24/01/2016

7116

- Cédric, où te vois-tu dans 10 ans ?
- En 2026 ou absent du temps et de l'espace.

10 commentaires:

  1. Mais ça va pas la tête ! J'espère bien que non ! M'enfin !
    Mais je vous soupçonne d'être encore allé à la pêche de vos trucs "bouddhinistes". Vous savez, ces trucs du genre : hier n'existe plus, demain n'existe pas ... Le "carpe diem " du nouvel intellectuel nomade et branché (c'est parce que je suis jalouse : moi aussi, j'aimerais bien être nomade et branchée ! ;-))

    A propos de nomade et branché, j'ai vaguement visionné un reportage sur une jeune ingénieur en aéronautique, d'une trentaine d'années, qui a tout abandonné (confort, argent, entourage familial) pour entreprendre un tour du monde à pied, censé durer 10 ans, avec un budget de 27000 euros, soit 4 euros par jour pour vivre. Je trouve ça extraordinaire, mais j'espère que le jeu en vaut la chandelle ... Enfin, je lui souhaite le meilleur.
    Qu'est-ce que vous pensez de ce genre de démarche ?

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. C'est de la simple logique. Personne ne peut connaître le jour de ma mort, donc, dans 10 ans, je serai soit en 2026 soit absent. ;-)

      Ce qui est certain c'est que je n'ai rien de nomade. Après mes études, un ami (avec lequel j'avais déjà fait un petit voyage en vélo d'une semaine (traversée de la Belgique jusqu'à Bouillon) dormant dans une tente ou à la belle étoile) m'a proposé un plus long périple du même type. Il voulait aller jusqu'au Moyen-Orient, (Jérusalem si mes souvenirs sont bons), j'étais tenté, mais après réflexion, je n'ai pas vu l'intérêt. Où qu'on aille, où qu'on soit, on ne sera toujours que sur place. J'ai compris que tout ce que j'avais à apprendre, je pouvais l'apprendre ici, sans besoin de me déplacer ou de voyager.

      Supprimer
    2. C'est vrai. On pourrait dire aussi qu'aussi loin qu'on se rende, on n'a jamais rendez-vous qu'avec soi-même.

      Euh, sinon, Jérusalem c'est le Proche-Orient. Le Moyen-Orient, c'est plutôt du côté de chez moi, disons pour simplifier que c'est l'Asie du sud-ouest, l' Asie Mineure quoi.

      Supprimer
    3. Oui, on se transporte partout où on va, où se cherche ou où on veut se fuir... Et partout où on va aussi loin qu'on aille, on aura affaire à soi...

      Concernant les termes "Moyen-Orient" et "Proche-Orient" ça se discute.

      "Le Moyen-Orient (en anglais Middle East, en arabe الشرق الأوسط Ash-Shark al-awssat, en persan خاور ميانه, en turc Orta Doğu ou Orta Şark, en kurde Rojhilata Navîn, en hébreu המזרח התיכון) est une expression d'origine anglo-saxonne qui désigne, pour les Européens, les Américains et les Africains, une région comprise entre la rive orientale de la mer Méditerranée et la ligne tracée par la frontière entre l'Iran d'une part, le Pakistan et l'Afghanistan d'autre part. Cette région se trouve essentiellement en Asie mais est parfois étendue à l'Afrique du Nord. Contrairement à une idée répandue, Proche-Orient et Moyen-Orient ne désignent pas deux espaces géographiques clairement séparés – comme si, en allant vers l’est, on voyait se succéder le Proche-Orient et le Moyen-Orient avant d'atteindre l’Extrême-Orient[réf. nécessaire]… Ces termes désignent un même espace défini, au tournant des XIXe et XXe siècles, par le Foreign Office britannique comme le Middle East, et par le Quai d’Orsay français comme le Proche-Orient."

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Moyen-Orient

      ou ici ils en parlent également :

      "Cette appellation est aujourd'hui concurrencée par l'usage du terme Moyen-Orient1, traduction française de l'anglo-américain « Middle East », désignant souvent le même espace, ils sont interchangeables2. Il en résulte une situation très confuse : tandis que les médias utilisent presque exclusivement Moyen-Orient, les ouvrages savants en français continuent de privilégier l'usage de Proche-Orient pour désigner la même région, tandis que d'autres utilisent l'expression Proche et Moyen-Orient dont on ne voit pas très bien le sens ; enfin, certains tâchent de trouver une définition différente pour les deux expressions, le Moyen-Orient étant alors considéré comme plus large que le Proche-Orient qu'il inclut, ou bien désignant les régions situées plus loin à l'est...

      La même confusion règne en anglais : les Britanniques utilisaient eux aussi le terme « Near East » et continuent à le faire dans les milieux académiques mais avec l'américanisation de la langue, le terme américain de « Middle East » s'impose peu à peu. La confusion est encore aggravée par le flou des limites de la région ainsi désignée."

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Proche-Orient

      Supprimer
    4. Concernant les termes "Moyen-Orient" et "Proche-Orient" ça se discute.
      ------------------------

      Euh ... rappelez-moi qui de nous deux est d'origine iranienne, vous ou moi ?
      Les notices ouikiki, je me torche avec !

      Supprimer
    5. Je parlais de Jérusalem, je le vous rappelle. ;-)

      Que l'Iran soit au Moyen-Orient, nous sommes d'accord.

      Et vu les définitions que je viens de lire (pas seulement sur wiki), dire que l'Iran fait partie du Proche-Orient ne me choquerait pas non plus.

      Et dois-je vous rappeler que "oukiki" tire ses infos de sources autres que "oukiki", elles sont toujours en bas de page sous le titre "Notes et références". Je lis entre autre "2 ↑ Par exemple, l'Encyclopédia Universalis, en ligne [archive], considère les deux mots comme synonymes." d'ailleurs voici ce que dit cette encyclopédie : http://www.universalis.fr/encyclopedie/proche-et-moyen-orient-contemporain/ (mais bon j'ai pas pu tout lire je suis pas abonné)

      Je lis aussi dans l'article wiki "Cette expression a été employée pour la première fois par le théoricien militaire américain Alfred Mahan en 1902Note 1." elle n'a pas été créée par un iranien... donc votre origine... ;-)

      Bref, l'origine de quelqu'un n'est pas synonyme de parole d'évangile. Un chinois peut par exemple, sans y avoir jamais mis les pieds, en savoir davantage sur la ville où j'habite que moi-même, suffit qu'il ait la bonne info, une info que moi je n'ai pas, ou une info sur laquelle je me suis trompé toute ma vie... ;-)

      Mais, ça sert à rien de s'énerver. Vous savez, quand on est énervé...( je pourrais développer pendant 9 min ;-) )

      Supprimer
  2. A propos de nomadisme et, tenez, pour en revenir à votre propos initial (mais oui ! elle peut le faire !! ;-)) sur l'espace et le temps, j'aimerais partager un extrait d'un de mes romans préférés : "La légende des mille taureaux" de Yachar Kemal. C'est tellement beau, La légende des mille taureaux, tellement poétique. Voilà un auteur dont il me semble qu'on ne parle jamais, et je ne comprends pas pourquoi ? Bref, si je donnais à quelqu'un l'envie de le découvrir, cela me ferait un immense plaisir. Et puis, je suis convaincue que la culture nomade à énormément de choses à nous enseigner sur nous-mêmes.

    "Cette nuit, c'est la nuit qui unit le 5 au 6 mai. Cette nuit, Hizir va rencontrer Ilyas. A l'instant même de leur rencontre, deux étoiles viendront se heurter dans le ciel. L'une arrive toute frémissante de l'ouest, l'autre de l'est, en tourbillonnant, elles se rejoignent. Et au même instant, elles grandissent, elles se multiplient, elles s'éparpillent sur l'univers en une pluie de lumières. C'est alors que sur la terre, tout s'arrête un bref instant, tout meurt. Le sang cesse de couler dans les veines. Les vents ne soufflent plus, les rivières ne coulent plus, les feuilles ne remuent plus, les ailes des oiseaux et des insectes s'immobilisent. Tout s'arrête, les sons et le sommeil. Les fleurs cessent de s'épanouir, les herbes de pousser. Toute vie, tout mouvement s'arrête. Chez tout ce qui a une âme, chez tout ce qui n'en a pas. Un bref instant, tout meurt. Eh bien, à cet instant-là, si quelqu'un voit les étoiles s'unir et leur lumière se répandre dans l'univers, s'il voit les rivières cesser brusquement de couler, le voeu qu'il exprime alors se réalise. Même s'il s'agit du voeu le plus irréalisable... Si dans la nuit qui unit le 5 au 6 mai, Hizir ne rencontrait pas Ilyas, si le monde ne cessait pas de vivre à l'instant de leur rencontre, les fleurs ne s'épanouiraient jamais plus, plus rien ne naîtrait, plus rien n'enfanterait... A l'instant de leur rencontre, tout meurt soudain sur terre, mais un instant plus tard, la vie se renouvelle, elle jaillit plus robuste, plus éclatante que jamais."

    http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio/La-Legende-des-Mille-Taureaux

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer