24/02/2016

7179

Dans la série « les mots, c'est dingue ! » :

Les œufs sans e deviennent oufs.

6 commentaires:

  1. Y'é souis en ARTT jourd'hui !

    RépondreSupprimer
  2. Réflexion du jour : Je préfère la guerre à l'amour. C'est plus net, plus tranché. On s'y retrouve. C'est un combat à la loyale.
    Quand on mélange boulot et sentiment, il y a toujours une suspicion qui s'installe. Genre :

    - "Oh dis-moi, mère grand, pourquoi as-tu de si grandes dents dans ton si grand sourire ?"
    - "Mais c'est pour mieux te bouffer, connasse !"

    - "Oh mais dis-moi, mère grand, pourquoi tu me caresses les genoux et les mains quand tu m'parles ?"
    - " Mais c'est pour mieux tester la dureté du cuir et la solidité des os, et choisir l'arme la plus adaptée pour te briser les os, connasse !"

    - "Oh dis-moi, mère grand, pourquoi m'envoies-tu des mails si affectueux au bureau, alors que tu préfères le téléphone pour communiquer en dehors des heures de bureau ?"
    - "Mais, c'est pour laisser des traces écrites de mon affection comme ça, personne ne pourra croire que je cherche à t'anéantir, connasse"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'amour est une guerre si on attend quelque chose de l'autre. Si on attend un retour, un certain comportement, une certaine réponse...

      Le véritable amour n'attend rien, il laisse l'autre totalement libre, il n'emprisonne rien...

      En fait, véritable amour et liberté sont synonymes.

      Supprimer
    2. Nous sommes bien d'accord ! Une fois n'est pas coutume !
      Et l'amour est tout, sauf une stratégie ou une volonté de puissance.

      Je m'aime bien sans sentiments, la tête claire et les pensées concentrées sur mes propres objectifs. J'me sens libre. Les sentiments sont des écorchures qu'il faut aseptiser. Des virus. Ca bouffe le système immunitaire et ça rend vulnérable. Et moi, je ne m'aime pas du tout mais pas du tout vulnérable.

      Dieu merci, j'ai un gros instinct de survie et la tête bien fixée sur les épaules. Et je sens ma dureté revenue. C'est donc que je vais bien !

      Supprimer
    3. De toute façon, je vous l'ai déjà dit, ça finit toujours par passer, l'état amoureux... (même s'il peut y avoir quelques rechutes, et que la convalescence peut prendre un peu de temps) ;-)

      Supprimer
    4. Y aura pas d'rechute ! La seule chute qu'il puisse y avoir, ce sera pas d'ma faute mais celle des escaliers ...! Un accident est si vite arrivé ... ;-)

      Je plaisante !

      Supprimer