux qui me traitent d'exhibitionniste qui sont les voyeurs.

6128

Tout ce que je veux, c'est aimer, je me fous de réfléchir.

6127

Vider les mots de leurs sens et les remplir d'amour.

6126

Vous êtes mes lecteurs d'amour.

6125

Je suis votre écrivain d'amour.

6124

Sois ce qui est.

6123

Tout ce que tu veux t'empêche de voir l'amour que tu es.

15/11/2014

6122

Je déclare ma flamme car je n'ai pas peur de me brûler.

6121

Besoin de mots d'amour ?

Piochez ici :

Je vous aime.
Je t'aime.
Tu es beau.
Vous êtes belle.
Tu es belle.
Vous êtes beaux.
Je te souris.
Tu es merveilleuse.
Tu es parfaite.
Vous êtes parfait.
J'aime ton sourire.
Tu es amour.
Merci d'exister.


N'hésitez pas, c'est gratuit !

6120

- Qui es-tu Cédric ?
- Je n'en sais rien. Je ne sais pas qui je suis mais je sais ce que je suis : je suis amour, vie, énergie.

6119

Aucune question n'a d'importance, je me contrefous de toutes les questions que l'être humain peut se poser, la vie n'est ni un test ni un examen ni oral ni écrit.

6118

- Cédric, est-ce que tu aimes la vie ?
- Je suis la vie et je m'aime, donc oui, j'aime la vie.

14/11/2014

6117

Celui qui veut fuir le temps l'emmène partout où il va.

6116

On a beau tuer le temps, il ressuscite à chaque fois.

6115

Se suspendre au ? et en faire des !

6114

Devant la sollicitude des hommes à la réchauffer, la planète fond en larmes.

Ce sont des larmes de joie qu'elle verse de recevoir tant de chaleur humaine.

6113

Tous les anthropomorphismes appliqués à la nature ou à la planète sont risibles et ridicules. La Terre ne ressent ni joies, ni tristesses, ni émotions, ni états d'âme, ni sentiments de vengeance, ni déceptions.

La planète ne court aucun danger, c'est l'humanité qui doit gérer les conséquences de sa propre activité, pas la planète.

La Terre et la nature n'ont ni âme ni pensées, elles ne se posent aucune question et ne se préoccupent aucunement du sort de l'humanité.

6112

J'ai compris que j'étais de la vie, et que rien ni personne ne pourra jamais rien contre ça, pas même « moi ».

6111

Voici la plus belle déclaration d'amour qui puisse être :

Je t'aime, je m'aime, je nous aime.

13/11/2014

6110

Tout ce que j'écris est le post-scriptum de mon premier cri.

6109

Vous êtes la vie, la vie est énergie, cette énergie est amour.

6108

Je n'appartiens à aucune chapelle, pas même la mienne.

6107

Les questions essentielles « Qu'est-ce qu'on fout ici ? » « À quoi ça sert de vivre ? » « Qu'est-ce que nous sommes ? » il faut y répondre par soi-même, personne ne peut répondre à notre place à ces questions, ou alors les réponses ne seront que des croyances, des idées de seconde main, ou en l'occurrence de « second cerveau ».

J'ai cherché seul, et la réponse est venue toute seule : je suis de la vie, rien d'autre que de la vie, je suis cette énergie, vivre ne sert à rien (puisqu'il n'y a rien à accomplir, et que l'univers ne retiendra rien de nos faits et gestes d'humains), mais mourir encore moins, et puis il est impossible de mourir puisque je ne serai toujours que cette énergie, qu'elle se manifeste à travers moi ou d'autres, ça ne change rien, cette énergie ne meurt pas.

6106

J'ai compris qu'il n'y avait rien à perdre à vivre, rien à perdre à se déployer pleinement tel que l'on est, à s'exprimer pleinement tel qu'on le sent, rien à perdre à s'épanouir, puisque de toute façon même si on se « trompe » rien ne sera retenu de nos faits et gestes d'humains.

Voilà pourquoi j'ose écrire comme j'écris, quel que soit ce qu'on pense de ce que j'écris, je n'ai plus aucune peur des mots de qui que ce soit, plus aucune peur de m'exprimer tel que je le ressens dans l'instant.

Pas même peur d'écrire « l'amour est la vie ». Pas peur que celui qui lit ça se dise « Il est complètement barré ce type ! il se prend pour Jésus ou quoi ! » ou « Comment ose-t-il écrire ça ? ça confirme que les cons ça osent tout et que c'est même à ça qu'on les reconnaît ! », on peut me « traiter » de ce qu'on veut, je m'en fous.

6105

La haine n'est pas un chemin vers l'amour.

La haine ne mène qu'à la haine.

6104

L'amour n'a pas besoin qu'on le défende, par contre, la haine, pour qu'elle survive, a besoin qu'on l'attaque.

12/11/2014

6103

Au-delà de tous ces « jeux de l'ego », de tous ces « je » de construction, il y a l'amour.

L'amour est ce dont nous sommes faits.
L'amour est la vie.

6102

Chacun de vos commentaires transforme ce blog.

6101

Changez une seule phrase de ce blog et vous en aurez un autre.

6100

Ce blog est une boîte aux lettres, une boîte accueillant les 26 lettres un nombre incalculable de fois dans un ordre unique et inédit.

6099

Changez une seule lettre de cette phrase et vous en aurez une autre.

11/11/2014

6098

- Cédric, quand t'arrêteras-tu d'écrire ?
- Quand les poules auront du dentifrice.

6097

Croire en l'amour n'est pas aimer.

Je ne crois pas en l'amour, j'aime.

6096

Le monde tel qu'on le voit est créé par nos yeux.

6095

Le monde dépend de notre regard tout autant que notre regard dépend du monde.

10/11/2014

6094

Tous les squelettes sourient.

6093

Sourire, c'est ne faire que révéler le sourire déjà présent derrière les lèvres et les joues.

6092

Penser contrôler sa pensée est aussi absurde que de penser contrôler la course de la Terre autour du soleil.

09/11/2014

6091

C'est la vie qui décide de s'exprimer à travers soi.
Dire « je veux écrire » ne change rien à la venue ou non de cette inspiration qui elle seule décide de se déployer ou pas.

6090

Le monde dépend de notre regard, pas de nos pensées.

6089

Penser au monde que l'on regarde ou ne pas y penser, ne change rien à ce monde que l'on regarde au moment où on le regarde.

08/11/2014

6088

N'ayez crainte pour ces phrases, elles sont toutes invulnérables.

6087

Qu'on pense quelque chose du monde qu'on regarde ou qu'on n'en pense rien, n'y change rien.

6086

J'écris cette phrase sans rien en penser.

Je lis cette phrase sans rien en penser.

6085

Je suis la seule personne que j'autorise à être insultée sur ce blog.

6084

La relation de cause à effet n'est qu'une illusion. Car la cause n'est « cause » que parce qu'elle est délimitée, définie arbitrairement comme étant « cause » par l'esprit, de même pour l'« effet ». En réalité tout est un unique mouvement sans frontières, sans limites et sans définitions.

Tout est cause de tout, et tout est conséquence de tout. Le binôme « cause-conséquence » n'est toujours qu'une éphémère et illusoire création de l'esprit.

Toutes les causes sont des conséquences, toutes les conséquences sont des causes.

07/11/2014

6083

Qui est d'accord avec moi ?

6082

Si j'ai un blog public, c'est qu'en plus d'avoir envie d'écrire, j'ai envie que ce que j'écris soit lu ou tout du moins potentiellement lu, mais je n'y écris pas pour être lu, la nuance est peut-être subtile mais elle est présente. Pour le dire autrement : même si personne ne me lisait, même si je n'avais aucun lecteur, je continuerais d'écrire parce que j'en ai envie, tant que j'en ai envie.

6081

Je prends du plaisir à l'échange, au partage, à l'idée que les mots que j'écris rencontrent les mots présents dans la tête des autres, s'y entrechoquent ou pas, y sont déviés ou pas, repoussés ou pas, dérangent ou pas.

Cette mécanique de la rencontre des mots est très amusante.

6080

La nature ne connaît ni la justice ni l'injustice.

Cette notion n'est qu'humaine.

06/11/2014

6079

J'écris parce que j'aime ça et pour aucune autre raison, ni celle d'exister, d'être reconnu ou de faire plaisir à des lecteurs, ni pour leur offrir quoi que ce soit, ni pour les aider, aucune intention, aucun but, aucun objectif dans mes mots.

J'écris seulement parce que j'en ai envie.

6078

Je vis parce que je suis de la vie.

6077

Chaque pensée est une voix.

On entend tous des voix en soi.

6076

Chaque pensée est un miracle.

6075

Chacune de mes pensées s'étonne d'exister.

6074

Que vous soyez en accord ou en désaccord avec une pensée que j'exprime, ça ne change rien, ni à votre pensée, ni à la mienne.

6073

Je ne me soucie pas de ce que vous pensez de mes pensées, vous êtes libre de penser tout ce que vous pensez.

05/11/2014

6072

Je suis en train d'écrire ce texte en apnée. Je ne sais pas trop quoi écrire, de toute façon là n'est pas l'importance. L'important, c'est que je l'écris sans respirer. Je ne sais pas si cela a déjà été fait ou non par le passé par quelqu'un d'autre, mais en tout cas, c'est ce que moi je fais en cet instant même. Et là je commence à manquer d'air, je vais devoir m'arrêter là.

6071

La pensée détermine ce qui existe ; sans pensée, pas d'objets distincts.

6070

Le mot ne peut être distingué de la chose.

Le mot définit, délimite, détermine la chose.

Le mot est la chose.

Enlevez le mot, vous enlevez la chose.

6069

Pie

Ceci est une pie.

04/11/2014

6068

À mon sens, les plus beaux voyages ne sont pas ceux qu'on rêve mais celui que nous offre l'instant.

6067

Les autres organismes vivants ne comparent pas comme comparent les hommes.

Les animaux n'ont pas cette manie humaine qui est celle de comparer leur présent à leur passé et à leur idée du futur.

Seuls les hommes, par leur conscience unique, ont cette manie ; manie à l'origine de leurs souffrances.

La douleur est une sensation commune à de nombreuses espèces, la souffrance n'est qu'humaine.

6066

Sachez que c'est un être humain qui vous écrit, un être humain en plein dans sa condition humaine, la même que la vôtre ; un être humain qui se considère comme étant votre frère.

6065

Le présent n'est laid que lorsqu'on le compare.

Ne pas comparer, c'est aimer ce qui est.

6064

- Cédric, quelle est ma voie ?
- La tienne.

6063

Même si un jour la vie disparaît de l'univers, la mort a perdu car la vie a existé.

03/11/2014

6062

La vie, c'est de la mort qui a échoué.

6061

Vous êtes le seul maître à bord de votre vie intérieure.

Ne laissez personne vous faire croire le contraire.

6060

L'aphorisme est un paysage, le roman est sa description.

Je n'ai pas besoin qu'on me décrive ce que je vois.

6059

Quand je la lis, quand je l'écris, quand je la pense, je suis cette phrase.

6058

Si l'amour est le climat, les sentiments sont les saisons.

6057

L'amour est éternel et inconditionnel ; les sentiments vont, partent et reviennent.

02/11/2014

6056

Écrire, c'est jeter des graines au vent.

6055

Aphorisme : roman condensé.

6054

Les phrases courtes ont souvent les idées les plus longues.

6053

L'aphorisme est un éventail de mots fermé que le lecteur peut déployer.

6052

Le lit est là où s'écoule la rivière de nos rêves.

01/11/2014

6051

Autant de regards que d'êtres humains.
Autant d'avis que d'êtres humains.

Des milliards d'avis sur des milliers de choses, et pas de synthèse possible.

6050

Pourquoi « mon avis » serait-il plus judicieux, pertinent, important que celui d'un autre être humain ?

D'où vient cette prétention humaine qui fait penser que « mon avis » serait davantage vrai ou sensé que « ton avis » ?

Tout l'orgueil humain est résumé là : « moi savoir mieux que toi ».

Les plus prétentieux étant ceux qui veulent qu'on partage leur avis, comme certains ont voulu partager la « Bonne Nouvelle ».

6049

Comme dit l'inspecteur Harry : « les avis, c'est comme les trous du cul, tout le monde en a un. »

Et je n'ai pas besoin que les autres viennent s'occuper du mien, tout comme je n'ai pas besoin de me frotter à celui des autres.

6048

Ne soyez pas de mon avis.

6047

Dialogue : monologues enchevêtrés.

31/10/2014

6046

L'ego est un Je dangereux qui peut entraîner des blessures.

6045

L'autre est un Je.

6044

Personne ne peut se passer de lui-même, même le suicidé a eu besoin de lui jusqu'à la dernière seconde.

6043

Je ne peux plus me passer de moi.

6042

Toutes les discussions sont des malentendus.

Les accords sont des malentendus, les désaccords aussi.

6041

Ce blog est très addictif, faites gaffe !

6040

Ceux qui m'affirment ne plus jamais remettre les pieds sur ce blog sont en réalité ceux qui ne peuvent plus s'en passer.

30/10/2014

6039

Dans « oui », « non », « je ne sais pas » et « peut-être » sommeillent toutes les questions.

6038

Voir mourir la pensée et naître la réalité.

6037

Aucune phrase n'a besoin d'une autorisation pour apparaître.

6036

Ceux qui ne sont pas contents ou satisfaits de ce que j'écris, prennent les mots trop au sérieux.

29/10/2014

6035

Il ne semble pas que je bouge durant mon sommeil, mais peut-être suis-je un somnambule cataplectique.

6034

Pléonasme sémantique : mon podomètre ne marche pas.

6033

La question est dans la réponse.

6032

La question est la réponse.

Le silence n'est pas la réponse.

Le silence n'est ni question ni réponse.

Le silence est sans questions et sans réponses.

6031

Pas besoin d'être lu, écouté, reconnu, etc., je sais que j'existe.

Pas besoin qu'on me le confirme.

28/10/2014

6030

Où ?

6029

Je suis le seul à voir ce que je vois.

6028

Vous êtes le/la seul/e à voir ce que vous voyez.

6027

Même la pensée « je pense sans cesse » est intermittente.

6026

Si vous avez besoin qu'un con vous écoute, c'est que vous l'êtes vous-même.

6025

Comment reconnaît-on un con ? C'est très simple : il se mêle de votre vie sans que vous lui ayez rien demandé mû par cette idiote prétention de vous connaître mieux que vous-même.

27/10/2014

6024

Quand vous êtes à bout, faites demi-tour.

6023

Je vis pour la première et dernière fois.

6022

Toutes les phrases ont leurs mots à dire.

6021

L'attachement à une nationalité m'est étranger.

26/10/2014

6020

La colère n'impressionne que ceux qui ont quelque chose à prouver.

6019

Quand je lis, je ne suis pas dans l'histoire, je suis dans les mots.

6018

Le vrai bonheur, on l'emmène partout, puisqu'il est à l'intérieur.

6017

Toutes les secondes sont des premières.

Même la dernière seconde sera une première.

25/10/2014

6016

Il n'y a pas de degrés à l'existence, pas de graduations, l'existence est toujours complète et totale.

6015

Je ne vis pas sur Terre pour y changer quoi que ce soit.

J'y suis pour être.

6014

Le photographe tue-t-il l'instant pour en faire un trophée ?

Et plus généralement, nos souvenirs sont-ils les trophées de chasse de nos sens ?

6013

En « free solo », chaque ascension réussie est une tentative de chute avortée.

6012

L'homme est un animal qui pose des questions.

Qu'en pensez-vous ?

6011

Ce n'est jamais le même Cédric qui écrit, chaque phrase est donc différente.

6010

Ce n'est jamais le même Cédric qui écrit, chaque phrase est donc différente.

24/10/2014

6009

L'homme est un animal qui se définit.

6008

Ce blog est vivant car il se transforme sans cesse.

6007

Ce blog ne me survivra pas.

23/10/2014

6006

Le sens de la vie est la vie des sens.

6005

La date de ma mort ? Aussi anecdotique que celle de ma naissance.

6004

Même ce qui est gravé dans le marbre est éphémère.

6003

Chaque phrase est une respiration pour ce blog qui inspire au premier mot et expire au point final de chacune d'elles.

Ce blog est un organisme vivant, qui, comme tout, mourra un jour.

6002

La honte est un sentiment qui ne concerne que ceux qui donnent du crédit aux pensées des autres ou aux siennes.

6001

Celui qui se fout de ce que les autres pensent ou de ce que lui-même pense de lui-même n'aura jamais honte de rien.

22/10/2014

6000

J'ai mis plus de trois ans pour compter jusqu'à 6000.

5999

Est-il pour vous possible de ne pas répondre à cette question ?

21/10/2014

5998

Peut-on détecter une coquille dans un hapax ?

5997

Au lieu de chercher à sortir de la cage, donnez-lui vos ailes.

5996

Je suis enfermé dans une cage qui vole.

5995

Au lieu de chercher à sortir de la cage, apprenez-lui à voler.

5994

L'idéal encage la réalité.

5993

Ce sont les rêves qui rendent le réel fade.

Sans idéal, le réel révèle ses couleurs et sa magie.

5992

Le rêve réduit, étouffe, restreint, borne, délimite, comprime la réalité.

Le rêve est la cage de la réalité.

Quand les rêves se sont envolés, la réalité peut enfin se déployer.

5991

La vie ? Je ne m'en occupe pas, qu'elle se débrouille toute seule !

5990

Bernard Le Bouyer de Fontenelle, qui vécut 99 ans, 10 mois et 29 jours, a écrit : « Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant. »

Serait-ce ceux qui ne prennent pas la vie trop au sérieux qui vivent le plus vieux ?

20/10/2014

5989

Mon moment préféré quand vous me lisez, c'est quand vous vous dites : « Mais qu'est-ce qu'il raconte ?? »

« Mais pour qui se prend-il ?? » « Mais qu'il est con ! » et « Mais comment ose-t-il écrire ça ! » sont pas mal non plus.

5988

Je vous envoie de l'amour.

Vous êtes prêt/e ?

Attrapez !

N'ayez crainte, c'est léger, et si vous n'avez pas envie d'attraper, ne vous forcez pas, laissez passer, l'amour envoyé fera le tour de la Terre et repassera.

19/10/2014

5987

Où s'arrête « notre corps » ? A-t-il une limite précise ? Puisque tout est un immense bouillon de milliards d'atomes, impossible de distinguer un « atome à soi » de l'atome juste à côté. Rien ne peut les distinguer.

Il n'existe pas de frontière nette.

Même à l'intérieur de « notre corps » il y a une centaine de milliers de milliards de bactéries (dix fois plus que le nombre de cellules composant notre corps), sont-elles également « notre corps » ? En quoi leurs atomes seraient-ils des « atomes distincts » ?

Je ne vois pas de frontière, tout est un immense brassage continu d'atomes.

Ni intérieur, ni extérieur, ni « moi », ni « l'autre », mais un immense bouillon de matière.

5986

Ceux qui n'aiment pas que je les aime, je les aime quand même.

5985

Vous êtes mon être humain préféré.

5984

Espérer la vie, c'est sans cesse la reporter.

5983

Vivre son désespoir, vivre sans espoirs, c'est vivre totalement, contrairement à espérer la vie.

5982

Mes chers amis, voici LA Bonne Nouvelle, la seule, l'unique, l'authentique vraie Bonne Nouvelle :

La Bonne Nouvelle, c'est qu'il n'y a pas de Bonne Nouvelle, pas de prophète, pas de doctrine, pas de cérémonie, pas de texte sacré, pas d'arrière-monde, pas de croyances, pas de vie après la mort. Seulement la vie maintenant, ici et maintenant.

Vous n'avez besoin d'aller nulle part ni de parler à qui que ce soit, le simple fait pour vous d'exister répand la Bonne Nouvelle.

18/10/2014

5981

- Sois toi-même.
- Mais je ne sais pas qui je suis, Cédric !
- Sois cette personne qui ne sait pas qui elle est.

5980

Ce que je dis ne surpassera jamais ce que je suis.

5979

Certains écrivains sont des poulpes qui fuient la réalité dans un nuage d'encre.

17/10/2014

5978

Militer, c'est se limiter.

5977

Je ne m'imite jamais.

5976

Le libre arbitre n'existe pas.

On ne choisit rien.

On ne choisit aucune de ses pensées, ni la pensée « le libre arbitre n'existe pas », ni la pensée opposée : « le libre arbitre existe, je crée tous mes choix ».

5975

« Je crée mes pensées » n'est qu'une pensée qui s'impose sans causes, de même pour « je ne crée pas mes pensées ».

5974

Que vous pensiez ou non que vous créez vos décisions, ça ne change rien à vos décisions.

La question du libre arbitre n'a donc aucune importance.

5973

Voici le cri de la grenouille de bénitier :

« Honteux ! Honteux ! Hooooonnnnnnteuuuuux ! Honteux !... »

16/10/2014

5972

Qui désire voir s'aveugle.

5971

- Où vas-tu, Cédric ?
- Là où je suis.

5970

Dire à quelqu'un « arrête de penser à ça », l'incite à « penser à ça ».

5969

On ne peut arrêter aucune pensée, les pensées qui s'arrêtent, s'arrêtent d'elles-mêmes. « Je vais arrêter de penser » ou « je vais arrêter cette pensée » n'est qu'une pensée de plus.

Et « je veux arrêter de penser à cette chose (quoi que ce soit) » fait penser à cette chose. Par exemple, la pensée « il ne faut pas que je pense à une libellule rouge », renforce la pensée « libellule rouge ».

5968

Parce que vous lisez cette phrase, vous êtes sauvé/e et vous vous ouvrez pour l'éternité les portes du royaume des cieux.

5967

Cédric bénit la personne qui lit cette phrase.

5966

Jésus était le fils de Dieu. Moi, j'en suis le père.

Jésus est donc mon petit-fils.

Ma bénédiction vaut bien plus que celle de Jésus, à qui j'ai tout appris.

5965

Ce blog est l'évangile de Cédric selon Cédric.

15/10/2014

5964

Ne pensez pas à une libellule rouge !

5963

Chaque pensée est un monde, un monde dans le monde.

5962

Chaque émotion est un paysage.

Un paysage différent. Un nouveau paysage.

14/10/2014

5961

Les mots ne disent qu'une seule chose : J'existe.

5960

« Est-ce que j'existe ? » n'est qu'une question.
Répondre « oui » ou « non » ne change rien à la question.
Les questions sont inutiles.
La vie s'en fout, le corps s'en fout.

J'existe.
« J'existe » n'est qu'une affirmation.
Les affirmations sont inutiles.
La vie s'en fout, le corps s'en fout.

Le corps et la vie ne se posent pas de questions, ne s'encombrent pas d'affirmations.
Tous ces mots ne sont issus que de mon esprit, qui s'amuse, se divertit, se met en scène.

Le langage est un immense divertissement inutile.

5959

Les sceptiques sont très souvent considérés comme des microbes par les antisceptiques.

Mais je n'en suis pas sûr.

5958

Accompagner le corps dans son fonctionnement naturel, dans toutes ses humeurs. Accueillir le plaisir quand il s'invite mais ne pas forcer le corps à en produire.

Le plaisir continu est impossible pour le corps. Impossible pour lui de produire du plaisir trop longtemps, si on le force à produire du plaisir en continu, il transforme immanquablement ce plaisir en douleur.

Observer les humeurs, les sensations, les ressentis, et leurs cycles, du plaisir à la douleur en passant par la tranquillité. Ne pas intervenir.

13/10/2014

5957

- Tout est incroyable.
- C'est incroyable.

5956

Je n'essaie pas de changer le monde, je change le monde.

Mon existence change le monde.

Sans mon existence, le monde serait différent de ce qu'il est.

Quels que soit mes actes, mes pensées ou ce que je suis, je change le monde.

Et chacun d'entre vous aussi change le monde.

5955

Je n'essaie pas de changer le monde ni ceux qui essaient de changer le monde.

5954

Je vous aime tel que je suis.

5953

Écrire pour la première fois, à chaque fois.

12/10/2014

5952

La 5951 est une phrase ayant perdu mots, majuscule, ponctuation, lettres, mais ayant gardé toutes ses espaces.

5951

          

5950

C'est celui qui regarde le tableau qui le peint, le dépeint, le repeint.

5949

Vous êtes en train d'écrire cette phrase.

5948

Écrire cette phrase est exactement ce que je voulais faire en cet instant même.

5947

Vous ne débarquez seulement que maintenant sur ce blog et n'avez pas lu les 5946 premières phrases ? Ce n'est pas grave, vous n'avez rien loupé, le plus important est ce qui reste à écrire.

5946

Les plus beaux tableaux d'amour sont peints à deux, même si les visions des deux peintres seront toujours différentes et qu'elles évoluent avec le tableau toujours changeant.

Le tableau est unique, les façons de le regarder ou d'y ajouter des couleurs et des formes, infinies.

5945

Observer des rives hier, depuis l'eau demain.

5944

J'adore les paradoxes.

5943

Je déteste les paradoxes.

11/10/2014

5942

Fini de jouer, je vous dois la vérité : toutes ces phrases n'existent pas, je les ai toutes inventées.

5941

Les mots de la langue mozabite sont-ils tous de genre masculin ?

En est-il de même de la langue moabite, aujourd'hui disparue ?

(Ces questions sont très sérieuses, je ne suis pas du genre à m'amuser de jeux de mots situés sous la ceinture ! j'ai une réputation ! les propos licencieux, la grivoiserie et autre gaudriole n'ont pas leur place sur ce blog !)

10/10/2014

5940

Je viens de faire la connaissance du mot « prosopopée ». Je ne le connaissais jusqu'alors que de vue, car je l'avais déjà croisé à quelques reprises, mais on n'avait encore jamais été réellement présentés. C'est désormais chose faite, on a discuté quelques minutes, ce fut très intéressant, il m'a même parlé de ses origines.

5939

Je vous partage mes pensées.

Je vous les confie, mais vous n'avez pas à en prendre soin, faites-en ce que vous voulez.

5938

Ce que j'apprends fait ma connaissance.

09/10/2014

5937

Si la terre est bleue comme une orange, c'est parce que les étoiles rient comme des tranches de carambole.

5936

Le fait que quelqu'un ne m'apprécie pas n'est pas une raison suffisante pour moi pour ne pas apprécier ce quelqu'un.

5935

- Cédric, je ne t'aime pas.
- Je t'aime quand même.

5934

Ceux qui ne m'aiment pas n'y sont pour rien dans le fait qu'ils ne m'aiment pas, ils ne peuvent simplement pas s'en empêcher, de ne pas m'aimer.

Et ce n'est pas de ma faute non plus, je n'y suis pour rien, dans leur non-amour ; quelque chose chez « Cédric » les dérange, les ennuie, les met en rogne, sans que je n'y puisse quoi que ce soit.

Qu'ils ne m'aiment pas ne m'empêchera jamais d'être moi en toute liberté.

J'accepte de ne pas être aimé de tous.

5933

Les mots, c'est gratuit, on ne me fera pas avaler le contraire.

08/10/2014

5932

Si les mots ne sont pas gratuits, ils ne valent rien.

5931

Payer pour des mots me semble si ridicule ; c'est comme si on me disait qu'il fallait payer pour respirer ou pour ouvrir les yeux et regarder le monde.

5930

Jamais je ne payerai pour écouter les mots de quelqu'un et jamais plus je ne payerai pour lire les mots de quelqu'un.

Si ce n'est pas gratuit, je ne lis pas.

5929

La vie est un chemin pour lequel n'existe aucun raccourci.

07/10/2014

5928

La vie, c'est un détour.

5927

La vie dure une nuit et un jour.

5926

Je m'offre à cette nuit et à ce jour qui m'appellent.

5925

Ce serait amusant de remplacer tous les mots par un autre.

Par exemple, cette phrase précédente donnerait ceci :

Ciel mustang période en giboulées subreptices au précipice pour les catadioptres.

5924

I'm one too = je suis un d'eux.

5923

Ce blog n'a aucune ligne éditoriale.

06/10/2014

5922

Je ne vis pas pour me créer des souvenirs, ni pour en créer dans l'esprit des autres ; je vis pour vivre, point.

5921

Les histoires créées par l'esprit, basées sur des faits réels ou non, les miennes ou les vôtres, n'ont pour moi que très peu d'importance, l'essentiel pour moi, c'est ce qui se passe maintenant, ici ; la mémoire n'est qu'un outil, qu'un moyen, pas une fin.

5920

L'amour n'est ni dans le passé ni dans l'avenir, l'amour est ici et maintenant.

05/10/2014

5919

Ce n'est pas le passé qui crée le présent, c'est le présent qui crée le passé.

5918

Le présent me crée.

5917

Chose est un mot.

5916

« Mot » est-il un mot comme les autres ? se considère-t-il comme les autres ? ou prend-il tous les autres mots de haut ?

Pense-t-il « Moi, je suis LE mot, car je suis le mot qui définit tous les autres. » ?

5915

Je suis exactement qui je suis.

Il n'y a pas un microgramme d'écart, pas une nanoseconde d'écart, pas un nanomètre d'écart, je suis exactement qui je suis.

5914

Je ne suis jamais perdu. Je suis toujours exactement là où je suis.

5913

Je n'ai aucun pouvoir sur ma présence dans votre tête.

04/10/2014

5912

La vie nous a tous élus, même ceux qui ne naîtront jamais.

5911

La vie s'écrit et se lit dans un même mouvement ; elle n'est pas écrite à l'avance.

5910

Quand il y a une couille dans le potage, suffit d'enlever la cuillère.

5909

Il n'existe pas deux êtres que j'aime d'une façon identique, chaque amour est unique.

5908

L'inexistence du libre arbitre n'est pas une prison mais une liberté.

03/10/2014

5907

La pensée est un poisson, le crâne est le bocal.

02/10/2014

5906

Je ne suis pas certain que cette phrase soit achevée, elle frémit encore...

5905

« Je ne pense pas » est une pensée.

5904

Est-ce qu'un être humain a déjà eu pour ultime pensée : « bon, j'arrête de penser. » ?

01/10/2014

5903

Ce que j'écris, je le pense.

5902

- Tu penses ?
- Je ne pense pas.

5901

Penser est gratuit. Écrire est gratuit. Exister est gratuit. Aimer est gratuit.

Penser, écrire, exister, aimer ? Personne ne me le fera payer.

30/09/2014

5900

Il n'y a rien à perdre à vivre, voilà ce que je dirais à tous les suicidaires. Il n'y a rien à perdre à vivre une seconde de plus, une minute de plus, une heure de plus, un jour de plus, un mois de plus, un an de plus, un instant de plus, rien à perdre, même dans la douleur, le désespoir, rien à perdre. Voilà ce que je dirais.

5899

La relation que nous avons avec nous-mêmes n'est qu'une de nos relations aux autres.

5898

Soi est l'autre le plus proche et le moins discret.

29/09/2014

5897

Vivre me suffit, je n'ai pas besoin de raison de vivre.

5896

La vie n'a aucun compte à nous rendre.

5895

On peut avoir envie de donner à l'autre de l'amour, mais on ne peut lui donner l'envie de le recevoir.

5894

La seule chose qu'on ne peut donner est l'envie de recevoir.

5893

La non-pensée ne se trompe jamais.

28/09/2014

Song N°6 :


5892

L'inconnaissance déployée, accueillie, acceptée est vérité.

5891

La vérité est la plongée dans l'inconnaissance.

5890

La vérité est la révélation de l'inconnaissance.

5889

Je suis plus grand que la grandeur.

5888

La vie ou l'éternité ou la nature se fout complètement de ce qu'on pense d'elle.

La pensée ne changera jamais rien à la réalité.

Qu'elle se « trompe » ou pas n'a aucune importance.

5887

Je me fous complètement de ce que je pense de moi.

5886

Vous êtes en train de lire à votre insu la phrase que j'ai inscrite en filigrane dans celle-ci.

27/09/2014

5885

Cédric n'a pas écrit cette phrase.

5884

Je ne vis pas pour moi, je vis parce que moi.

5883

Si je ne me prends pas pour un être humain, suis-je limité à ma condition humaine ?

5882

Lépidoptérophile : acupuncteur pour papillons.

26/09/2014

5881

Au feu les codes, les moules, les cases, j'écris comme je le sens, je pense comme je le ressens, je vis comme je vis, sans chercher à plaire à qui que ce soit, pas même à moi.

5880

La liberté est inapprivoisable, indomptable, incontrôlable.

Elle m'a pris, tout pris, plus rien n'est moi, je suis elle.

25/09/2014

5879

L'aire du temps s'étend à mesure qu'il se détend.

5878

Parfois je rêve de celle dont mon corps touchera le corps.

5877

La vie est une apothéose du début à la fin.

5876

Cette nuit, quand j'ai tourné la tête vers les chiffres flottant dans le noir, j'ai refait un 421 ! C'est la deuxième fois en quelques mois.

La première fois c'était le 31/12/13, j'ai retrouvé la phrase que j'avais écrite alors :

4597. « Cette nuit, j'ai ouvert les yeux. 4h21. Gagné ! »

24/09/2014

5875

La plupart des humains lisent les autres pour entendre parler d'eux-mêmes.

23/09/2014

5874

Lisez-moi, je parle de moi.

5873

Toutes les phrases sont fondamentalement exhibitionnistes et égocentrées.

Même celles qui sont cachées, secrètes ou qui jouent les timides, les prudes ou les modestes disent en filigrane : « Lisez-moi, je parle de moi... »

5872

On ne peut vivre qu'au présent, le reste, ça n'est pas de la vie, c'est de la pensée qui tourne en rond et en boucle.

5871

La phrase 5870 se régale d'être lue par vos yeux.

5870

Mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm.

5869

Le labelle de l'ophrys abeille fait la belle.

22/09/2014

5868

Celui qui sait que ses sens le trompent ne se trompe pas.

5867

Tout ce qui vit vit en même temps.

5866

Ces mots vivent en même temps que vous.

5865

« La légende veut que la forme de la coupe de champagne fut modelée sur le sein de Marie-Antoinette d’Autriche, Joséphine de Beauharnais, Madame de Pompadour, Madame Du Barry, Diane de Poitiers ou encore Hélène de Troie. »

Et la flûte ? Elle a été moulée sur la b*** de qui ?

21/09/2014

5864

Pouce hier, cendres de mains.

5863

Dans l'univers, nous sommes at home.

5862

Nous sommes des poussières d'étoiles, et tous les jours l'univers fait le ménage.

20/09/2014

5861

Je ne me sens supérieur qu'à moi-même.

5860

- Cédric, tu m'emmerdes !
- Je ne te crois pas.

5859

Le sens de la vie, c'est sur place.

5858

L'énurétique vous le confirmera : la pistache.

5857

Le phoque n'aime pas quand l'eau tarit.

5856

Ne cherchez plus, vous y êtes.

19/09/2014

5855

Je préfère le vrai même un peu moins beau, que du faux tout joli.

5854

Je n'accepterai de prix littéraire que s'il m'était attribué et remis par Dieu en personne.

5853

Je n'aurais rien à faire des prix et des honneurs qui me seraient accordés par des êtres humains.

5852

Il est aussi prétentieux d'accepter des honneurs que de les décerner.

5851

La vraie méthode syllabique permet d'écrire dans l'air en clignant des paupières.

(Qui a compris ?)

18/09/2014

5850

- Je crois que je me répète.
- Tu l'as déjà dit ça, Cédric !

5849

- Comment vas-tu Cédric ?
- Nous allons bien.

5848

Tout le monde est au moins deux en lui-même.

Il ne faudrait pas dire « Comment tu vas ? » mais « Comment vous allez tous les deux ? » ou « Comment vous allez toutes les deux ? » si on s'adresse à une femme.

5847

En soi, il y a celui qui observe et celui qui observe celui qui observe.

Il y a celui qui juge et celui qui juge celui qui juge.

Il y a celui qui pense et celui qui émet des pensées sur celui qui pense et sur ce qui est pensé.

17/09/2014

5846

Je suis toujours en ma présence, ce qui fait qu'en moi, je suis deux. Et je suis tour à tour l'un puis l'autre. Moi puis Je. Celui qui regarde puis celui qui est regardé.

Quand je suis d'accord avec moi, moi est d'accord avec je.
 

5845

Je suis le dieu de ce blog, j'y censure tous les commentaires que j'ai envie de censurer.