07/01/2016

7073

Les mots ne rempliront jamais le réel, il est percé.

4 commentaires:

  1. C'est ça ! Comme ta chaise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis au cabinet, je n'ai pas le temps de vous répondre, désolé.

      Supprimer
    2. Fernand Chocapic08/01/2016 22:16

      Si les mots n'existaient pas, vous n'auriez rien à lire sur les cabinets.

      Supprimer
    3. Je ne lis jamais sur les cabinets, ni dans les cabinets d'ailleurs, ni dans leur salle d'attente.

      Supprimer