08/06/2015

6719

J'écris pour tester, défier, mettre à l'épreuve le langage.

2 commentaires:

  1. Au fait, Gallimard vient de faire entrer Louis-René des Forêts dans sa collection Quarto. Lui aussi n'a cessé de vouloir mettre à l'épreuve le langage, jusqu'à faire silence durant de longues années. Vous devriez le lire (si ce n'est déjà fait), j'ai l'impression que vous avez des choses à vous dire.

    « Je me tais parce que je suis épuisé par tant d’excès : ces mots, ces mots sans vie qui semblent perdre jusqu’au sens de leur son éteint » Louis-René des Forêts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien cet extrait du Bavard : " Et notez que je ne vous demande pas de me lire vraiment, mais de m'entretenir dans cette illusion que je suis lu : vous saisissez la nuance ? – Alors, vous parlez pour mentir ? – Non, monsieur, pour parler, rien de plus, et vous-même faites-vous autre chose du matin au soir et pas seulement à votre chat ? Et un écrivain écrit-il pour une autre raison que celle qu'il a envie d'écrire ? "

      Supprimer