15/02/2014

4864

Aucune religion, aucune cérémonie, rien de sacré ne me touche.

13 commentaires:

  1. Même pas la splendeur d'une cathédrale ? La beauté de la musique qui éclate à nos oreilles toute petites ?
    L'émotion d'un père qui conduit sa fille dans la grande allée, le jour de son mariage ?
    Je ne suis pas comme vous, bien que pas croyante pour deux sous, tout cela me met les larmes aux yeux.
    Bien à vous,
    Catherine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les humains peuvent me toucher dans leurs émotions, leurs ressentis, leur vécu, mais pas la religion, la cérémonie, le sacré en tant que tel.

      Supprimer
  2. Ni adorateur ni iconoclaste.

    RépondreSupprimer
  3. On ne peut pas vivre sans religion. La non religion est une religion. À chacun sa religion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si la religion c'est être reliés aux autres, alors en effet on ne peut pas vivre sans religion.

      Si la religion, c'est les dogmes, le sacré, les textes, les cérémonies, alors on peut très bien vivre sans.

      Supprimer
  4. L'Amour est ma religion. À chacun sa religion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L' Amour est la seule vraie religion.

      Supprimer
  5. Je n'ai rien contre la religion mais je suis contre le mensonge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai rien contre la religion mais je suis pour la vérité.

      Supprimer
  6. « Je suis devenu
    agnostique. La seule chose
    dont je sois sûr, c'est que je
    ne sais pas. La foi ne m'a
    jamais effleuré ni tenté
    depuis. Mais je reste de
    culture chrétienne et j'admire
    beaucoup Jean de la Croix, le
    mystique. Tous les athées que
    je rencontre partagent,
    d'ailleurs, cette culture
    chrétienne.» [Pierre Soulages]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cet extrait d'interview que je ne connaissais pas.

      Ce qu'il dit juste avant est pas mal non plus :

      " Êtes-vous croyant?

      Non. Je l'ai été, enfant, de façon très ardente. Ma sœur, prof de philo, l'était. Mais j'ai eu des doutes à 12, 13 ans. Je me suis dit: «Qu'est-ce que c'est que cette idée de Dieu? C'est une idée tellement humaine, tellement propre à ce que nous sommes! Une invention trop anthropomorphique qui ressemble à papa, au chef, à celui qui fait tout. Ce n'est pas possible!» Je suis devenu agnostique...."

      ( A lire ici pour les curieux : http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2013/03/08/03015-20130308ARTFIG00573-pierre-soulages-je-refuse-d-etre-un-mausolee.php?pagination=2 )

      Quant à ce que je pense moi, je l'ai déjà exprimé à plusieurs reprises dans ce blog dont ici :

      "2778.
      - Diriez-vous que vous êtes incroyant ?
      - Oui, incroyant mais également irréligieux, athée, mécréant, agnostique, incrédule, areligieux et non-croyant.
      - ...
      - Pour résumer : je n'ai pas besoin de Dieu. " ;-)

      Supprimer
    2. Mon Dieu! ;-) Croyez±moi.

      Supprimer