27/04/2014

Intermède n°2

J'ai envie de partager « à la une » du blog deux commentaires laissés sous la phrase 5255, celui de « Disciple Voyante » ainsi que ma réponse. J'ai envie de les mettre en exergue car ses mots sont intéressants, bien écrits et puis ils illustrent parfaitement ce qui se passe ici depuis quelques jours.

J'ai simplement corrigé deux coquilles dans son commentaire (rajouté un ^ à « dû » et un c à « Occident ») ainsi que dans le mien.

Et peu importe qu'il s'agisse d'Aukazou ou pas (c'est la valse des pseudos dans tous les sens en ce moment sur le blog, à ne plus rien y comprendre ;-) ) ce qui prime ici est ce qui est écrit davantage que qui l'a écrit :

«  Disciple Voyante 27/04/2014 05:03

« Dans ce "enfin" je vois comme une satisfaction... C'est votre but ? Exister en troublant l'esprit des autres ? Moi, je ne vois rien de beau là-dedans. »

Vous vous adressez à Claude, ou à ce faux Claude, qu'importe, mais voilà que vous m'offrez l'opportunité de faire mon propre coming-out "méphistophélique", et que j'aurais dû faire il y a belle heurette déjà.

Vous avez encore une fois raison, Maître, vous êtes aussi incollable qu'impayable. J'éprouve une satisfaction "malsaine", quasi "diabolique" - oui, c'est bien mon but, dont vous ne fûtes jamais dupe -, satisfaction dis-je à vous titillâter, à vous mettre en boule, à faire resurgir la vraie nature qui se cache derrière vos masques de fausse impavidité et de cool de façade, à vous indiquer le miroir d'où vous pouvez admirer le spectacle bouffon et ridicule que vous offrez à vos lecteurs/trices en vous prétendant sans prétention quand tous voient bien ici que vous crevez d'un orgueil pervers et dissimulé sous des airs de détachement bidon.

 « Exister en troublant l'esprit des autres ? » C'est bien mon but, mais pas tant les troubler comme les éveiller, parce que voyez-vous, c'est ma nature d'une part qui le veut ainsi, et que d'autre part je me suis (moi, pas une pensée non pensée !) donné pour mission de déboulonner toutes les idoles, j'allais dire les fausses idoles, ce qui eût été tautologique, pour faire mordre la poussière dans une ultime grimace aux ignorants qui se juchent d'eux-mêmes sur les piédestaux d'emprunt de la Connaissance. Quelle prétention ! Attention à la glisse ! À bas les Maîtres d'importation et leurs imitateurs et simulateurs en singeries spirituelles. D'Orient en Occident nous ferons le ménage jusqu'à ce que ça brille, jusqu'à l'os de l'os. Nous n'en sommes plus là, Monsieur, à vos sales illusions, Babel a bien progressé depuis que vous avez débuté vos leçons et vos apprentissages ès Néant. Les choses sont, elles existent vraiment, beaucoup plus que vous ne pouvez l'imaginer, et pas que des mots, ouvrez les yeux, Monsieur, et vous verrez que la réalité dépasse tous les mirages avec lesquels vous cherchez vainement à la (dé)parer. Ce n'est pas beau, n'est-ce pas ? si c'est beau et noble, on ne me paye pas pour tailler de la dentelle, mais pour détricoter les tissus grossiers de fausse bure dans lesquels vous et vos semblables vous drapez pour mieux vous dorloter dans la facilité et le gnangnan pseudo-anti-pro-tout internautique, ou est-ce le contraire...internautique, en tout cas, le gnangnan, et vous bien calés devant le miroir aux alouettes de vos écrans.

Ceci dit, continuez à exécuter vos jongleries phraséologiques et vos entourloupettes en tout genre pour le loisir de vos chers lecteurs/trices, qui eux/elles aussi, bien souvent, dénoncent Internet et le monde de l'illusion en général tout en s'y gavant des heures durant comme des alcooliques hypocrites qui font mine de détester les spiritueux tout en s'y abrutissant à qui mieux mieux, jusqu'à ne plus savoir même qu'ils sont ivres à mourir. Eh bien, qu'ils crèvent devant leur écran s'ils n'osent plus vivre au grand air et sans la cotte de maille pixélique qui les rend soi-disant blindés et invulnérables. Moi aussi je suis SuperWoman, à l'ombre de ma caverne informatique privée.

L'été vient mes ami(e)s, l'été vient, il n'est plus l'heure des faux soleils et des astres de pacotille !

Disciple Voyante. »

« Cédric 27/04/2014 10:30

Là, à mon sens, il s'agit d'Aukazou, c'est clair vous écrivez toujours aussi bien.

Vous vous êtes donné une mission ? grand bien vous fasse.

Moi, je ne m'en suis donné aucune. Je ne suis pas ici (sur Terre en général, pas que sur Internet) pour troubler l'esprit des autres, je me contente de laisser s'exprimer le mien. De toute façon, les esprits qui doivent se troubler de ce que j'exprime, s'en troubleront, sans que j'aie besoin de m'en faire une mission.

Je ne me donne donc pas non plus la mission de vous transformer, Aukazou (Disciple Voyante si vous préférez), vous agissez comme vous agissez, vous écrivez ce que vous écrivez, et moi c'est pareil : j'agis comme j'agis et j'écris ce que j'écris sans chercher à transformer qui que ce soit.

Vous pensez que mon impavidité est fausse ? Libre à vous. Je sais ce que je suis et ce que je ne suis pas, je n'ai pas besoin de ce que pensent les autres de moi pour savoir ce que je suis.

Dans ce que vous exprimez, des idées me plaisent :

"À bas les Maîtres d'importation et leurs imitateurs et simulateurs en singeries spirituelles."

Ça me plait ce que vous dites là. Mais en faire une mission ne fait, à mon sens, que jouer le jeu de ces "fausses idoles", que donner du crédit à ces "maîtres d'importation et leurs imitateurs et simulateurs".

J'aime que vous cherchiez à me titiller, que vous essayiez de me mettre en boule, car le premier dont je scrute les pensées, les actes, les émotions et les humeurs, c'est moi-même.

Je "crève d'orgueil pervers" selon vous, alors oui, il est sain que vous cherchiez à en avoir le cœur net, que vous cherchiez à savoir ce que j'ai réellement dans le cœur.

Notre humanité ne réside-t-elle pas là : dans nos cœurs ? L'essentiel n'est-il pas ce que nous avons dans nos cœurs ?

Vous ne devez pas me croire sur parole, mais je vous le dis : mon cœur ne vous veut que du bien, comme à tous les commentateurs qui commentent ici.

Mon cœur est-il un faux soleil ou un astre de pacotille ? À vous de juger. »

25 commentaires:

  1. Pourrait-on passer à la phrase 4259 maintenant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est chose faite, cher Fernand, ça n'était qu'un petit intermède... ;-)

      Supprimer
    2. Ferdinand Destouches27/04/2014 15:00

      Nous en sommes déjà à l'ère de la complexité, cher Fernand, souhaitez-vous que l'on retourne au tam-tam ou aux signaux de fumée ?

      Supprimer
  2. Imbécile disputatio...

    RépondreSupprimer
  3. l'entrée des sauvages27/04/2014 14:31

    Surtout ne changez pas votre photo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours un plaisir de vous voir entrer ici ( que vous soyez géomètre ou pas.)

      Supprimer
  4. Ferdinand Destouches27/04/2014 14:57

    « Anonyme27/04/2014 12:52
    Imbécile disputatio...

    l'entrée des sauvages27/04/2014 14:31
    Surtout ne changez pas votre photo. »

    Pourrait-on élaborer sur ces mystérieux et abscons commentaires. Déjà que tout est embrouillé ici, sans qu'il soit besoin que l'on crypte les réponses, et à l'intention de qui au juste. Où est l'ennemi, où les résistants ? Faut-il ressortir Enigma, car une guerre cryptologique bat son plein ici. Des cryptanalystes volontaires ? Des Claude peut-être ?

    RépondreSupprimer
  5. "Je ne m’intéresse pas aux hommes, je m'intéresse aux choses"
    Va te relire, Ferdinand!

    RépondreSupprimer
  6. Ferdinand Destouches27/04/2014 15:34

    Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à l'administrateur: cette suppression m'a mis la puce à l'oreille sur le j.... du message effacé.

      Supprimer
    2. Ferdinand Destouches27/04/2014 16:59

      Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    3. Ferdinand Destouches, vous pensez ce que vous voulez sur qui vous voulez, ouvrez un blog si vous avez envie et étalez-y toutes vos théories du complot, mais pas ici.

      Supprimer
    4. Disciple Voyante27/04/2014 17:25

      Monsieur Cédric, ne vous avais-je pas dit que la réalité c'était plus que des mots. Vous me croyez maintenant ? Osez donc me dire que vous ne me croyez pas.

      Supprimer
    5. Disciple Voyante27/04/2014 17:29

      Je vous rappelle qu'aimer béatement son prochain et l'afficher "naïvement" ne pouvait qu'attirer la haine. N'a-t-on pas crucifié le Nazaréen ?

      Supprimer
    6. Je n'ignore rien de la réalité du monde chère Disciple Voyante, en tout cas je ne me cache rien.

      Supprimer
    7. Disciple Voyante27/04/2014 17:35

      Mais vous cachez ce que d'autres veulent bien que vous cachiez.

      Supprimer
    8. Attirer la haine ne me fait pas peur, à moi, on peut me dire ce qu'on veut.

      Et puis j'exprimerai toujours ce que j'ai dans le coeur, personne ne me fera taire.

      On peut me crucifier moi aussi si on veut, mais on ne me fera pas taire.

      Ou disons que la seule façon de me faire taire, ce sera de me tuer.

      Supprimer
    9. Disciple Voyante27/04/2014 17:45

      Certains morts sont encore plus éloquents que bien des vivants, c'est pourquoi il faut à tout prix éviter de susciter des martyres.

      Supprimer
    10. « ce qui prime ici est ce qui est écrit davantage que qui l'a écrit...»

      Parole de grande sagesse.

      Supprimer
  7. "La merde a de l’avenir. Vous verrez qu’un jour on en fera des discours."

    Ici c'est quotidien et gratuit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ferdinand Destouches27/04/2014 17:15

      « Ici c'est quotidien et gratuit. »

      En somme vous aimez la merde pour venir la humer quotidiennement. Parce que c'est gratuit, vous êtes fauché ?

      Supprimer
  8. Avalisé par le chien des lieux, le plus antisémite de toute sa cohorte.

    Longue vie à Nuageneuf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme, je ne sais pas qui vous êtes, mais oui, une pensée pour Nuageneuf !

      Supprimer
  9. le plus antisémite de toute sa cohorte.
    -----------------------------------------------------------
    Ecoutez ! Arrêtez de nous faire chier avec les juifs ! Est-ce que je vous emmerde, moi, chaque jour que Dieu fait, avec Jésus et ses disciples ou avec Allah et son prophète ? Ce ne sont pas les antisémites qui font le plus de prosélytes. Non. Ce sont les pro-sémites qui finiraient par vous rendre antisémites.

    RépondreSupprimer
  10. J'ajoute que je suis passée sur un blog où la photo de Céline est exposée en exutoire à la vindicte populaire et aux crachats, sans une citation, sans un extrait de l'oeuvre. Faut-il être étroit d'esprit et totalement ghettoisé pour en arriver là ! C'est marrant parce que la dictature et le fascisme commencent aussi par des vérités tronquées et par la censure ! Comment dire l'immense bêtise de ceux qui brûlent les bibliothèques, Averroes en sait quelque chose et serait le premier à le déplorer.

    Notez que c'est une manière comme une autre d'exister. A ce titre, je recommande vivement la lecture du "Juif imaginaire" de Finkielkraut. Celui qui se donne pour une culture, une identité ou un groupe, sans avoir appris à s'en affranchir, n'est personne !

    RépondreSupprimer