27/06/2015

6759

Accueillir la « pensée-tension » pour la voir se dissoudre dans l'espace où rien n'est pensé, où rien n'est tendu, cet espace autant intérieur qu'extérieur, sans frontière entre « moi » et « pas moi ».

Cet espace où les pensées n'ont aucune importance, aucune influence.

2 commentaires:

  1. Et vous dites avoir accédé à cet espace après avoir été réveillé par une bouche et une langue au niveau de l'entrejambe ? Intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-il y avoir sexe dans l'espace où rien n'est tendu ?

      Supprimer