31/10/2015

6947

« Aucune pensée n'est vraie. » n'est donc pas vraie non plus.

28 commentaires:

  1. En effet, on tombe parfois sur des pensées qui vous dissuadent de dépenser (son temps, son argent, sa curiosité). Ainsi tombai-je sur les élucubrations d'un graphomane compulsif qui est à l'exégèse ce que Charcot fut à la psychopathologie : une escroquerie !
    Le problème, avec cette sorte de gens, est qu'au regard de leur petite notoriété, dans le cercle très fermé des "littérateurs", personne n'ose déclarer que "le roi est nu". Forts de ce consensus qui les autorise à digresser, en toute impunité, sur l'oeuvre posthume de ceux qui ne risquent plus de venir les contredire, les voilà revisitant les grands classiques à coups de Dolto ! Tous les matins du monde se lèvent dorénavant sur l'horreur aux doigts de prose...Qu'on se le dise ! Et qu'on se dise aussi qu'il est de bon ton de trouver ça : "Génial !".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, j'ose. Et je suis sûr que vous aussi.

      Supprimer
    2. Tiens, au fait ! Je viens de lire la dernière chronique de Michel Onfray, que j'attends chaque mois avec impatience, j'suis déçue : elle est bête à pleurer !

      Supprimer
    3. Vous aviez remarqué le doublon ? " ...ce cirque en en dit assez..."

      Supprimer
    4. Non, je viens de relire sa chronique et n'ai rien remarqué de tel.

      Supprimer
    5. Ah, on n'a peut-être pas lu la même alors, moi j'ai lu ça :

      http://mo.michelonfray.fr/chroniques/la-chronique-mensuelle-de-michel-onfray-n126-novembre-2015/

      C'est là qu'est le doublon.

      Supprimer
    6. Et donc, si vous l'avez lue, vous aurez constaté qu'il n'y a aucun doublon. Attention, vous faites du Chocapic...

      Supprimer
    7. Je vous accorde qu' "en" peut suivre un autre "en" dans certains cas, comme dans : "en en faisant le moins possible" ou "en en discutant".

      Mais "...en en dit..." c'est un doublon, croyez-le ou non.

      Supprimer
    8. Et si au lieu de lire la dernière chronique de Michel Onfray, vous réécoutiez le premier album de Patrick Juvet ? Vous constateriez qu'il n'y a pas de doublon et que votre discussion n'a aucun fondement. Il faut croire que vous aimez vous compliquer la vie.

      Supprimer
    9. Je vous signale que la musica c'est le vent et l'orage en été. Et y'a plein de doublon de "ah" dans la chanson.

      https://www.youtube.com/watch?v=Anpfs_RMr5Q

      Supprimer
    10. Je rêve ou c'est un peu votre sosie ?

      Supprimer
    11. La dernière fois que j'ai pris un vol Ryanair, je l'ai pas rencontré.

      http://www.huffingtonpost.fr/2015/10/30/photos-rencontre-sosie-avion-par-hasard_n_8433292.html

      Supprimer
    12. Y sont gentils les duettistes, faudrait leur trouver un nom. J'hésite entre Bali et Balo, et Bolo et Bada, histoire d'avarier les plaisirs. Chocapic ferait Bolo, bien évidemment, à cause du violon...mais pas que !

      Supprimer
    13. Tu m'étonnes ! ;-)
      Désolée, j'avais pas de références Patrick Juvet sous la main.

      Supprimer
    14. Aucun jugement de mon côté. Je respecte le fantasme d'Aukazou qui rêve de me voir allongé sur une peau de bête.

      Supprimer

    15. Chocapic, j'ai pas compris, elle m'a traité de Balou ou de Borloo ??

      Supprimer
    16. Quand l’ours se montre à vous, il est temps de regarder au plus près où se trouve votre vérité. C'est tout ce que je peux dire.

      Supprimer
    17. Il en faut peu pour être heureux. C'est tout ce que je peux ajouter.

      Supprimer
    18. Quand l’ours se montre à vous, il est temps de regarder au plus près où se trouve votre vérité.
      ---------------------------------------------
      Ah ? Moi, je croyais qu'il fallait courir vite et loin. C'est dangereux un ours, ça peut vous blesser gravement. Il faudrait être fou ou maso pour s'exposer à ses coups de pattes.

      Supprimer
    19. Ah non, il ne faut pas courir.

      http://www.espaces.ca/categorie/actualites/nouvelles/article/1058-guide-de-survie-que-faire-face-a-un-ours

      "Rarement agressif, l’ours n’en reste pas moins un animal sauvage, un prédateur aux dimensions imposantes (86,9 kg pour le mâle adulte, jusqu’à deux mètres de haut…) et dont il est toujours difficile de prévoir le comportement et les réactions. La première attitude à adopter en cas de rencontre est de garder son calme (oui, oui!) et de rester groupé si vous êtes plusieurs. Ne le regardez pas dans les yeux et évitez de l’énerver en faisant des mouvements brusques. Parlez-lui doucement pour que l’ours vous identifie en tant qu’humain et non comme une proie potentielle. Ne vous alarmez pas s’il se dresse sur ses pattes arrière : il tente de vous identifier. Reculez lentement tout en lui faisant face. Ne tentez pas de courir : cela l’inciterait à vous suivre. Ce serait peine perdue de vouloir le semer puise que les ursidés sont capables de courir jusqu’à 50 km/h, aussi vite que les chevaux! Si l’animal ne se calme pas malgré votre éloignement, c’est qu’il s’agit probablement d’une femelle craignant pour la sécurité de ses petits. Dans ce cas, continuez de vous éloigner d’elle sans courir."

      Au cas où vous rencontreriez un ours, désormais vous saurez quoi faire ou ne pas faire... Ceci dit, en France, qui plus est en pleine ville, vous ne risquez rien... mais admettons (non, je ne vais pas refaire le sketch de Bigard avec la chauve-souris)

      Supprimer
    20. "Ne le regardez pas dans les yeux et évitez de l’énerver en faisant des mouvements brusques. Parlez-lui doucement. Ne vous alarmez pas s’il se dresse sur ses pattes arrière. Ne tentez pas de courir : cela l’inciterait à vous suivre."
      ------------------------------------
      J'ai un fou rire !

      Supprimer
    21. On parle de quoi, là ? D'un ours noir ou d'un ours brun ?

      https://www.youtube.com/watch?v=PYkWWnZm6-w

      Supprimer
    22. Aukazou > C'est pas le moment !! ( un fou rire devant un ours ?! êtes-vous une trompe-la-mort ? )

      Chocapours > D'un ours brun tacheté de noir (les plus cruels).

      Supprimer
  2. peut-être me trompé-je mais au lieu de
    « Aucune pensée n'est vraie. » n'est donc pas vraie non plus.
    j'aurais écrit vrai sans e

    Mais sans doute ne suis-je pas dans le vrai ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y ai pensé également cher nuageneuf.

      Mais au final j'ai laissé ce "e" car "aucune pensée n'est vraie" étant une pensée, il est à mon sens logique d'accorder le second vrai également. :-)

      Supprimer
  3. Sans doute Cher Cédric avez-vous raison et n'ai-je pas tort.
    L'avis d'un professeur/seuse de français nous éclairerait en tranchant. Attendons donc qu'il/elle se manifeste.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Je n'ai nul besoin de lumière cher Jean-Michel. D'autant qu' "éclairer en tranchant", au moyen d'un laser j'imagine, me semble très dangereux...

      Supprimer