07/02/2017

7426

Mon esprit est le miroir qui me réfléchit.

11 commentaires:

  1. MirOIr : un démon.

    RépondreSupprimer
  2. Il y a Moi dans le Miroir, bien vu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi est la moitié du miroir.

      Supprimer
    2. Vous dites "Il y a Moi dans le Miroir", mais s'il y a Moi dans le Miroir, il n'y a pas Vous. Ou alors Vous êtes à côté de Moaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !!!!!!

      Supprimer
    3. Vous n'y êtes pas. Il y a Vous dans Bivouacs.

      Supprimer
  3. Toute réflexion fête, l'esprit est primesautier ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et nous fait parfois faux bond

      Supprimer
    2. Au fait, fêtez-vous
      la Saint-Valentin ?

      Supprimer
    3. Chaque instant est une fête.

      Supprimer
  4. Conversation téléphonique entendue de ma fenêtre :

    Un client dans la rue - « Ca m’chatouille l’anus ! J’t’entends très mal ! J’ti jure j’t’entends très mal ! On est à côté du ristorant là. Si. Ca marche ! Vas y mon fils ! Allez à toute ».

    Le portier du restaurant – « Scrich ! Blablabla ! ???? de merde ! Nicomouk ! Po, po, po »

    Un garçon à une fille – « Fallait pas ! Fallait pas ! Ha ! Ha ! Ha ! »

    Le portier du restaurant – « Vous êtes combien ? Franchement, le, le, le, heu. Missieurs dames ???? Madame ? MaAdDame ! »

    La passante – « On a déjà mangé ! »

    Le portier – « Ah bon ? Vous savez madame, ça s’voit pas. Ca s’voit pas que vous avez déjà mangé ! »

    La passante (rire gras)- « Ho, ho, ho ! ha ha ha ! »

    Le portier – « Vous avez ramené où d’cette marchandise ? Elle vient d’où cette marchandise ?"

    Le passant – « Voltèèèèrre »

    Le portier – « D’où ? D’où ? »

    Le passant – « Voltèèère ! »

    Le portier – « Ah franchement, cette marchandise ! Po ! Po ! Rabbi whouauh Rrrabi ! »

    Moi dans ma tête – « Penser à se suicider, à l’occasion ».

    RépondreSupprimer
  5. Historiette :

    Barbie Géronto : « Ouin, ouin, je suis si triste dans la forêt lointaine où chantent mes amis les zozios. J’avions plus d’pôpa. J’avions presque plus d’môman, il en reste des morceaux mais y sont pas tous d’origine, comme dans Terminator ».

    Un écureuil qui passe : « Pourquoi un tel boucan, ma brave dame ? »

    Barbie Géronto : « Ouin, Ouin. J’avions plus d’pôpa. J’avions presque plus d’môman ».

    L’écureuil : « Oui, vous l’avez déjà dit…et pas qu’aujourd’hui ! Mais quel âge ça vous fait, ma commère ? »

    Barbie Géronto : « 25 ans multiplié par 2 + 15. Chuis toute djeuns, toute frêle, et si fraaagile comme un cristal de bohême dans l’estomac d’une dinde mal farcie ».

    L’écureuil : « Ca vous fait un bon 65 ans, koi ?! »

    Barbie Géronto : « Nan !! 25 j’vous dis ! Et quelques multiplications et additions supplémentaires. »

    L’écureuil : « Mais dites voir, Chantal Goya ! Vous vous foutez pas un peu de la gueule du chaland, là ? C’est presque un miracle d’avoir conservé vos parents aussi longtemps ! Vous devriez remercier le ciel de vous les avoir laissés en vie, jusqu’ici. D’autant que vous avez toujours votre môman ! Quelle chance ! Je connais une petite fille de 4 ans dont le papa est parti cherché des allumettes à l’aut’bout du monde, il est jamais revenu. Je connais également une jeune-fille de 29 ans dont la mère s’est éteinte sans même avoir atteint votre âge. Je connais, enfin, une jeune-femme de 39 ans dont la fille est morte. D’ailleurs c’était ptet la même à des âges différents. On l’a jamais entendue geindre !! ».

    Barbie Géronto : « M’en fous ! Moa ! Moa ! Moa ! Ze souffre ! Ze pleure ! Je suis zunique et plus mâââlheureuse que les autres ! Plaignez-moi ! Admirez-moi ! Consolez-moi ! Vénérez-moi. Sinon à quoi servirait que la mère Ducros se décarcasse, à poil, dans la forêt, le cul nu sous les étoiles si c’est pas pour qu’on le lui lèche ?! »

    L’écureuil : « Tout ça pour ça ? Ah ouais quand même … ! Bon, ben, bon audimat alors ! »

    RépondreSupprimer