14/04/2014

5196

« C'est impossible, je ne pourrai jamais y arriver, je ne comprendrai jamais » et « C'est possible, je peux y arriver, je vais comprendre ».

Ces deux pensées n'ont, à mon sens, autant l'une que l'autre, pas lieu d'être.

5 commentaires:

  1. Présumer de sa fatalité limite le champs des possibles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne présumer de rien, ni de l'ampleur de ses forces ni de celles de ses faiblesses.

      Supprimer
  2. Ce qui est beau, révolutionnaire, c'est le corps souverain qui se lève, pour en faire à sa tête et non plus à la notre, dans le champs des possibles.

    RépondreSupprimer