21/10/2015

6929

Franchement, vous croyez vraiment que j'existe ?

36 commentaires:

  1. C'est toi, Dino ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne suis pas une marque automobile italienne créée par Ferrari afin de vendre des modèles à 6 cylindres qu'Enzo Ferrari ne souhaitait pas voir commercialisés sous la marque Ferrari.

      Supprimer
    2. Le Dino du Désert des Tartares ?

      Supprimer
    3. Albert-Aukazou22/10/2015 13:34

      Non, pas ce Dino – du moins ce Dino là – Dino pas Buzzati – encore moins Ferrari. Je parle du Dino terraqueux, un vrai Golem, qui, s’il avait vécu, aurait érigé, de son seul orteil gauche, les pyramides de Tenochtitlan, d’où vingt siècles nous contemplent (ou le contraire… ? car ni Bergson, ni Einstein, n’auraient quitté les limbes, pour combler nos interrogations, si Dino eut-été ). Albert Moindre, lui-même, dans un travelling optique digne d’un incipit de Flaubert mais en zoom arrière, avec Perrichon pour cameraman, n’eut jamais prononcé cette phrase cultissime : « Ma vie sentimentale est un cimetière sis dans un désert, au-delà de la mer de glace » si notre sombre héros avait seulement daigné paraître.

      Nul doute que si Dino, ce géant - que dis-je ? Ce cap, cette péninsule, ce Quetzalcoatl à poil, à plumes et à écailles, cette truite céleste en un mot (maux ? ;-))- s’était donné la peine de naître, il eut inventé la mouche à chausses, la plus culottée des diptères, pour mater la reconquista mexicaine ! Et c’est la fleur au fusil que nos amis aztèques auraient accueilli Chevillard qui ne se serait pas fait enlever par des zapatistes qui entendent le maltraitasse, l’égratignasse et même le tapas, en guise, en guise, en guise, en guise, en guiiiiiiiiiIIse…(celui qui trouvera une rime en « ol », en espagnol, gagnera 30000 pesos- payables sur la rançon de Chevillard qui devrait se faire enlever prochainement en Amérique du Sud).*

      *S’il se fait vraiment rapter , j’suis mal. Je décline toute responsabilité. En cas de litige, veuillez adresser vos doléances au Ministère des Affaires Etrangères.

      Supprimer
    4. Girasol.

      http://www.wordmine.info/fr/Search.aspx?slang=es&stype=mots-se-terminant-par&sword=OL

      Supprimer
    5. Lol !
      https://mariaalex1991.files.wordpress.com/2013/11/girasol-y-gafas-de-sol-22871672.jpg

      Supprimer
    6. Ah cette mode du selfie...

      Supprimer
    7. L'art du selfie est au monde d'aujourd'hui, ce que ne sera pas l'eggeréotype au monde de demain, à savoir un procédé photographique révolutionnaire permettant de se prendre de dos comme de face !
      Encore que...
      http://www.theriderpost.com/uploads/media_content//1/images/FullSizeRender%5B2%5D.jpg

      Supprimer
    8. Alors ce Dino Egger, verdict ?

      Supprimer
    9. Houla ! Par où commencer ? C’est que c’est dense ! Je ne suis pas critique littéraire, moi. Juste une lectrice lambda. J’ai peur d’en parler mal, alors que j’en pense tellement de bien ! Et puis, c’est trop frais. Je suis encore dans l’éblouissement de cette écriture jouissive, transgressive, féroce même !

      Qu’en dire ? C’est drôle, c’est brillant ! Quand bien même la facture est moderne, on sent bien à quel point Chevillard est pétri d’humanités. L’érudition facilite d’ailleurs la transgression, dont l’intertextualité offre la matière première. C’est parce qu’il existe des codes, et qu’ils sont facilement reconnaissables, qu’on peut les épingler, les distordre, les exagérer, en dénoncer le cliché. La résonance avec les modèles traditionnels, ou plus simplement avec le réel, invite à la dissonance (dissidence ?).

      Tenez ! Un exemple : « Ma vie sentimentale est un cimetière sis dans un désert, au-delà de la mer de glace ». Cette phrase, très sentencieuse, nous renvoie instantanément à Perrichon ( « Que l’homme est petit quand on le contemple du haut de la mère de glace »)ce qui provoque un double rire, tout en dénonçant la posture d’Albert Moindre. Par ailleurs, (mais c’est peut-être moi qui surinterprète) la syntaxe de cette phrase rappelle l’incipit de Salammbô, mais alors que Flaubert rétrécit la focale pour nous amener précisément dans le jardin d’Hamilcar, Albert se perd dès la porte du cimetière pour dériver vers la mer de glace. La drôlerie vient de ce que la pensée d’Albert Moindre perd en précision ce qu’elle gagne en généralités.

      Au-delà de ça, Chevillard réinvente la langue, réécrit les proverbes, les adages, les expressions (« appelons ce chat un tigre » ). Le journal du diariste inconnu - imbriqué dans le récit - fonctionne comme une mise en abyme de l’abîme, et ne déclenche rien si ce n’est le rire « hénaurme », jouissif, salvateur.

      Pas une page où ne se produise ce surgissement de la beauté qui naît, selon Lautréamont, de la « rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie ».

      Oui mais l’histoire me direz-vous ? C’est celle de Christophe Colomb qui cherchant la route des Indes découvre un continent inconnu. Non, je plaisante ! Encore que…

      Mais lisez « Dino Egger » - surtout dans les coins – vous verrez bien ! ;-)

      Supprimer
    10. Si je lisais encore des livres, il se peut que je lirais celui-là.

      Peut-être que Perrichon parlait de sa mère, qui était de glace, quand enfant il était posé sur les épaules de cette mère...et vu de là-haut, l'homme lui semblait si petit.... sisi c'est possible...

      Supprimer
    11. Peut-être que vous n'auriez pas dû me demander mon avis...

      Supprimer
    12. Ce qui est passé est trop tard...

      Supprimer
    13. Qu'est-ce qui vous heurte à ce point dans ce que j'ai écrit ? Hormis le fait que vous me preniez systématiquement pour une imbécile ?

      Supprimer
    14. Rien ne me heurte. Je ne vous juge pas.

      De moi, vous n'aurez jamais ni flatterie ni condamnation ni compliment ni moquerie.

      Je suis conscient que ça peut perturber mais c'est comme ça.

      Le fait que je ne vous fasse pas de compliments ne signifie pas que je juge imbécile ce que vous m'écrivez. :-)

      Supprimer
    15. Je ne "vous"écris pas. Je vous réponds parce que vous m'avez invitée à le faire.
      Vous ne me jugez pas ? Encore faudrait-il que vous disposiez des unités de mesure adéquats pour jauger ce que vous prétendez "juger". Là encore, il faut un certain nombre d'outils (conceptuels ?) dont vous ne disposez pas....
      Vous me dites, par ailleurs, que vous ne lisez plus de livres. Pourquoi ? Vous avez peur que cela entame votre "créativité" ? Si cela peut vous rasséréner, je connais un petit garçon de 8 ans qui peint des pommes sans avoir jamais vu un Cézanne. Pour autant, je crains qu'aucune cimaise ne le hisse à la postérité. Il a d'autres talents, Dieu merci !

      Supprimer
    16. Sinon, vous croyez vraiment que j'existe ?

      Supprimer
    17. Vous croyez vraiment que je me pose la question ? Pourquoi me la poser à moi ? Vous n'avez pas un psychiatre ? Un chaman ? Un exorciste ? Un agent du Trésor Public à qui vous pourriez le demander ?

      Supprimer
    18. Cette question, en fait, je la pose à qui a envie de se la poser. Je vous force pas rassurez-vous.

      Posez-vous donc cette question si un jour vous en avez envie et que vous n'avez rien d'autre à faire. ;-)

      Supprimer
    19. Il est flagrant qu'aucun de vous deux n'a lu le livre. Ou alors vous vous êtes trompé de livre. Plutôt génant pour un blog qui se veut littéraire, non ?

      Supprimer
    20. N'en rajoutez pas une couche Fernand, Aukazou est suffisamment intense aujourd'hui.

      Vous n'avez toujours pas saisi la ligne conductrice de ce blog. Ce blog se veut non-littéraire et non-linéaire. En fait, ce blog est un non-blog.

      Supprimer
    21. Je veux bien concevoir que l'omission de la négation participe, chez vous, d'une sorte d'exercice de style. Néanmoins, je vous assure, Cédric, que cela vous rend encore plus débile.

      Supprimer
    22. A l'attention de Chocapic : Vous teniez bien un blog de cul qui n'aurait même pas fait bander un ermite...comme quoi, tout est relatif !

      Supprimer
    23. Posez-vous donc cette question si un jour vous en avez envie et que vous n'avez rien d'autre à faire. ;-)
      --------------------------------------------------
      J'ai un livret de famille et des prélèvements mensuels qui me dispensent d'avoir à me poser ce genre de questions.

      Supprimer
    24. Des prélèvements mensuels ? Je ne vois rien de beau là-dedans, et puis surtout, je ne vois pas le rapport avec le livre de Chevillard que manifestement vous avez lu en quatrième vitesse.

      Supprimer
    25. A l'attention d'Aukazou : Vous avez confondu l'ermite avec l'unijambiste et le cul avec la poésie... dans la même phrase !

      Supprimer
    26. le livre de Chevillard que manifestement vous avez lu en quatrième vitesse.
      -----------------------------------------------------
      Oh la la ! Mais si vous voulez ! Je n'en ai rien à foutre de votre avis !

      Supprimer
    27. Vous avez raison, Ô très clairvoyant Chocapic ! Vous êtes le critique émérite, je ne suis que la diplômée en Lettres-Modernes...

      Supprimer
    28. Vous avez confondu l'ermite avec l'unijambiste et le cul avec la poésie...
      -------------------------------------------
      Ah ? Pourtant, lorsque je lis Vinau, je n'ai aucun mal à identifier la poésie...
      La vôtre était sans doute trop hermétique pour moi...J'ai cru que vous vendiez des sex-toys, des fouets et des bas résilles en ligne. Scusez moi, ton Altesse !

      Supprimer
    29. Les bas résille, je ne les vends pas, je les achète !

      Supprimer
  2. Difficile à dire. Il faudrait analyser votre vélo. S'il y a des pièces qui ressemblent à de l’aluminium, il se peut que ce ne soit pas de l'aluminium mais une matière qui vient de l'espace. A partir de là, je pourrais dire si vous existez vraiment ou si vous êtes une de ces créatures en latex remplies d'organes de mouton.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon vélo est dans le garage, je répète, mon vélo est dans le garage. (ceci n'est pas une phrase codée que j'envoie à mes congénères vivant en dehors du système solaire)

      Supprimer
  3. Ah, au fait, Chocapic, la prochaine super lune est prévue pour mardi. Ce n'est pas une lune de sang: vu le prix des tampons...cela ne se reproduira qu'en 2033.
    J'ai pensé,que cela pourrait nourrir votre inspiration "poétique" :

    http://www.vercalendario.info/fr/quand/prochaine-super-lune.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le tuyau. Je me mettrai nu sur mon balcon, et j'espère que vous ferez de même.

      Supprimer