21/01/2016

7112

Avant-hier est mort hier et après-demain naîtra demain.

28 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. L'éternel retour, c'est si on reste immobile, mais si on l'accompagne, alors c'est l'éternel départ, ou l'éternelle arrivée.

      Supprimer
  2. Bon, j'ai besoin de me détendre mais vraiment !!
    Vous n'avez rien à dire de plus rigolo, de moins bouddhiste, de plus, j'sais pas moi ... ?!

    RépondreSupprimer
  3. Mais où il est le clown ? Jamais là quand on veut causer un peu ! Faut l'payer ou quoi ?!
    J'en ai marre, je veux causer avec quelqu'un dans la télé !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le vendredi, il n'est jamais là, il laisse sa place.

      Supprimer
    2. De qui vous parlez ? J'parlais d'vous.

      Supprimer
    3. Moi aussi. Mais finalement je suis là.

      Supprimer
  4. J'en ai marre ! J'en ai marre ! J'en ai marre !
    J'ai même pas un ami sincère avec qui partager mes bonnes nouvelles !
    Et l'aut' là, mon espèce de colocataire qui avance à reculons quand moi j'avance à grands bonds. Mais le boulet ! Un boulet qui a des problèmes existentiels en plus ! Non mais j'le crois pas ! J'devrais être en train de sabrer le champagne , seulement j'suis entourée que de dépressifs, de geignards, de jaloux, d'envieux, d'autocentrés !
    Oh j'en ai marre ! J'en ai marre! J'devrais être en train de faire la fête mais non ! J'vais encore jouer l'assistante sociale, la Banque de France, la ménagère, la psychiatre, la môman, la poire !

    J'devrais m'faire greffer des couilles parce que je ne connais qu'un homme :moi !

    RépondreSupprimer
  5. Quand même, j'suis contente ! ;-)
    Je suis injuste parce que je suis énervée et que ça part dans toutes les directions : le pire, le meilleur, jusqu'à ce que ça soit intégré. J'ai pas encore pleuré mais quand ça viendra ... ça va être terrible !
    Et l'pauv'Cedric qui dit qu'y a pas de Dieu ! Il est taré ce mec ! Mais y croit quoi ? Oui, rien, c'est vrai, question idiote. Ben j'le plains.
    N'empêche, c'est affreux c'que la vie peut être belle parfois, comme elle peut être cadeau. Et puis comme elle peut se montrer juste aussi ! Et voilà, les larmes qui arrivent. Y fallait ça !
    Comment peut-on dire que Dieu n'existe pas ? Mais comment peut-on dire une chose pareille ? Vu comment on est content quand on perçoit sa lumière ici bas, qu'est-ce que ce sera le jour de notre mort physique ?!
    Bien sûr, c'est vachement beau la vie et je n'ai pas hâte de partir, ça non ! Mais j'pourrais dire que j'ai aimé ma vie, même chaotique. Sauf que maintenant, j'commence à m'dire qu'au jour de ma mort, je me sentirai...accomplie en plus du reste. Bref ! J'serai pas v'nue pour rien !
    J'y aurai mis l'temps, merde alors ! C'est drôle, j'entends quelque chose (comme Jeanne d'Arc ;-)) qui m'autorise à ... le p'tit signe, le clin d'oeil qui dit : "Vas y, t'as l'droit !".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "On a tous le droit d'aimer sa vie ou pas."

      Supprimer
    2. Bah, elle est pas si conne cette chanson.

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as raison le Presco, retournes-y au silence et à la solitude Comme dirait Arthur : faut qu't'arrêtes de parler avec des gens. Si, si, c'est mieux ! J't'assure !

      Supprimer
    2. Mais pourquoi est-elle aussi méchante ?

      Supprimer
    3. http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/nicolas_boileau/il_est_certains_esprits.html

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    5. que tant de personnes submergent leurs contemporains de leur présence
      ---------------------------------------

      Si c'est pour moi qu'il dit ça, le déficient en communication audible, je ne submerge rien du tout et je ne laisse pas des cacas orange partout !

      Supprimer

    6. Êtes-vous dans la paix du Christ ?

      Supprimer
    7. Bah disons que là, maintenant tout de suite, je suis plutôt dans la paix du kriss avec mon colocataire sarrazin ... une paix à couteaux tirés. Et même à s'tirer ... dans les pattes surtout !
      Sinon, moi j'vais bien, je vais même très très bien. A vrai dire, j'pourrais pas aller mieux ! Tout va bien pour moi. C'est p'tet ça l'problème ? Y en a à qui ça cause des troubles digestifs et qui font tout pour parasiter vos grands et petits bonheurs.
      Dans la paix du Christ, oui, je le suis. Dans la paix d' hallala , hallali, pas vraiment.

      En fait, j'viens d'comprendre deux trucs. Le premier c'est qu'on a tous un Brutus dans son entourage. Disons que moi j'ai un Abrutus, ça compte double comme au scrabble. Le deuxième, c'est qu'il est plus difficile de partager le bonheur des autres que leur malheur. Pas simple l'être humain, encore que "humain" ça s'discute et moi, à ce stade, j'discute plus : j'exécute !

      Supprimer
    8. https://www.youtube.com/watch?v=urX8n2sA97Q

      Supprimer
    9. Non? Si! Oh!

      https://www.youtube.com/watch?v=GioEH34fhxE

      Supprimer
    10. "Mais moi les dingues, j'les soigne. M'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère ! "

      Je ris, mais le plus drôle,c'est que j'ai l'impression de m'entendre quand je suis en colère. C'est étrange ! ;-)

      Supprimer
    11. https://www.youtube.com/watch?v=v487qnkxyMo

      (j'suis sûr il vous énerve ;-) )

      Supprimer
    12. Non, il ne m'énerve pas,au contraire. Je trouve ce garçon très bien et ce qu'il dit extrêmement pertinent. C'est d'une justesse ! Particulièrement pour ce qui a trait à la perte de temps et d'énergie.
      Il a raison et ça rassérène d'entendre ce genre de propos bienveillant.

      Supprimer
    13. Eh bien vous parvenez encore à m'étonner. Moi qui croyais qu'entendre un lieu commun ("ça sert à rien de s'énerver") être développé ingénument sur plus de neuf minutes allait vous énerver. :-)

      Mais c'est vrai, il a l'air gentil.

      Supprimer
    14. Un lieu commun ? Je crois que vous avez une fâcheuse tendance à gonfler des chevilles et du jabot,en ce moment, sans plus discerner ce qui relève du poncif et du bon sens. Etant entendu, naturellement, que le bon sens n'est pas synonyme de consensus mou et, si vous en doutez, je vous invite à vous replonger dans Molière.

      Je suis ravie que vous trouviez ce garçon gentil et je m'abstiendrai d'y voir une connotation péjorative que, je l'espère pour vous, vous n'avez pas voulu y mettre. D'autant que je salue la démarche "ingénue", donc sincère, de ce "communicant " qui, sans être un professionnel du genre, en évite justement les défauts. Il y a tellement de gens qui s'embarquent dans des circonvolutions périlleuses, pour ne pas dire fumeuses, noyant leur auditoire sous un lexique abscons et une syntaxe alambiquée dénués de sens, pour masquer sous une parole cosmétique, leur indigence d'esprit. Vous comprendrez sans mal que je puisse trouver rafraîchissant un discours, dépouillé de tout apparat, livré peut-être maladroitement, mais dont l'intention nous est immédiatement perceptible et audible (audible parce que perceptible).

      Vous semblez reprocher à cette vidéo d'étirer, neuf minutes durant, un lieu commun du type : "ça ne sert à rien de s'énerver". Avez-vous déjà entrepris d'apaiser un proche, voire un collaborateur, ou encore un voisin, en souffrance ? Je puis vous assurer que, dans cette occurrence, un discours antalgique a plus d'effet qu'un discours cosmétique et que la répétition de certains mots, de certaines phrases (les 9 minutes, par exemple, dont vous regrettez qu'elles soient répétitives) agit comme un mantra. La répétition est d'ailleurs le principe du mantra .

      En outre, ce que vous appelez un "lieu commun" n'est pas pertinent dans le cadre de la gestion des émotions. Je connais des gens extrêmement brillants, éminents dans leur spécialité, reconnus comme tels par leur DRH et leurs collaborateurs, mais empêtrés dans la gestion de leurs émotions. Ces gens sont comme des enfants qui n'auraient pas grandi affectivement, ils sont dans dans le plus grand dénuement affectif. Il ne suffit pas de les raisonner, je vous rappelle qu'ils sont brillants et souvent plus habiles que d'autres dans l'art du raisonnement. Il faut les apaiser quitte à utiliser des mots simples, lénifiants et répétitifs. Et pour cela, il faut être doué d'empathie.

      Supprimer
    15. J'ai toujours pensé que l'intelligence est le pouvoir d'adaptabilité à toutes les situations. Je rajouterai que l'intelligence est empathique. Je pense aussi, de plus en plus, que l'empathie se développe au contact d'êtres empathiques et équanimes. J'en reviens donc au communicant de cette vidéo dont vous listez les défauts ("lieu commun", "ingénument", répétition inutile sur + de 9 mn , "gentil") et je vais me permettre d'en lister les qualités : La première de ces qualités est l'empathie. Ce garçon s'appuie sur un vécu personnel maîtrisé, ou du moins travaillé, pour en faire profiter le plus grand nombre. La démarche, en soi, est généreuse et bienveillante. Il dispense sa pédagogie avec des mots simples, je ne vous rappelle que la "pédagogie", étymologiquement, est l'art de conduire les enfants. Or, que nous soyons adultes ou pas, ne change rien au fait que nous sommes comme des enfants face à ce qui nous est inconnu, mal connu, et non assimilé. Il faut donc des mots simples et des leçons répétées pour pénétrer un domaine nouveau. Enfin, pour avoir écouté d'autres vidéos du même acabit, je note que les meilleurs orateurs, les pros reconnus, sont assez agressifs dans le ton qu'ils emploient Et ce garçon, même maladroit dans son expression, n'a rien d'agressif.

      Supprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer