28/04/2014

5267

Quand je censure, ça n'est pas un être humain, mais un commentaire, des mots, des propos que je censure.

De ce blog, je ne bannirai jamais personne.

17 commentaires:

  1. « De ce blog, je ne bannirai jamais personne. »

    Je me doutais bien que vous étiez une bonne personne au fond. Pourquoi chasser son semblable...? ;-) .

    RépondreSupprimer
  2. C'est bien là le problème cher Cédric. Cela faisait longtemps que je n'étais passé ici et je vois que c'est toujours la guérilla...
    A noter que personne ne reçoit ce psychotique aux avatars multiples à part vous. Vous avez donc une grande ouverture d'esprit et peut-être une petite vocation de martyr c'est vrai.
    Ne laissez pas n'importe qui entrer chez vous car vous serez envahi et vos lecteurs s'en iront fatigué par tout ce vacarme.
    Le spectacle de la violence et de la maladie n'a rien d'instructif, on ne raisonne pas avec un fou.
    Notez que la hargne avec laquelle il vous attaque est assez drôle.
    Vous lui faite un de ces effets ! :p
    A.micalement,

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Moi, je ne vois vraiment pas de problème. :-)

      Même si "tous mes lecteurs s'en iraient fatigués par tout ce vacarme" comme vous dites, ça ne me poserait pas de soucis. Et même si le seul qui commenterait encore était "ce psychotique aux avatars multiples" comme vous dites, ça ne me poserait pas de problème non plus. :-)

      Je n'attends vraiment rien de ce blog, n'y reste que celui qui s'y plait. :-)

      Je n'oblige personne à venir me lire ni à venir lire les commentaires.

      Amicalement aussi ! :-)

      Supprimer
    2. Vous êtes psychiatre ? Ce psychotique n'est apparu que tout dernièrement (je fréquente ce blog depuis assez longtemps pour le savoir). Comment expliquez-vous ce climat de guérilla alors ? Soyez précis.

      Supprimer
    3. Je ne vois aucun climat de guérilla, que de la sérénité. :-)

      "Soyez précis." Ce "soyez précis" me rappelait quelque chose...

      Et en effet, j'ai retrouvé, en fait, il m'en rappelait un autre datant du mois d'aout 2013 ! :-)

      http://issuedesoi.blogspot.be/2013/08/3815.html

      On peut y lire :

      "Poursuivez:soyez précis."

      C'est amusant, on peut aussi y lire :

      "Anonyme07/08/2013 10:46

      Fiez vous à ce qui ne vous trompe pas, l'impression du déjà lu."

      L'impression du déjà lu...

      Je vous aime toujours. ;-)

      Supprimer
    4. « "Poursuivez:soyez précis." »
      Je ne crois pas que cette phrase soit de moi, enfin, c'est possible, la mémoire est une faculté qui oublie, mais je ne le pense pas. Mais peu importe, est-ce si important ?

      Supprimer
    5. Sans compter, Monsieur, que bien souvent, les fous, les psychotiques, sont plus créatifs que les gens dits normaux, et que leurs apports fassent aussi beaucoup plus avancer les débats que de plates "vérité", même polies, proférées par des commentateurs plats eux-aussi.

      Supprimer
    6. On peut y lire :

      "Poursuivez:soyez précis."

      C'est amusant, on peut aussi y lire :

      "Anonyme07/08/2013 10:46

      Fiez vous à ce qui ne vous trompe pas, l'impression du déjà lu."

      L'impression du déjà lu...

      Je vous aime toujours. ;-)

      Ces phrases sont de moi qui n'a jamais eu la faculté d'oublier et qui se souvient parfaitement que vous ne m'avez jamais aimée.

      Supprimer
    7. Anonyme > Non, pas important en effet.

      Anonyme > Je ne classe pas les êtres humains, à mes yeux ceux qui sont plus "créatifs" que d'autres n'ont pas plus de valeur que ceux qui le sont moins. Et de la même façon, ceux qu'ont dit souffrir de "troubles psychiatriques" n'en n'ont pas moins que ceux qui sont dits "normaux". La normalité n'étant qu'une définition...

      Quant à l'expression "faire avancer le débat", je m'en étais amusé ici :

      " 2811. Débat : objet qui, bien que sans cesse relancé, n'avance jamais."

      Supprimer
    8. Anonyme >

      "Ces phrases sont de moi qui n'a jamais eu la faculté d'oublier et qui se souvient parfaitement que vous ne m'avez jamais aimée." Je me fous du passé, c'est maintenant que je vous aime.

      Supprimer
  3. Petite correction ici, « commentait » au lieu de « commenterait. Truc mnémotechnique : les "si" coupent les "rai(en)t".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec "même si", il y a débat...

      Voir ici :

      http://www.etudes-litteraires.com/forum/topic27288-meme-si-comme-si-conditionnel.html

      http://www.etudes-litteraires.com/forum/topic22350-question-de-syntaxe-si-conditionnel.html

      On peut lire entre autres " Jehan a écrit : Bonjour.
      Il y a effectivement une valeur concessive dans même si (hypothèse + concession) que nous ne trouvons pas dans le si seul... Voilà pourquoi le conditionnel réapparaît dans ce cas... "

      Moi, il m'est venu naturellement ce conditionnel, mais il est vrai que s'il n'y avait eu que "si" j'aurais utilisé l'imparfait sans hésiter...

      "si le seul qui commentait encore était.... alors... "

      Supprimer
    2. Intéressant, je vous remercie, on en apprend tous les jours, quoique pour ma part, je ne vois pas du tout en quoi le "même" puisse changer quoi que ce soit à cette (ancienne) règle. J'ai remarqué que certains dictionnaires, ou est-ce l'Académie, avaient tendance à niveler vers le bas, en escamotant ou en ajoutant des éléments grammaticaux pour faciliter la lecture à ceux qui n'ont pas eu le bonheur dans leur jeunesse de goûter à une instruction véritablement classique, ce qui à mon sens dévalue la langue plutôt que de la faire évoluer vers le "haut". Un exemple rencontré sur ce blog est celui du terme « ego », auquel a été rajouté dernièrement l'accent aigu, pour ceux qui ignorent tout de l'étymologie latine du terme. C'est la voie de la facilité. Et qu'elle est au juste la plus-value ajoutée à ce terme d'ego en lui adjoignant un accent ? - Enfin, les linguistes aussi doivent bien gagner leur vie, n'est-ce pas ? en pinaillant à défaut de mieux sur des vétilles qui ne changent la vie de personne et surtout ne les fait pas évoluer.

      Supprimer

    3. J'aime la langue française, j'aime les mots, mais les changements de règles ne me posent aucun problème, ni l'influence de l'anglais, ni le verlan, ni les nouveautés, ni les nouveaux mots, ni les nouveaux sens, à mon sens, l'usage fixe la règle.

      Supprimer
  4. On ne répétera pas le débat ici, mais je ne vois pas en quoi la valeur concessive d'une expression modifierait en quoi que ce soit le caractère hypothétique d'une phrase. Qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en pense rien. :-)

      Le conditionnel est sorti tout seul, est-ce que c'est parce que je l'ai rencontré à de multiples reprises ailleurs après "même si", et que mon cerveau l'a intégré, ou est-ce une erreur ? je n'en sais rien.

      Supprimer
    2. Un autre lien pour faire avancer ou reculer le débat (au choix) :

      http://mamiehiou.over-blog.com/article-meme-si-indicatif-subjonctif-ou-conditionnel-quel-mode-choisir-79718643.html

      Supprimer