31/12/2011

1090

La plus stupide des idées néfastes est celle qu'il faudrait être parfait !
Je suis imparfait, je n'en fais pas un problème !

1089

Au lieu de cacher, de retenir, de freiner, de juger ses imperfections, les exposer aux yeux de tous y compris aux siens. Refuser la peur d'être imparfait, être imparfait sans en être ni honteux ni fier.
Crier à la face de tous ceux que nos imperfections dérangent un énorme « ET ALORS ! »

1088

Ni Dieu ni Diable, juste Homme.

1087

J'aime pas les mous tons, j'aime les tons qui détonent !

1086

L'écrivain voit en mots.

1085

Cheminer telle la fumée portée par un vent enflammé.

1084

Ovale :  rebut n'ayant pas passé le contrôle qualité de l'usine à frapper les ronds selon laquelle un ovale n'en vaut pas un !

1083

Les complotistes sont des comploteurs !

1082

L'ordinateur ne tue ni les livres, ni les journaux, ni la télé, ni la radio ; il les accueille.

1081

Je mange très peu d'« humbles avis », je n'apprécie que les avis tranchés.

30/12/2011

1080

Parfois, allongé, les yeux posés sur les pieds, j'ai l'impression qu'une distance infinie m'en sépare.
« À qui sont ces pieds ? », « À qui est ce corps ? » sont les questions qui se posent alors.

1079

Penser par soi-même est avant tout une entreprise de décontamination des pensées conditionnées infiltrées en nous depuis la petite enfance, depuis l'enfance de l'humanité.

1078

« Épluchez ! » dit la cliente à son chirurgien esthétique, indiquant, sans pitié, sa peau d'orange.

1077

Pourquoi les lois de l'univers sont-elles ce qu'elles sont ?
Parce que si elles avaient été autres, l'univers tel qu'il est ne serait pas !
Des milliards d'autres univers ont peut-être tenté de se créer mais les conditions et « lois » requises n'étant pas réunies, ils n'ont pu se déployer.
Inutile de s'étonner que les lois physiques qui décrivent l'univers soient ce qu'elles sont, elles ne font que décrire l'univers tel qu'il est !
Au reste, ne se crée que ce qui peut se créer.
Notre univers n'est pas plus extraordinaire que les milliards d'autres qui ne pourront jamais voir le jour, il est simplement celui qui a vu le jour.

1076

Je ne relève aucun défi. Ceux qui n'ont pas la force de tenir debout seuls, je les laisse par terre.

1075

En ce qui concerne l'essentiel, personne n'apprend rien à personne.

1074

Tant que le cerveau n'est pas mort, tout peut renaître.

1073

Un guillotiné meurt sur le coup !

1072

L'esprit n'est qu'une petite partie du corps.

1071

Le temps, c'est pas de l'argent, c'est de l'or !

29/12/2011

1070

En ce qui vous concerne, les mots qui importent sont ceux issus de vous-même.
Les mots que j'écris n'auront jamais de l'importance que pour moi.
Les mots des autres ne seront jamais plus qu'une récréation.
L'essentiel est la Création et celle-ci n'a lieu qu'en soi-même.

1069

Le théâtre, c'est beaucoup de cinéma
Et le cinéma, c'est beaucoup de théâtre.

1068

On est Vivant tant qu'on reste plus jeune que son destin.

1067

Aimer, c'est s'offrir à ce qu'on Aime.

1066

Les vies ne se comparent pas.

1065

Quand on ne l'a pas, il faut se le donner, mais pas le prendre car on pourrait le perdre, le temps !

1064

Se réjouir du rien qu'emplit une seconde peut mettre une éternité.

1063

L'esprit étant bien trop fluctuant, ne se fier qu'à son corps !

1062

On ne peut agir qu'avec ses propres mains. Compter sur les mains « des autres » ou « de Dieu », c'est se positionner en pantin !

1061

« Enculer les mouches » est une expression qui signifie "perdre son temps".
Sauf pour certaines mouches !

28/12/2011

1060

Le moins que l'on puisse dire c'est que Grigori Perelman ne s'est pas perdu en conjectures !
On peut dire aussi qu'il s'intéresse aux nombres sauf sur son compte en banque !

1059

Tous nos gestes sont mémorisés par le corps.
Nos caresses passées sont imprimées sur nos mains, sur nos doigts...

1058

À fleur de peau, l'émotion se cueille.

1057

La vie ne sera jamais rassasiée, le mot qui lui colle le plus à la peau, c'est « Encore » !

1056

L'instant présent est le point de jonction des deux éternités.

1055

Ceux qui admirent sont impressionnables.
Je n'admire personne, simplement parce que personne ne m'impressionne.

1054

Chaque langue est un pays.

1053

La Trinité, c'est trois fois rien.

1052

« Vade retro, Satana » hurle le diable en ma direction !

1051

Elle était sans dessous dessus moi,
J'en étais sens dessus dessous !

27/12/2011

1050

Les dessins attendent patiemment dans les trousses.

1049

Si les mots n'étaient que des mots, on n'en ferait pas tant d'histoires !

1048

Il n'y a pas de « mieux », il n'y a que des « autrement » !

1047

Se cacher à soi, c'est cracher sur soi.

1046

Les Schtroumphs se cognent partout !

1045

Elle se situe où l'éternité ?

1044

Le souffle dans le cou, c'est le vent pire !

1043

Je le regardais du coin de l'oeil.
Il semblait faire semblant.
Les coins de nos yeux se sont croisés.
Je me suis alors dit qu'à mon sujet,
Il devait avoir la même pensée.

1042

N'étant pas à une contradiction près, il crachait ses poumons sans broncher !

1041

Un mur est un plafond mal posé !

26/12/2011

1040

Je n'écris pas pour exister.
J'existe pour écrire !

1039

La bataille de Waterloo, après y avoir bien dégusté, a couté bonbon à Napoléon !

1038

L'amoureux indécis qui en aime deux ne sait plus à quel saint se vouer...

1037

Beaucoup préfèrent persévérer dans l'erreur, continuer à croire en de débiles illusions plutôt que de ressentir cette douleur émanant du constat d'avoir cru à du faux.
Or cette douleur éphémère est synonyme de libération...

1036

Pic de la Mirandole avait mon âge quand il cessa de s'élever.
Du reste, l'ironie entourant son nom fait que bien peu le considèrent comme une sommité !

1035

Le sentiment amoureux est au feu d'artifice ce que l'Amour est au soleil.

1034

L'Amour, ce n'est pas deux êtres qui se contemplent ou se complètent...mais qui se constellent !

1033

Les trois membres d'équipages de la mission Apollo 13 ?
Personne n'est jamais revenu d'aussi loin !

1032

Proportionnellement à leurs grandes sœurs :
Les fourchettes ramassent des paillettes !

1031

« Édition limitée » Voilà bien un argument commercial qui flatte des instincts médiocres !
Je méprise cette pensée intérieure égotique qui fait dire « J'ai ce que peu d'autres ont ».
La seule chose « exemplaire unique » qui soit précieuse, c'est son corps !
Corps qui n'est d'ailleurs pas en notre possession mais qui nous possède.

25/12/2011

1030

En creusant, on s'élève.

1029

N'a de mauvaises fréquentations que celui qui en est lui-même une !

1028

Les lieux les plus précieux et secrets ne seront jamais géographiques.

1027

Fleurs comestibles :

Mangez des pensées mais méfiez-vous des gerberas...

1026

Remède radical contre le nez bouché : amanite tue-mouches !

1025

Je ne discute pas avec les gens, je discute avec leurs mots.

1024

Questions aux croyants :

Dieu se demande-t-il « Mais qui m'a créé ? » ? Dieu croit-il en Dieu ?

1023

Si on Aime pas la Vie, on ne Vit pas l'Amour,
On ne vit pas tout court ; on survit, sans Amour.

1022

Celui qui joue au-dessus de la mêlée a inventé ses propres règles.

1021

Où les abeilles passent-elles leur lune de miel ?

24/12/2011

1020

Pour combien de temps l'air est-il encore respirable gratuitement ?

1019

La langouste est-elle à la mangouste, ce que la langue est à la mangue ?

1018

Certains, pour ne pas avoir à avouer une erreur, s'inventent une bonne fausse raison de l'avoir faite !

1017

Du haut de la dune du Pyla, peut-on entendre le Pilou-Pilou toulonnais ?

1016

Son couteau et lui avaient la même nationalité, mais j'ai oublié laquelle.
Je sais simplement qu'il était garde, veillant à la sécurité du chef des moutons...

1015

J'appartiens au jour autant qu'à la nuit.

1014

Le salut viendra du ciel quand les nuages diront bonjour !

1013

Dieu est mort.
L'Homme est mort.
Reste la Vie.

1012

Tomber, s'écrouler, c'est travailler à des fondations plus solides !

1011

Se planter, c'est semer des graines de réussite.

23/12/2011

1010

Les temps changent, les objets disparaissent, pour contenter les nostalgiques.

1009

La raison, c'est le fruit de la passion.

1008

Ce qui est faux meurt plus vite que ce qui est vrai.

1007

- Elle s'est éteinte...
- Elle s'était teinte ?
- Oui, hélas...
- Quelle couleur ?
- ...?
- ...
- ...très pâle...

1006

Il aurait été peu pratique et parfois désagréable d'avoir le nez dans les pieds !

1005

Ne pas confondre « sabrer » et « sabler » le champagne.
Ne pas confondre « trancher sec » et « boire cul sec » !

1004

« La Marche de l'empereur », César ?

1003

La langage est une couverture posée sur le réel, qui parfois le réchauffe, parfois le cache, parfois le révèle...par transparence.

1002

Elle s'est fendue la gueule tellement son accent était à couper au couteau !

1001

La nuit permet les étoiles.

22/12/2011

1000

J'ai beau être en plein dans le mille, il n'était pas une cible.
Je n'ai aucun objectif chiffré.

999

Même la passion a sa raison d'être.

998

Ne jamais donner sa confiance à quelqu'un qui n'en a pas en lui !
Il pourrait la garder, la voler, la trahir...

997

Quand on me dit, même gentiment : « Ne bougez pas/Ne zappez pas ! », je bouge, je zappe !

996

La mort fait partie de la vie ; la vie, c'est de la mort en sursis,
Mais nos yeux d'humains sont programmés pour l'oublier.
Elle se rappelle alors à nous toujours par surprise...
Dans un « Bouh ! Kestucroyais !? »

995

En moi, il ne reste rien, si ce n'est tout : la Vie.

994

On ne fait sortir de soi que des boomerangs !

993

Impossible le «  Ça rentre par une oreille, ça sort pas l'autre » !
Le cerveau emmagasine, assimile, retient, rumine TOUT !

992

Celui qui est contre moi, s'appuie sur moi.
Le pauvre n'a pas la capacité de se tenir debout seul !

991

Celui qui attaque a toujours quelque chose à défendre.

21/12/2011

990

Le crachin, c'est les nuages qui postillonnent.

989

Tout est devenu marchandise, même le mariage se consomme !

988

La matin, le café est ma tasse de thé.

987

Le caviar, c'est du poisson pas né.

986

Tous les animaux sont des imbéciles heureux.

985

Le surhomme a fini à l'asile.

984

Avec une belle mine, les traits se dessinent bien.

983

Le soufflé étant retombé, j'ai dû à nouveau le ramasser à la petite cuillère.

982

Joseph Kittinger s'est envoyé en l'air à 31.300 mètres.
C'est le ciel numéro combien ça ?

981

On peut très bien garder son sang froid en pleine tempête de neige,
Ou rester de glace face à un immense iceberg barrant la route,
Ou même réussir à plonger sans crainte nu sous la banquise.
Le secret est de ne jamais avoir froid au yeux !

20/12/2011

980

Mur mûr murmure : « J'tiens plus ! »

979

Être Soi est le plus beau cadeau qui soit.
Mais on ne peut se le faire ni se l'offrir ni se le faire offrir.
Il ne vient que de lui-même,
Et en réalité il est déjà là.
Mais il ne paie pas de mine
Alors on le voit pas.
Être soi, c'est le présent.

978

Il y a des mots en moi qui l'attendent.
Car ils ne pourront jamais voler sans « Elle ».

977

La pluie peint les vitres.
Le soleil efface tout.

976

Ça n'est pas l'Amour qui rend aveugle, c'est le sentiment amoureux, cette chimie ridicule.

975

« Se précipiter droit dans le mur » n'a rien de dangereux en soi.
L'essentiel est la vitesse à laquelle on s'y impacte.
L'escargot, ayant vu le mur arriver, s'est simplement dit : « Maintenant vers le haut ! »

974

Magie d'une image : un 'i' qui se déplace.

973

Le thanatopracteur n'y va pas de main morte.

972

Aucun écran ni aucun livre ne rendra jamais personne plus intelligent ou plus stupide.

971

Le cerveau se situe toujours derrière les yeux qui regardent et au sommet des doigts qui manipulent la télécommande.
Ceux qui se plaignent de ce qu'ils regardent sur un écran, entendent via des haut-parleurs ou lisent sur du papier, ne devraient s'en prendre qu'à leur inaptitude à changer de « chaîne », à appuyer sur le bouton « Arrêt » ou à évacuer le journal, le livre ou le prospectus de leurs mains !

19/12/2011

970

Elle est où ma Laure de Sade ?

969

Parfois en relisant ces phrases, il me prend l'envie d'en féliciter l'auteur.
Être épaté par des mots qui sont sortis de soi, voilà qui est tout de même bien curieux !

968

Un cœur n'en a pas la forme.

967

La « pensée unique » n'existe pas.

966

La conscience est l'illusion qui donne vie à la réalité.

965

On ne peut que donner, l'autre reçoit ce qu'il peut.

964

« Se faire à l'idée » voilà bien une idée à laquelle je ne me ferai jamais.

963

Cendres funéraires : feu feu.

962

Il est aussi absurde de reprocher à l'Homme ordinaire d'être ordinaire que de féliciter l'Homme rare d'être rare.

961

Les paupières sont lourdes : pléonasme !
Police-secours : crème antiride !
Possible : Aïe !

18/12/2011

960

Toute balle perdue est une balle trouvée par quelqu'un qui ne l'a pas cherché !

959

En prendre du bon est possible même par mauvais temps.

958

Tout fumeur est un fumiste.

957

En soixante-neuf, l'Homme a le regard tourné vers la lune.

956

Les zozos d'Al-Qaïda, vu leur expérience, seraient bien avisés de se reconvertir en entreprise de démolition.

955

Au plus le temps passe, au plus on s'enfonce en soi-même, vers sa nature profonde.

954

Les individus à qui on annonçait leur future guillotinade avaient cette fâcheuse tendance à ne pas garder la tête sur les épaules !

953

Toutes les paroles échangées de vive voix, même les pires insultes, sont des mots aériens.

952

Certains chômeurs n'ont simplement pas la gueule de l'emploi.

951

À l'instar de tous ces touristes qui visitant la tour de Pise se font prendre en photo dans cette pose « j'empêche la tour de tomber/ j'essaie de la redresser », les astronautes sur la lune ont-ils fait quelques clichés avec la Terre au creux de leurs mains, ou sur leurs épaules tel Atlas ?

17/12/2011

950

L'illusion est une réalité.

949

Tout ce que l'on fuit nous rattrape, toujours.

948

Il a fait cela gratuitement...
Bizarre que ça n'ait pas payé !

947

Comme on le fait avec son mal, il faut prendre son bonheur en patience...

946

La majorité des traditions des peuples dits « primitifs » ne sont pas moins des absurdités, parfois dangereuses, que celles de nos sociétés dites « civilisées ».
Sauter d'un arbre la tête la première vers un sol distant de vingt mètres, retenu aux pieds par des lianes qui éviteront un mortel impact in extremis, n'a rien à envier, question risques débiles, à la tradition tauromachique !

945

On parle toujours du « calme avant la tempête », mais celui qui la suit n'est pas mal non plus.
Ceci étant dit, celui-là est déjà du « calme avant la prochaine tempête » !

944

On emporte rien avec soi dans la mort, pas même soi.

943

C'est sous-estimer gravement les penseurs, philosophes et savants d'hier que de prétendre qu'ils n'admettraient pas, mis en face des données scientifiques actuelles, leur fascination pour celles-ci !

942

Toute sensation, y compris le « nirvana de l'extase du plaisir de l'orgasme divin total », est transitoire !

941

Au niveau du crâne, on a tous la peau sur les os !

16/12/2011

940

Celui qui dit avoir un ou des maître(s), n'est qu'un petit élève.

939

Je ne permettrai jamais à qui que ce soit de constituer un obstacle sur ma route.

938

« Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre. » Les évangiles omettent d'en parler mais voici l'authentique version : Jésus se fit un plaisir de jeter la première, et les autres suivirent.

937

Étant donné que je ne crois déjà pas un seul mot de ceux que j'entends de mes oreilles prétendre aujourd'hui être « le fils de Dieu », je crois d'autant moins ceux qui l'ont prétendument prétendu il y a deux mille ans !

936

Ce n'est pas du sang qui coule dans les veines du père Noël, c'est du Coca-Cola !

935

Le plus important est ce qui n'a pas d'importance.

934

« La douleur, ce doux leurre ! » se réjouit, inconsciemment, le masochiste.

933

La pensée est le premier pas de l'acte.

932

Nous ne sommes pas les acteurs de nos vies, mais les spectateurs des évènements qui se déroulent partout où on se trouve.
Le seul véritable acteur est la vie.

931

Personne ne choisit rien, ni ses éventuels troubles psychiatriques ni ses éventuels actes héroïques.

15/12/2011

930

Certain(e)s sont canon ET boulet !

929

Quand on meurt de rire, a-t-on droit à des obsèques joyeuses ?

928

Il avait à ce point peur de la mort qu'il est mort de trouille !

927

Toutes ces phrases ne sont qu'un échauffement.

926

Faut-il éclairer ceux qui ne sont pas des lumières ?
M'est avis que le risque est grand de les aveugler davantage !

925

Il est des questions auxquelles trouver une réponse serait faire bien trop d'honneur !

924

Suivre, c'est se tromper de chemin.

923

Tous les secrets sont provisoires.

922

Le facteur Cheval était à pied.

921

D'autres Terres tournent autour d'autres Soleils, sur lesquelles naissent et meurent d'autres vies.

14/12/2011

920

La réalité est un rêve qu'on touche.

919

La Beauté se situe dans le regard
Qui prend conscience que tout est bizarre.

918

Synonyme de « Vivre » : « Improviser ».

917

Ça ne me pose aucun problème de ne pas savoir ce que je ne sais pas.

916

Il n'est pas bon pour un joueur de pétanque d'avoir les boules !

915

Je refuse les intermédiaires.
Nul besoin qu'on me commente des textes, je sais lire !
Nul besoin qu'on me parle de quelqu'un ; de ces paroles, je ne ferais rien.

914

Les rancuniers cultivent du mal qu'ils ne se font qu'à eux-mêmes.

913

Le soleil est plus petit que sur Terre, lors de ses couchers martiens.
On dit, de façon illusoire, qu'un objet change de taille alors que ce sont nos yeux qui s'en éloignent.

912

Ovale, l'ovule ?
Oiseux, les oiseaux ?
Brunes, les brumes ?

911

Le 29 novembre 1922, Howard Carter s'exclama « Ça pue le renfermé ici ! »

13/12/2011

910

Stylo qui n'écrit plus l'est-il encore ?

909

Si chaque année est une page, voici la dernière ligne de l'ultime : « ...ainsi s'éteignit le dernier Homme. »

908

L'Homme qui s'effondre psychiquement a bâti sa pensée sur du sable.

907

Boucherie : funérarium pour animaux.

906

Lac : grande flaque.

905

Ceux qui ne sont pas sûrs d'eux ont besoin de le crier.
C'est par ce besoin de se faire entendre qu'on les reconnaît.

904

Il existe différents types d'alcoolisme :
Certains boivent des paroles.
Dangereux alcool !

903

Voici la Vérité : ne croyez personne qui vous dit « Voici la Vérité » !
On ne peut la voir qu'avec ses propres yeux.

902

Les écologistes, ça se « scandalise » !
Ils n'ont pas fini...

901

Qui pensent-ils donc duper, avec leurs ampoules en forme de flamme de bougie ?!

12/12/2011

900

Bien plus troublants et vastes sont les paysages intérieurs.

899

Le Beau c'est la sensation de la Vérité.

898

Quelle triste vie que celle d'un plafond qui a le vertige.

897

Les bateaux et baleines qui s'échouent sur les plages ont le mal de mer.

896

Un ovale est un rectangle mal équarri.

895

Jamais personne ne dépassera l'instant présent.

894

Certains prétendent que Mona Lisa s'appelait en réalité Mono Liso !

893

Quelqu'un a-t-il parfois une pensée pour l'air enfermé dans le double vitrage ?!

892

N'est-ce pas mépriser ceux qui y vécurent que de parler de « Moyen Âge » ?
Qualifier des individus, une époque ou un « âge » de « moyen » n'a rien de flatteur ni de respectueux ni de pertinent...surtout aussi grossièrement et sans distinction.

891

Quand vous n'êtes pas compris de quelqu'un, il n'y a rien de grave à ça.
Dites-vous alors que cette personne ne fait que s'ajouter aux millions d'autres qui ne vous comprendront jamais.
L'essentiel étant de toute façon de se comprendre soi-même.

11/12/2011

890

Les temps qui courent s'essoufflent.

889

Certains aspirent à devenir poussière.

888

Partout où on va, on s'emmène.

887

Un bon surfeur ne fait pas de vagues.
Il caresse leur éphémère existence.

886

Après avoir jeté un froid dans le bar, il décida de briser la glace avec la barmaid.

885

C'est surtout en dehors de l'arène qu'on voit des toréros prendre le taureau par les cornes.

884

Un jour, c'est le jour et la nuit.
La nuit, c'est un jour moins le jour.
Mais parfois, un jour n'est que nuit,
Et il existe aussi des jours sans nuit.
Ce qui se passe alors au niveau des pôles,
C'est le jour et la nuit.

883

Je ne crois pas aux anniversaires et autres fêtes.
Je ne crois pas qu'un jour soit particulier en raison de sa date.
Je ne fête rien, mais je ne serai jamais un trouble-fête.

Aucun jour, aucune heure n'est plus exceptionnel/le qu'un/e autre.
Chaque instant est inédit et unique.

882

Le bonheur ne vient pas du fait de se dire « J'ai bien plus que lui/elle, je n'ai pas le droit d'être malheureux ! »
Le bonheur vient de l'intérieur, il n'est pas fonction de l'image que l'on a de soi ou de l'autre ni d'aucune circonstance.
Le bonheur est sans cause et sans but.
Le bonheur est la prise de conscience soudaine et involontaire que ce qui est vécu, quoi qui soit vécu, est exceptionnel et à jamais inégalable et indépassable.

881

La seule chose qu'il ne faut en aucun cas manquer de faire au moins une fois dans sa vie, c'est de mourir !

10/12/2011

880

J'ai, hélas, dû écourter l'entretien d'embauche...
Le recruteur ne m'inspirait pas confiance !

879

« De l'inconvénient d'être né. » Quand je suis tombé sur cette phrase, il y a maintenant quelques années, je me suis dit : « Dans le mille, Emil ! »
Depuis, au fil du temps, elle perd petit à petit de sa pertinence. Ou plutôt, elle m'apparaît comme n'étant qu'une des faces de cette médaille qu'est la vie.
« De l'avantage d'être né » me semble, de plus en plus, tout autant vraie.
Ces deux faces devenant aussi pertinentes l'une que l'autre, il n'existe qu'une seule position viable : la tranche.
Vivre sans juger la vie : vivre sur la tranche, histoire que tout roule !

878

Réflexion enfantine involontairement pertinente : « Le lait, c'est vachement bon ! »

877

Construire, c'est détruire du désordre.

876

Ranger, c'est foutre le bazar dans le foutoir !

875

Les choses n'ont que l'importance qu'on ne peut s'empêcher de leur donner.

874

Une photo, c'est du pointillisme perfectionné.

873

Technique de camouflage : mettre de la vase dans un vase, ou un vase dans de la vase !

872

Faire connaissance, c'est commencer par en partager.

871

Il y a 65 millions d'années, les dinosaures n'ont pas disparu ! Ils ont simplement voulu changer de nom ! Ils trouvaient « les dinosaures » trop lourd, ils ont voulu un truc plus léger : « les oiseaux » !

09/12/2011

870

Le plus bel « ailleurs », c'est l'« ici ».
Peu y accèdent ; il n'y a pas de chemin.

869

La plus belle distance entre deux êtres est une pensée.

868

Le vent est créé par les arbres énervés,
Qui assez idiotement désirent se déplacer.
Ils tentent de toutes leurs forces de se déraciner.
Ceux qui y parviennent, meurent, couchés.

867

Le réchauffement climatique échauffe déjà quelques esprits.

866

La loi de Murphy appliquée à la tartine beurrée est incomplète.
Le pire pour la tartine, davantage que de chuter, n'est-il pas d'être mangée ?

865

Ma muse sera celle à qui je pourrai tout écrire et qui voudra de moi tout lire.

864

Les éventuels extra-terrestres, dont on fera peut-être un jour la rencontre, seraient bien avisés de ne pas être comestibles ni de représenter une source d'énergie alternative au pétrole, ils y passeraient tous !

863

Un cimetière est une collection de pierres que des minéralogistes ont toutes dénommées.

862

Certains saumons apprennent de façon radicale ce qu'est un ours.

861

Je me dissèque vivant.
Histoire de voir ce que j'ai dans la tête, dans le cœur, dans le ventre et dans les c... !

08/12/2011

860

Beaucoup vont voir ailleurs s'ils y sont.
Mais c'est pour eux à chaque fois la même conclusion : « je suis ici » !

859

Vivre n'est pas une habitude.
Chaque jour est une exception.

858

Tout ce que je vis avec émotion, je le mémorise avec détail.

'Émotion' et 'détail' sont deux amis.
Je vis également parfois certaines choses avec 'plaisir' ( c'en est un autre, lui non plus pas toujours présent.)

857

Mourir écorché vif, c'est vraiment manquer de pot !

856

Mes dernières paroles seront « Vous n'y aviez jamais pensé, hein, mourir de cette façon-là ! »

855

On se lève comme on se couche, le sommeil ne guérit rien.

854

Un croyant est un inconstant : né ailleurs, il aurait cru autre chose.

853

La Terre étant ronde, on peut se demander si ce n'est pas plutôt le fuyard qui est à la poursuite de ses poursuivants !

852

- Son signe astrologique l'a tué !
- Percuté par un bélier ?
- Non.
- Chute d'une vierge sur son crâne ??
- Non.
- Dévoré par un lion ???
- Non.
- Piqué par un scorpion ????
- Non.
- Tombé de sa balance ?????
- Non.
- Déchiqueté par des poissons tueurs ??????
- Non.
- Ahhhhh, évidemment, je sais, victime d'un cancer !
- Non, justement, pour célébrer la rémission complète de son cancer, ce con a voulu participer à un « encierro » des Fêtes de San Fermìn à Pampelune !

851

Il était à ce point sensible qu'il ressentait la pénétration de chaque photon dans sa rétine.

07/12/2011

850

Pourquoi ce « Ne me croyez pas. » ?
C'est avant tout parce que je ne vous permets pas d'utiliser mon cerveau pour réfléchir !

849

Celui qui croise par hasard dans la rue son médecin traitant qui lui lance un « Ça va ? », ferait mieux de ne pas lui répondre, sachant le prix d'une consultation hors cabinet !

848

Ne jamais sous-estimer ce qui arrive par hasard, de grandes découvertes ont été faites par lui !

847

Insatisfait de la ligne de vie tracée sur sa paume, il se la rallongea d'un trait de couteau réparateur.

846

Quel que soit le trône, il y a des règnes plus longs que d'autres !

845

Aristote a dit de fameuses conneries.

844

Une erreur célèbre, ou très largement répandue, n'en est pas moins une.

843

Notre vie est la seule qui nous sera jamais donnée de vivre.
Il nous faut accepter l'époque dans laquelle on tombe, la famille de laquelle on tombe, les épreuves sur lesquelles on tombe, le corps avec lequel on tombe, etc. Les « j'aurais bien aimé vivre durant la Rome antique...», les « je suis curieux de savoir ce que sera le monde dans cent ans, mille ans... », les « et si j'étais né là-bas plutôt qu'ici ?» sont inutiles.
Consacrer toute son énergie à l'Actuel ! Comme l'ont fait les Hommes il y a cent mille ans, comme le feront les Hommes dans cent mille ans, comme le fera le dernier Homme.

842

Le simple, c'est du compliqué qu'on regarde à la loupe.

841

Le jour où les poules auront des dents, les poussins mourront dans l'œuf, faute de pouvoir en percer la coquille !

06/12/2011

840

Nous sommes tous des solitudes. Même peau contre peau, rien ne fusionne.
Mais c'est en en ayant ainsi conscience que le plus beau peut se partager.

839

Se sentir « supérieur » à quelqu'un, c'est la preuve de lui être en réalité « inférieur ».

838

La sagesse nait uniquement de la connaissance de Soi.

837

- C'est un très bel escalier que vous avez là !
- ...?
- Dommage qu'il ne dispose que d'une seule marche !
- C'est un mur.

836

( À celle qui n'existe peut-être pas. )

De tes reins, mes mains feront le terrain où batifoleront mes doigts.
Ils y dessineront le dessin des seins situés de l'autre côté de toi.
Puis inévitablement, par un doux glissement, le terrain s'affaissera.

835

Quand les airs respirés s'abouchent, les aires des consciences se touchent.

834

Être libre : n'avoir jamais quelqu'un d'autre qui décide pour soi.

833

Ces mots ne sont qu'un moyen de titiller les vôtres.

832

Entre « mes » mots et « moi », il y a une sacrée distance, sur laquelle parfois je m'assois.

831

Juger les jugements, c'est juger tout autant.

05/12/2011

830

Le silencieux ne se tait pas, il a simplement déjà parlé.

829

Si j'avais en face de moi un « spécialiste », je le ferais parler de tout ce dont il ne se dit pas « spécialiste ». Ainsi je verrais ce qu'il a réellement dans le ventre et dans la tête.

828

À celles et ceux qui me qualifient, ouvertement ou en cachette dans leur tête, de « con », d'« ignorant », de « crétin », et j'en passe, c'est bien simple, je leur réponds : « Je ne vous crois pas ! »

827

Se prendre pour quelqu'un d'important, c'est se tromper lourdement !
Bien heureusement, la mort corrige toutes nos erreurs.

826

Je ne porte aucun bijou d'aucune sorte, ni aucun tatouage.
Je suis totalement nu sous/sans mes vêtements !

825

Nous ne sommes pas sept milliards (même à quelques centaines de millions près), nous sommes 1 !

824

Si on nous avait demandé de choisir nous-mêmes notre prénom à notre naissance, on s'appellerait tous « Areuh ».

823

Les enfants de la lune n'ont à se protéger que du soleil le plus proche, il leur en reste des milliards auxquels s'exposer face au ciel nocturne.

822

Relisant parfois ces phrases, je corrige ça et là quelques erreurs orthographiques et syntaxiques, tout à mon étonnement de leur avoir permis de vivre aussi longtemps.

821

Une plage est le théâtre d'une orgie incessante : des milliards de grains de sel dissouts caressant continuellement des milliards de grains de sable dissolus.

04/12/2011

820

Jamais je ne pourrai vous prouver que j'existe.
Ces mots ne sont pas une preuve.
Même de vive voix, vous verriez un corps bouger, parler, mais comment vous prouver que c'est « moi » qui l'habite ?
De même, vous ne pouvez vous-même prouver à personne que vous existez, même à vos plus proches. Ils ont des images, des idées de vous, ils vous ont collé des mots sur vous, mais ils ne sauront jamais « qui » est « vous ». Il n'y a que vous qui sachiez que vous vivez dans ce corps dont vous voyez les mains.

819

La remise en question du progrès fait partie intégrante du progrès.

818

Par ce père Noël et ce saint Nicolas, on conditionne les enfants à attacher « plaisir » à « objet », nul étonnement que devenus adultes, ils consomment.

817

Un poison n'est défini ainsi que par celui qui y est sensible.
Il n'est qu'un point de vue : douceur pour l'un, venin pour l'autre.

816

Toutes les découvertes qui jalonnent l'histoire humaine auraient de toute façon été faites.
Si cela n'avait pas été Darwin ou Newton ou Copernic ou Pythagore ou Thalès ou etc., cela aurait été un autre.
Et, au reste, les cerveaux n'ont pas de nom.

815

Toute substance qui amène un état modifié de conscience, éloigne de Soi.
Tout drogué s'éloigne de lui-même.
Toute drogue est un attrape-nigaud.

814

La vérité est à la drogue, ce que le soleil est au feu d'artifice.

813

Il est idiot de parler des « portes de la perception ». Parler de « portes » c'est avoir créé des murs entre soi et la réalité, c'est-à-dire entre Soi et Soi.

812

Tout est sans cesse à revoir.

811

On ne peut jamais donner à l'autre plus d'Amour que celui qu'on a pour Soi, jamais.

03/12/2011

810

Vouloir être heureux est égoïste.
L'être ne l'est pas.

809

Rüdiger Gamm est quelqu'un qui compte dans le monde entier.

808

Créationniste : Homme des cavernes platoniciennes, trop peureux d'en sortir.

807

Je ne suis pas ce que je pense que je suis.
Je suis la pensée en tant que contenant et pas ce qu'elle contient, fût-ce les pensées qui définissent « Cédric ».

806

Une conversation n'a pas de fin, la parenthèse s'ouvre lors des premiers mots échangés et il n'existe pas de parenthèse fermante. Quelle que soit la durée entre deux échanges ( heures, jours, mois ou même années ), c'est une seule et même conversation que l'on tient avec l'« autre ». Toute conversation entre deux humains, quels qu'ils soient, est un échange illimité et infini. Même le « je ne veux plus t'entendre, ni te parler, ni plus rien avoir affaire avec toi » est invitation à poursuivre la conversation. Car au-dedans de soi, rien ne s'éteint, rien ne se clôt, tous les mots reçus, lus, écrits, émis, restent vivants. Seule notre mort met fin tranquillement à toutes nos discussions en dispersant tous nos mots, toutes nos paroles et toutes nos pensées aux quatre vents du néant.

805

Aussi forte ait pu être la sensation éprouvée d'être proche de celui dont je lisais ou entendais les mots, que ce soit ceux de Cioran, Schopenhauer ou UG Krishnamurti, je me rends compte que les mots dont je me sens véritablement proche, même s'ils ne seront jamais « moi », ce sont ceux que j'écris moi-même.
La sensation est éphémère ; l'éclosion de soi, permanente.

804

La culture, c'est comme la confiture, se contenter d'elle, c'est vite écœurant.

803

Le curseur clignote quand les mots reprennent leur souffle.
L'air qu'ils expirent le pousse, c'est ce qu'on appelle l'inspiration.

802

La beauté c'est l’œil, pas ce qu'il voit.

801

Question existentielle essentielle :

Le triple-sauteur met-il des slips kangourou ?

02/12/2011

800

Reprocher à quelqu'un ses propos, c'est reprocher au flacon d'arsenic ce qu'il contient.
Ce sont les propos stupides qu'il convient de ridiculiser, pas celui qui les tient, qui n'est qu'à plaindre, rongé qu'il est par du poison.

799

La plupart des Hommes se prennent pour les mots qu'ils prononcent, pensent ou écrivent.
C'est d'autant plus vrai que les deux premiers mots sont dans l'ordre « je » et « suis ».
Et se prendre pour des mots, c'est se prendre pour ce qu'on n'est pas.

798

Il est idiot de se formaliser à la moindre remise en question de « ses » mots.

797

Je ne vois pas des gens qui parlent, je vois des mots qui sont parlés.

796

Enlevez les mots au diable, et il n'est plus rien.

795

Seules les peurs limitent.
Nos craintes sont les frontières de nos êtres.

794

Si la chlorophylle avait été bleue, imaginer la végétation, les feuillages, les gazons en vert nous paraîtrait totalement aberrant !

793

Quand il regardait un tableau, il ne comprenait jamais ce qu'il voyait, jusqu'au jour où on lui apprit qu'il devait se limiter à ce qu'il y avait dans le cadre !
Il cessa dès lors d'exprimer son habituelle réflexion « beaucoup de blanc ! » qu'il formulait au sortir de chaque visite d'expo.

792

L'invention du feu eut évidemment lieu avant celle du barbecue.
Par contre, celle du « ça brûle! » n'intervint qu'après celle du « aïe ! »

791

La moquerie fut inventée par le premier homo sapiens sadique !
Celui-ci ne put retenir un éclat de rire devant la chute molle et grotesque d'un congénère ayant buté contre une modeste pierre dans la savane africaine silencieuse.

01/12/2011

790

La vie se fout du regard qu'on lui porte.

789

Il est bon d'accepter le « comme elles sont » des choses.

788

On est le confident et le messager de son corps.

787

Épectase aérienne : base jumper dont le parachute ne s'est pas, ou mal, ouvert.
Tout comme l'épectase classique : mort de s'être envoyé
en l'air !

786

Bien plus puissant que le « je t'aime », voici le « je m'aime ».

Dialogue hypothétique didactique :

« Elle » - Cédric, je m'aime ! (elle sourit)
« Moi » - Ah oui ?!
« Elle » - Et toi ?
« Moi » - Moi aussi, je m'aime ! (il sourit)

Voilà un couple qui s'aime véritablement et bien plus puissamment et durablement qu'avec des « je t'aime » qui, à force de ricocher sur l'autre, s'effritent avec le temps.

785

Celui qui dit « Je me moque de la vérité ! », prétend-il en énoncer une ?
Si 'oui', il ne s'en moque pas ; si 'non' il patauge dans du raisonnement mou.

784

Quand le temps s'étire, le bonheur s'assouplit.

783

Ce qui est beau avec le présent, c'est qu'il ne s'éternise pas.

782

Ceux qui se battent pour la paix, entretiennent une guerre.
Je fous, quant à moi, la paix à la guerre.

781

Un talent, ça ne s'exploite pas ! Ça se libère !

30/11/2011

780

L'état amoureux se fane à tous les coups.
Ce brouillard finit par se dissiper dans tous les cas.
Seul l'Amour est permanent car sans cesse renaissant.

779

On n'a jamais réellement Aimé celui/celle qu'on « n'aime plus » !

778

Où meurt un guillotiné ? Dans sa tête ou dans le reste de son corps ?
Ou peut-être en ces deux endroits simultanément ?

777

Le froid est un apaisement des atomes.

776

En hiver, les humains s'habillent doublement histoire de compenser le comportement indécent des arbres qui perdent toute pudeur.

775

Sous la douche, comment distinguer un nudiste d'un non-nudiste ?

774

Pour ceux qui croient que « leurs morts » les regardent vivre de « la haut », leurs actes sexuels, aussi banals soient-ils, ne sont-ils pas toujours teintés d'exhibitionnisme !?!

Et pour ceux qui croient en ce « Dieu » omniprésent et omniscient, quel type de pensées peuvent-ils bien avoir quand ils satisfont un besoin naturel ? « Il me faut rester distingué, Dieu me regarde faire caca ! » ?

773

On n'est jamais caressé de l'intérieur par les mots d'un « autre », ce sont toujours nos propres mots qui nous caressent, l'« autre » n'a fait que les réveiller, les effleurant.

772

Tout est intérieur, l'extérieur ne peut toucher, provoquer, titiller que ce dont on dispose en Soi : haine, amour, tendresse, violence, etc.

771

Notre chemin de vie n'est constitué ni de raccourcis ni de détours, il est unique et insensible aux jugements qu'on lui porte.

29/11/2011

770

Certaines femmes donnent l'impression qu'il faudrait avoir honte d'être de sexe masculin, celles-là ne sont pas moins ridicules que ces hommes qui leur manquent de respect.

769

Le monde est faux, il est une invention.
Le monde est un monde mental, il est une création mentale.

768

Le monde économique est une illusion.
L'argent est une illusion.
Les billets sont tous faux !

767

Je n'ai pas besoin de votre argent.
Je n'y crois pas !

766

La bourse est un jeu vidéo.

765

Chaque être humain est un tas de normes et de conditionnements ambulant.

764

La mort boucle la boucle.
Le présent est la source pure qui se déplace en chaque point de cette boucle.

763

« Ne pas suivre le mouvement. » Pourquoi pas.
Mais si c'est pour suivre le mouvement de ceux qui « ne suivent pas le mouvement » c'est être tout autant un mouton !

762

Aucune culture n'a plus de valeur qu'une autre,
Qu'elle soit celle d'un Maori, d'un Papou, d'un Occidental français, roumain ou sud-coréen, ou celle d'un homme des forêts amazonien.
Qu'elle soit morte, actuelle ou future,
Aucune culture ne vaut davantage qu'une autre.

761

Une culture n'apprend à l'Homme que ce qu'elle est.
C'est-à-dire pas grand-chose.
Il y a bien davantage à apprendre hors de la culture.

28/11/2011

760

Seul le temps révèle la réelle proximité des êtres.

759

Parler pour les autres, c'est rarement parler pour tout le monde.

758

Le réel est un rêve et je n'en ai aucun autre.

757

Elle verra dans mes yeux que je la regarde comme personne d'autre ne pourra jamais le faire.
Elle verra dans mes yeux que je la regarde en totalité et même au-delà d'elle-même.

756

Elle sentira, par mes doigts, l'infini la caresser.

755

Le jaloux est un petit être peureux.
Et je n'ai pas peur.

754

L'avenir a encore beaucoup à me dire mais il m'a affirmé qu'il ne parlerai qu'en présence du présent.

753

L'Homme le plus rapide du monde est un astronaute.

752

La vie n'est jamais derrière soi, elle n'est d'ailleurs jamais devant soi non plus, elle est en soi !

751

La qualité du repas offert par la vie est une chose mais celle des convives est tout aussi essentielle. Je préfère manger seul que mal entouré.

27/11/2011

750

Je suis un aimant qui aime autant les autres aimants que les non-aimants.
Je suis un aimant qui aime autant l'indifférence que l'attraction/répulsion.
Je suis un aimant qui aime les deux pôles de l'autre aimant : l'attirant et le repoussant.

749

Je ne cherche pas votre bien, c'est simplement que le mal que vous vous faites, vous le faites à moi, et ça, égoïstement, je ne le tolère pas.

748

Les neurones sont les fils qui relient passé, présent, avenir.

747

Vivre, c'est tisser sa toile.

746

On dit « tremblement de terre » alors qu'il ne s'agit, pour la Terre, que d'un léger frissonnement.

745

Tout cet anthropomorphisme appliqué à la Terre est ridicule. La Terre ne souffre pas, ne tremble pas, ne meurt pas, et ne mourra jamais. La Terre ne nous parle pas, elle se fout de nos gueules.

744

La Beauté est, par définition, ce qui fait peur à la laideur.

743

Toutes nos façons d'être sont toutes aussi anormales les unes que les autres.

742

La normalité n'existe pas.

741

Une vie est un clignement de paupière dans sa durée et dans sa forme :
À l'instant où on ne voit plus que du noir, on en est qu'à la moitié.
Une vie finit toujours dans la pleine lumière.

26/11/2011

740

Les gens qui claquent les portes ne savent pas le mal qu'ils leur font.

739

Les caresses des doigts des mains du corps sont l'extension des caresses des mots de l'âme.

738

Les caresses physiques n'auront jamais que la puissance et la magie des caresses des mots des âmes qui les sous-tendent.

737

Je parcourrai son corps comme un explorateur la Terre, toujours avec cœur, toujours à découvrir.
Tour à tour alpiniste, navigateur, spéléologue, pirate, pilote, plongeur, aventurier, baroudeur, cycliste tourdumondiste, anthropologue, missionnaire.

736

Nous sommes tous des diamants bruts, la vie nous taille.

735

Ne me croyez pas quand je dis « Ne me croyez pas. »
Croyez-moi quand je dis « Ne me croyez pas. »
Ne me croyez pas quand je dis « Croyez-moi. »
Croyez-moi quand je dis « Croyez-moi. »

Où est donc la vérité dans tout ça ? En vous !

734

C'est en cessant de croire, qu'on croît !

733

Pourquoi dire une demi-douzaine, quand on peut dire un double-trio ?

732

Agir sur Soi est impossible.
C'est Soi qui agit.

731

L'Homme, c'est de la vie habitée.

25/11/2011

730

Les plus puissantes, les plus intimes, les plus magiques sont les caresses qu'on écrit.
Car l'autre les a toujours, où qu'il soit et quand il veut, à disposition comme par magie.

729

Je lui écrirai à l'encre indélébile des mots dans les yeux qu'elle lira quand elle veut, des lettres tracées délicatement sur la surface interne de sa peau que personne d'autre ne pourra lui écrire et qu'elle seule pourra ressentir.

728

« Respirer par le ventre » !?
Et par les oreilles, c'est pour quand ?

727

Le souvenir d'une caresse l'emportera toujours sur celui d'un coup.
Une gentillesse sur une méchanceté, la vie sur la mort, le bien sur le mal !

726

Le fond de l'être finit toujours par faire surface.

725

La langue des signes possède son écriture, on l'appelle : la poésie.

724

On est ce qu'on ne peut s'empêcher d'être.
On fait ce qu'on ne peut s'empêcher de faire.
On pense ce qu'on ne peut s'empêcher de penser.

Mais ceci ne nous dira jamais rien sur notre avenir.
Le plus beau peut survenir, le bien, s'épanouir.
Et ça ne se nomme pas « l'espoir », c'est un fait.

723

Aucun destin n'est écrit à l'avance, on l'écrit en avançant.

722

Les chasseurs actuels activent certainement les mêmes circuits cérébraux de la récompense et du plaisir que nos ancêtres préhistoriques pour qui ramener de la viande équivalait à survivre.

Alors qu'il y a bien plus pertinent à faire aujourd'hui, les chasseurs actuels ont le cerveau bloqué dans le passé, et n'éprouvant pas assez de plaisir quand ils ramènent de la viande bien emballée du supermarché, et qu'ils entendent un « Robert, t'as oublié la lessive ! », ils répondent un anachronique « Ginette, j'vais à la chasse ! »

721

Le silence ne s'installe qu'après avoir digéré les bruits, tous les bruits.

24/11/2011

720

La mauvaise humeur est une chose bien étrange. Je l'expérimente à l'instant même. Ne pas vouloir s'en débarrasser, plutôt lui laisser toute la place et voir ce qu'elle a dans le ventre. Comprendre ce qu'elle est, la disséquer, la dénuder, l'exhiber au grand jour.

719

Avoir du mépris pour ceux qui méprisent les autres.
Poser un regard condescendant sur celui qui affiche de la condescendance.
Se sentir au-dessus du lot de ceux qui se sentent au-dessus du lot.
Voilà autant de façons de se mettre soi-même dans le même sac que ceux dont on dénonce les postures.

718

À ma mort, pas la peine de faire une tête d'enterrement. La mort a une réputation très surfaite. Elle n'est qu'un bref moment à passer. La mort, c'est plus ce que c'était !

717

Il était tellement peureux que, les yeux ouverts, il les fermait apeuré de ce qu'il voyait, et, les yeux fermés, il les ouvrait aussitôt tant il avait peur du noir.

716

Ne rien faire ne s'apprend pas.

715

Quand le « J'ai la migraine ! » est un mensonge, il lui faudrait préférer la vérité, à savoir : « Mon corps ne t'appartient pas ! »

714

Le cyclope ne fumait pourtant pas.
Le cyprès était encore loin.
Les cyclones ne se ressemblent pas.
La Sicile en est entourée de bien plus.
Le sitar et la cithare se sont tus trop tôt !
Avez-vous vu les simagrées de ce canard ?!
La sirène avait plutôt des airs de princesse.
Les silences fendirent l'air.
À vous ?

713

Ici, les mots et vos yeux sont libres.
Pour du prêt-à-penser, voyez plutôt du côté des croyances.

712

Un raciste qui doit sa vie à une greffe du coeur, ose-t-il imaginer la couleur du donneur ?
Et cet autre, sauvé par la transfusion d'un sang issu d'un individu qu'il prétend être d'une autre race que lui, ose-t-il encore penser que l'humanité n'est pas Une ?

711

On ne perd jamais son temps à réfléchir !

23/11/2011

710

Je n'écris des mots que pour les partager, je n'attends rien d'eux.
Je n'attends rien de vous, si ce n'est le partage des vôtres.

709

Par toutes ces phrases, je vous fais visiter mon intérieur qui n'est pas plus important que le vôtre.
J'aime tout autant me promener dans le vôtre, mais seulement si je me sens invité à le faire, car je n'entrerai jamais nulle part par effraction.

708

On a jamais rien inventé de mieux que les mots pour partager ce qu'on vit en soi.
Mots qui ne sont pas plus virtuels sur un écran que dans un livre !

707

Celui qui a eu le dernier mot a dit une bêtise de plus que celui qui ne l'a pas eu.

706

Quand le seul but est d' « avoir le dernier mot », il n'y a ni partage ni discussion, seulement une bataille d'ego ridicule.

705

Certains sont certains, les autres sont douteux.

704

Si l'aide est belle et Amour,
Alors je veux aider.

703

« Être », ça se fait où qu'on soit.

702

On communique « soi », quel que soit le média.

701

Prenez un Homme méchant, ôtez-lui toutes ses pensées idiotes et stupides, vous aurez fait de lui un Homme bon.

22/11/2011

700

Où qu'on soit, rien n'est jamais très loin.

699

« Personne n'est irremplaçable. »

Cette phrase n'est vraie que dans le monde du travail, ce petit monde.

En vérité, chaque corps est irremplaçable.

698

Vous êtes-vous déjà demandé comment vous feriez, si vous étiez quelqu'un d'autre, pour savoir que vous êtes ce quelqu'un d'autre ?

La réponse est que c'est impossible : votre corps vous crée. Vous êtes votre corps et votre corps, c'est vous.

697

L'ego : jeu dont on est maître d'aucune brique.

696

J'ai voulu lui offrir des baisers,
Mais ils furent emportés par la bise.

695

Comme on caresse un arbre,
Je lui ai enlacé le tronc.

694

Le seul lien qui ne casse ni n'entrave est l'Amour.
L'Amour est élastique.

« Loin des yeux, loin du coeur » n'est vrai que pour ceux qui ne furent jamais proches du cœur de l'autre, du cœur du cœur.

693

Pour redresser les 'i' de ceux qui ont une écriture penchée, je conçois qu'elle puisse suffire, pour redresser la tour de Pise, j'ai déjà plus de doutes, mais pour ce qui est de redresser un pays !? Soyons sérieux : pour ça, impuissante, la pilule bleue.

692

Juger, c'est toujours rapetisser ce qu'on juge.

691

Les réponses essentielles viennent avant les questions.

21/11/2011

690

Avez-vous déjà senti un soleil se lever à l'intérieur de vous ?
En moi, la nuit est passée et l'aube s'annonce.

689

Je suis imperturbable, inattaquable, à jamais intact, puisque je ne suis rien.

688

Arrivé au stade où, après avoir arrêté une chose à la fois, on a fini par tout arrêter,
Vient le moment charnière où l'on arrête d'arrêter.
Dès cet instant-là, tout commence.
À chaque instant à partir de celui-là, tout, sans cesse, commence et jamais ne recommence.

687

Ces mots sont dits aériens, car emportés par le vent, ils ne sont retenus à rien.
Tout comme l'air, ils n'en sont pas moins parfois à un millimètre du sol, ne craignant aucun environnement, aucun mal, aucune odeur.
Aériens mais pas divins, ils sont issus de moi, ils sont humains.
Bien qu'étant de l'air, ces mots ne sont pas dépourvus de puissance, de celle permettant de philosopher à coup de marteau pneumatique !

686

À chaque instant, il existe un arc-en-ciel quelque part sur Terre.
Alors que vous lisez ces mots, même si vous ne le voyez pas, il s'en est formé un quelque part à la surface du globe. Il existe autant pour ceux qui le voient que pour ceux qui y pensent, comme nous à cet instant.

685

Au troisième top, il sera exactement 'maintenant'.
Top Top Top.

684

Les racistes ne sont que des penseurs idiots et stupides.

683

N'en déplaise à Schopenhauer, l'art d'avoir toujours raison n'est pas issu d'une quelconque méthode dialectique.
Pour cultiver l'art d'avoir toujours raison, il suffit de voir, de dire, d'écrire, sans cesse, la vérité.
L'art d'avoir toujours raison réside dans la vérité.
Et la vérité, c'est qu'on aura toujours raison que pour soi et seulement dans l'instant présent.

682

Le cerveau est la seule vraie machine à remonter le temps.

681

Hanté par ce ridicule souci de la performance, l'amant peine l'âme en peine.

20/11/2011

680

Je ne me permets d'être en désaccord qu'avec des gens de qualité.

679

Chacune de ces phrases est née d'une plongée dans l'océan du monde.
C'est un coquillage, une perle, un rien ramené à la surface de vos yeux.

678

Vos yeux sont la plus belle chose qui soit arrivée à mes mots.

677

Nous sommes tous des arbres :

On ne choisit pas où on pousse.
Petit ou grand selon l'essence
Et la lumière offerte par la chance.
On se déploie soumis aux vents
Des agressions de l'environnement.
Fixés en nos racines terrestres,
Nous sommes tous sylvestres.

676

Les vrais « Je t'Aime » sont inoffensifs, tranquilles et doux.
Ils ne sont pas contaminés par un « Et toi? » visible ou pas.
Le vrai « Je t'Aime » n'est ni lourd ni conditionnel ni blême.
« Je t'aime seulement si tu m'aimes » n'est pas un « Je t'Aime ».

675

Le jour où je poserai à nouveau mes lèvres sur des lèvres, c'est l'au-delà de l'âme d'elle que j'embrasserai.

674

J'aime quand la mort me raconte sa vie.

673

À chaque fois que je l'écoute, j'ai l'impression qu'il veut me dire quelque chose, le silence.

672

Dans « Toi, tu... » il y a toujours un « Moi, je... » qui précède, même non dit.
C'est toujours : « MOI, JE pense que toi, tu... »

671

C'est dans la volonté d'être libre que se trouve l'emprisonnement.

19/11/2011

670

La vérité a sa pudeur : le mensonge.

669

La vie, c'est pas le chemin, c'est le paysage.

668

Internet n'est qu'un lieu.
Ce qui s'y passe ne dépend que de l'Homme.
Ceux qui y passent ne sont que des Hommes.

667

La plupart d'entre nous ont une relation très personnelle, voire intime, avec le soleil.

666

Le diable a peur de moi.

665

- Tu te prends pour Dieu ?!?
- Dieu ? Ce serait me sous-estimer !

664

Toutes les images remémorées ont la même taille dans nos cerveaux.
La taille de l'écran que nos yeux fixaient n'est, par exemple, pas prise en compte dans le souvenir.

663

Parfois, les pattes d'oie sont mouillées.

662

Traiter l'autre d'égoïste est un acte égoïste.

661

Comportement spécifique étonnant :
Les vainqueurs ont besoin de montrer qu'ils ont des bras.

18/11/2011

660

Les limites du présent sont celles qu'on lui voit.

659

Entendez-vous, comme moi, la musique des jours ?

658

Il faut avoir eu peur de tout avant de ne plus avoir peur de rien.

657

L'argent est la conséquence de la cupidité des Hommes et non sa cause.
Si tous les Hommes avaient été, de tout temps, bons, généreux et honnêtes, l'argent n'aurait pas existé.

656

« Je lui ai demandé de me payer tout de suite, j'ai eu trop peur qu'il m'arnaque ! »
Anticiper l'éventuelle cupidité de l' « autre », c'est le devenir soi-même.

655

Le Dr Gunther von Hagens fut un des seuls à avoir choisi l'option « charcuterie » lors de ses études de médecine.

654

Ceux qui ne supportent pas le silence, ne se supportent pas eux-mêmes.
Ceux-là ont alors besoin du bruit des autres.

653

L'Homme véritablement détaché, l'est également de son bonheur.

652

Atmosphère : chambre à air.

651

À force d'entendre dire « Il aurait mieux fait de se casser une jambe » à chaque fois qu'il était fait écho de ses mésaventures personnelles diverses et variées, le jour où il se cassa véritablement la jambe, il s'interrogea longuement sur la nature de l'horrible malheur auquel il avait, pour une fois, réussi à échapper.

17/11/2011

650

Les jours ne se suivent pas, ils se superposent.

649

La solitude n'existe pas, car même quand on est seul, on est avec soi.

648

Certains sont guidés, obnubilés, poussés, téléguidés par la sexualité, pauvres âmes.
La sexualité est chose dérisoire.
Je vois trop comment cet instinct sexuel hérité, inscrit dans nos cerveaux, vieux de millions d'années, dont le seul véritable but est la pérennité de l'espèce, nous contrôle, nous illusionne, se joue de nous, pour en être le vulgaire pantin docile et aveugle !

647

Si l'Homme avait inventé l'écran avant le papier, certains se poseraient la question, tremblants, « Est-ce la mort de l'écran? », devant cette nouvelle invention nommée « le livre papier » !

646

Demain, les descendants de ceux qui redoutent la fin du livre, redouteront la fin de l'écran, constatant la diffusion rapide et massive d'une nouvelle invention dont, pour l'heure, personne n'a même l'idée.
Pourquoi avoir peur ? Les mots sont des mots, quel que soit le support.

645

Mon voyage fut vertical : d'abord propulsé dans les étoiles, puis plongé dans l'enfer au cœur de moi-même ; extases, puis néant. Entre ces deux extrêmes, il y a aujourd'hui. Tous ces mots ne sont que des témoins de ce que j'ai vu et de ce que je vois.

644

Personne d'autre que vous/toi (selon que l'on se vouvoie ou pas) ne peut être vous/toi.

643

J'ai du respect pour les chiens sans maître.

642

La prise de conscience qu'il n'y aura jamais rien à gagner s'accompagne de celle qu'il n'y aura jamais rien à perdre !

641

Tous les chemins mènent à la mort, et il est bon qu'il en soit ainsi.

16/11/2011

640

Ceux qui désirent se libérer du désir ne savent ni lire, ni penser.
Pas besoin d'aller passer vingt ans en Inde dans un ashram auprès d'un gourou : se libérer du désir ne se désire pas ! On ne peut pas désirer ne plus désirer !!

639

L'homme de Florès n'a pas fait florès.

638

On ne crée pas ses pensées.

637

Les mots sont souvent un maquillage qui travestit la réalité.

636

On a jamais su si c'était un nain atteint de gigantisme ou un géant atteint de nanisme, le fait est qu'il mesurait 1m75.

635

L'équilibre dans le cerveau survient quand la raison se passionne et que la passion raisonne.

634

Le vide en soi permet au raisonnement de résonner.

633

Celui qui veut aller partout, n'ira jamais nulle part.

632

Les rêves de nos sommeils sont un tout totalement difforme, incohérent et sans signification aucune, dont pourtant chaque partie est logique et bien formée.

631

Notre dernier souffle sera éternel.

15/11/2011

630

Il m'a demandé ma lettre de motivation.
Je lui ai tendu une feuille blanche.

629

L'hypocrisie est une forme de lâcheté !

628

Si le cadran solaire avait été inventé dans l'hémisphère sud, les aiguilles de nos montres tourneraient dans l'autre sens.

627

Elle a piqué ma curiosité.
Depuis lors je n'ai plus rien,
C'était la seule chose qui me restait.
Est-ce un mal, est-ce un bien ?

626

On a toujours peur « avant », c'est d'ailleurs la définition même de la peur : crainte de ce qui vient, de ce qu'on anticipe.

625

Je remercie l'informatique qui efface les traces des pattes de mouche de mon écriture.

624

Pour Aimer les autres, il faut d'abord Aimer être Soi.

623

Impératif stupide 6 :

« Mangez cinq fruits et légumes par jour ! »

Et au niveau des conneries à avaler par jour, c'est combien ?

622

Au pays des fruits et légumes :

La fraise ramène la sienne, la pomme aussi.
La poire s'en prend une, la pêche aussi.
Les salades en racontent !
La courge l'est.
Le melon l'a ; la banane l'a ; la patate l'a !
Le radis n'en a pas un.
Heureusement, les champignons n'en ont pas au pied.

621

Certains disent le contraire de ce qu'ils pensent.
Quand d'autres pensent le contraire de ce qu'ils disent.

Encore mieux :

Certains ne pensent pas ce qu'ils disent.
Quand d'autres ne pensent même pas ce qu'ils pensent !

14/11/2011

620

Il fixait son cadran solaire, la nuit, sans comprendre.
Au coin du feu, le temps s'était arrêté.

619

S'enlacer, sans s'en lasser.

618

J'apprends à taire l'inutile.

617

Y a-t-il quelque chose de plus inutile que de souhaiter quelque chose à quelqu'un ?
Oui ! Lui souhaiter la même chose la semaine, le mois ou l'année d'après !

616

- Je te souhaite un bon dimanche !
- Je te souhaite un encore meilleur dimanche !
- Oui mais moi, je te souhaite également un très bon lundi !
- Ah !? Sauf que moi, je te souhaite une magnifique semaine !!
- Alors là !? Si tu le prends comme ça, je te souhaite une bonne année !
- Je t'en souhaite une encore meilleure que la meilleure possible !
- Si c'est comme ça, je te souhaite une merveilleuse vie !
- Et bien moi je te souhaite, en plus, une très très très belle mort !
- QUOI !?

615

Ça n'est pas ce qu'on se souhaite les uns les autres qui conditionne nos vies !
Ne me souhaitez rien, écrivez-moi plutôt des poésies.

614

Je lui ai tendu mes mains, mais elle ne voyait aucun objet.
Elle m'a pourtant dit : « merci, c'est le geste qui compte. »
Je lui ai dit : « mon cadeau, c'est mes mains. »

613

Je ne posséderai jamais aucun animal, aucune plante, aucun carré de gazon.
La vie ne se possède pas.

612

Les souffrances dont on est pas informés sont pourtant bien plus nombreuses et pas moins douloureuses que celles qui nous touchent.

611

Un iceberg, c'est de l'eau blanche dans de l'eau bleue.

13/11/2011

610

Lire en diagonale, c'est lire de travers.

609

Pour lire entre les lignes, il suffit de lire attentivement les lignes.

608

On digère ses émotions comme ses aliments : sans en donner l'ordre.

607

La Beauté, c'est ce qui rend la vie Belle.

606

Tout enfant handicapé est un condamné à tort.

605

La peur meurt quand on parvient à lui sourire.

604

On ne comprendra jamais totalement celui qui a moins peur que soi.

603

Je ne sais si Jésus a vécu de sa passion.
En tout cas, il en est mort.

602

Les yeux de Martin Luther King, lors de son dernier discours, me regardent.

601

Nos battements de cœur sont le véritable rythme du temps qui passe.

12/11/2011

600

On s'éclaire, quand on prend conscience, qu'on est Un.

599

Les injures sont des mots sans poids.
Sauf quand celui qui les reçoit leur en accorde.

598

Je n'adhère à aucun « ...isme ».

597

Faire de quelqu'un son ennemi, c'est lui faire bien trop d'honneur.

596

J'ai, à l'instant, attrapé, de ma main droite, un moustique en plein vol.
Écrasé, j'ai vu ce sang, qu'il m'avait volé, en lui ! Le flagrant délit !

595

Pour beaucoup, l'horizon se limite à la bulle d'ego qui les entoure.
Ils croient voir loin, alors qu'ils ne voient qu'eux.
Toutes les images extérieures à la bulle sont déformées par elle.

594

Quand deux bulles d'ego se rencontrent, ça fait du bruit.
C'est même à ça qu'on reconnaît une telle rencontre : le bruit.

593

Au départ, pas de maux.
Puis les mots créent les maux.
Et ces maux créent d'autres mots.
La boucle est formée dont on ne sort pas.
On peut juste comprendre qu'elle n'est pas Soi.

592

Aimer quelqu'un :

C'est demander, jamais exiger.
C'est proposer, jamais imposer.
C'est accepter toutes ses décisions.
Même si elles nous éloignent de lui.
C'est l'Aimer tel qu'il Est.
C'est ne restreindre aucun de ses degrés de liberté.

L'Amour = deux libertés qui s'étreignent librement !

591

Je suis devenu quasi insensible aux compliments.
Car je n'aurai jamais aucun mérite quoi que je fasse.
Je sais que les choses se font en dépit de moi.
J'ajoute que tout ceci ne me pose aucun problème.