04/12/2015

6998

Je me dédie à me dédire.

12 commentaires:

  1. On s'en fout ! Vive Noël !

    RépondreSupprimer
  2. Non.
    Au fait, cela n'a rien à voir mais pourriez-vous me dire à quelle origine appartiennent les lituaniens ? Je n'arrive pas à comprendre quelles sont leurs racines, ni même leur langue. Je sais que vous aimez faire des recherches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, vous savez, je ne suis rien sans Google et wikipédia.

      "De nombreux peuples baltes païens installés sur le territoire de l'actuelle Lituanie (Samogitiens; Sudoviens…) s'unirent dans un Grand duché de Lituanie pour contrer la menace que représentaient les croisés germaniques, établis en Prusse et en Livonie et poursuivant la christianisation des provinces baltes."

      la suite ici :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Lituaniens

      "Le lituanien (en lituanien : Lietuvių) est une langue appartenant au groupe balte oriental de la famille des langues indo-européennes.

      À l'instar du letton, le lituanien conserve encore une grande partie du système phonétique et des particularités morphologiques de l'indo-européen et devient donc fascinant dans les recherches linguistiques. Certaines reconstructions ont démontré que letton et lituanien sont les langues encore parlées qui se rapprochent le plus de l'indo-européen1. Quelques linguistes ont spéculé que les langues proto-baltes se sont séparées des autres langues indo-européennes avant le premier millénaire av. J.-C. "

      La suite : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lituanien

      Mais si vraiment vous étiez réellement intéressée, vous auriez trouvé ça facilement vous-même. ;-)

      Mais c'est vrai, j'aime bien faire ce genre de petites recherches, c'est mon côté Indiana Jones.

      Supprimer
  3. "Mais si vraiment vous étiez réellement intéressée, vous auriez trouvé ça facilement vous-même. ;-)"

    -----------------------------------------------------
    Je ne suis pas réellement intéressée mais je me sens obligée de m'y intéresser, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Je suis tombée sur les mêmes liens et commentaires que vous, ce qui ne répond pas vraiment à ma question. J'espérais, peut-être, que vous tomberiez sur quelque chose qui m'aurait échappé.

    Dans le fond, vous ne me connaissez pas du tout, ce qui est normal avec Internet. Je ne m'intéresse jamais par hasard à quelque chose, il y a toujours une bonne raison. Et lorsque je m'intéresse à quelque chose, je vais jusqu'au bout. J'approfondis tout, tout le temps, toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle est ou sont vos questions précisément ?

      On peut se poser les questions de l'origine d'un peuple ou d'une langue, et puis l'origine de cette origine, etc. On ne fera que remonter le temps, et des parcours. Pour arriver il y a quelques centaines de milliers d'années en Afrique à une proto-langue originelle.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Langue_originelle

      Alors votre question précise, quelle est-elle ?

      Moi, ma question, c'est : comment faire un bon minestrone ?, et je vais de ce pas me servir de Google puis m'inspirer de quelques recettes.

      Supprimer
  4. Sans aller jusqu'en Afrique (ce qui ne me dérangerait pas, car je sens que j'adorerais l'Afrique. D'ailleurs, si je n'avais pas si peur de me choper une maladie rare et incurable transmise par un nanimo ou un insecte, sans parler des guerres ethniques, y a longtemps que j'aurais exploré ce continent !). Bref, revenons à la Lituanie. Peut-être que ce qui me dérange avec les lituaniens c'est que je ne peux pas les rattacher aux slaves, bien qu'ils soient voisins de la Pologne et de la Russie, ni aux iraniens avec lesquels ils partagent, cependant, une langue indo-européenne proche du sanskrit et que, par ailleurs, aucune religion ne les apparente à leurs voisins directs (sauf les polonais qui sont leurs voisins les moins directs). Au delà de ça, je ne parviens même pas à savoir de quoi se nourrit leur culture car il y a très peu d'informations, sur le Net, relatives à leurs coutumes, leurs traditions, leur architecture, leur littérature, leur musique...déjà qu'on est paumé avec leur langue. Oui, je crois que ce qui me gêne, c'est que les lituaniens semblent avoir poussé d'eux-mêmes comme des champignons, ou comme une génération spontanée qui pourrait aussi bien venir de Mars que de Jupiter. La seule chose que j'ai pu appréhender avec certitude c'est qu'ils ont l'âme résistante. Vous me direz que c'est déjà pas mal. J'aimerais bien m'attacher à eux, mais je n'y parviens pas. Je ne me sens pas connectée tant ils me paraissent déconnectés de tout !

    Bon minestrone ! ;-)

    Ps : Moi, je n'aime pas le minestrone. D'ailleurs, je considère qu'aucune soupe ne vaut la soupe de Betteraves !

    RépondreSupprimer
  5. Je ne sais pas ce qui est le pire ! " On ne sait que choisir " ! ;-)

    https://youtu.be/fo8s0EmdsNU

    https://youtu.be/Rv6Ld4U-4eE

    https://youtu.be/-R_GG35kouI

    Euh... Voilà, voilà ! ;-)
    Pas la peine de s'escrimer à chercher un truc valorisant dans cette culture : y'en a pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et la cuisine justement ? Il y a peut-être des plats qui vous plairaient !

      "Le plat national est le cepelinai (zepelin, représentatif de sa forme) à base de pommes de terre. Le kissel à la canneberge (kisielius) constitue un mets traditionnel du réveillon de Noël."

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Cepelinai

      Ou le Šaltibarščiai !

      https://www.youtube.com/watch?v=_M2b2Fx_QYY

      C'est une soupe froide de betteraves ! (aucune soupe ne vaut la soupe de betteraves ;-) )

      Supprimer
    2. Oui. La cuisine me va d'autant mieux que je comprends son fonctionnement et ses saveurs.
      Merci.

      Supprimer
    3. Il existe un endroit, en Lituanie, qui s'appelle la "Colline des croix", j'ai rarement vu un truc aussi archaïque et aussi flippant. En même temps, c'est fascinant ce catholicisme exacerbé.

      http://one360.eu/blog/archives/27249

      Supprimer
    4. Ah oui, j'ai déjà vu un reportage là-dessus, mais je ne sais plus lequel.

      Supprimer