26/03/2016

7223

Je ne connais ni la tristesse ni la frustration. Je n'ai plus ces émotions en stock. J'ai dû les perdre en route sans m'en rendre compte. Quand quelqu'un est triste ou frustré, je n'arrive plus à me sentir concerné, ça ne provoque rien en moi. Vos joies et vos plaisirs, j'en ressens les vagues, mais vos tristesses et frustrations ne m'atteignent pas.

Vous trouverez peut-être ça triste. Mais moi, c'est comme ça, je n'ai plus la capacité de l'être.

Si vous voulez me toucher, parlez-moi de vos joies et plaisirs, de ce que vous aimez, de ce qui vous anime. D'ailleurs, comme je l'ai déjà écrit il y a quelques milliers de phrases : S'aimer, c'est s'animer sans haine.

2 commentaires:

  1. Bah, perso, j'en ai rien à foutre non plus de vos états d'âme...mais bon...

    RépondreSupprimer
  2. Vous pouvez toujours attendre! La vraie joie ne s'épanche pas.

    RépondreSupprimer