12/06/2017

7497

Le mouchard habillé scrute le mari volage qui se dévêt.

4 commentaires:

  1. Et quand il eut enlevé le reste, elle vit que ce n’était pas l’Everest. Car si l’épouse a foutu le camp c’est en espérant que l’Eve reste et finisse, à sa place, les restes. Conclusion : Nul besoin de moucharabieh pas plus que de mouchard habillé, pour cacher ou pour éventer ce que l’épouse habile avait, elle-même, organisé. Elle avait d’ailleurs déclaré : « J’en ai marre du ravaudage ! Je préfère le marivaudage qui rendra mon époux volage. Vu la solidité du corps d’âge, son nœud ne vaut rien à l’usage ».

    RépondreSupprimer
  2. Le mouchard habillé est une sorte de pers...nne arabe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Où vont les persanes
      Où vont ces paires d'yeux
      Ouvrez les persiennes
      La jalousie des dieux
      Ouvrez, on commémore la foudre
      Ouvrez, ouvrez"

      NOIR DESIR

      Supprimer
  3. Mais pourquoi évoquez-vous NOIR DESIR ? On va alourdir le blog de Cédric comme ça : On n'est pas encore revenu du
    pays des mystères
    Il y a qu'on est entré là sans
    avoir vu de la lumière
    Il y a là l'eau, le feu, le
    computer, Vivendi, et la terre
    On doit pouvoir s'épanouir à tout
    envoyer enfin en l'air
    On peut toujours saluer les
    petits rois de pacotille
    On peut toujours espérer entrer
    un jour dans la famille
    Sûr que tu pourras devenir un
    crack boursier à toi tout seul
    On pourrait même envisager que
    tout nous explose à la gueule
    Autour des oliviers palpitent les
    origines
    Infiniment se voir rouler dans la
    farine
    A l'envers, à l'endroit, à l'envers,
    à l'endroit
    A l'endroit, à l'envers, à l'envers,
    à l'endroit

    RépondreSupprimer