28/02/2016

7187

Je lève la tête vers le noir scintillant.

Ma conscience est une matière malléable que les mots, les images, les pensées façonnent à leur guise.

Je suis la voie, les émotions me roulent dessus.

Les astres pour interlocuteurs, j'entends le souffle des siècles.

Je me livre aux mains du temps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire