05/02/2014

4818

En retirant l'idée que des mots puissent sauver, je retire à d'autres leur pouvoir de nuire.

6 commentaires:

  1. bien sûr que des mots peuvent nuire gravement.
    si un enfant entend dès son plus jeune âge :"tu ne vaux rien", il risque d'être un peu moins bien dans sa peau que celui qui aura reçu des mots bienveillants. et s'arranger pour ne rien valoir en grandissant.
    catherine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais le mal vient de l'importance et de l'attention données à ces mots qui nuisent.

      A mon sens, on ne peut pas combattre des mots qui nuisent avec d'autres mots, ces derniers ne feront au contraire que renforcer les premiers. Quand on se détache des mots qui nuisent, on se détache aussi de tous les autres...

      "- Il m'a traité de ceci !!
      - ah oui ? Mais pourquoi accorder de l'importance aux mots qu'il prononce ? Es-tu défini par ce qu'on dit de toi ? "

      Évidemment, quand on se détache des insultes, on se détache aussi des compliments...

      Mais de toute façon, aucun détachement n'est un choix ou une décision, il a lieu ou il n'a pas lieu, qu'on le veuille ou non...






      Supprimer
    2. oui, mais ne croyez-vous pas que dans le cas des mots entendus dans l'enfance, de choses subies dans l'enfance, l'enfant n'a pas le recul, tout marque, et laisse une trace sur sa petite peau tendre,
      catherine

      Supprimer
    3. Oui, c'est clair, tout ce qui en grandissant est vécu, entendu,etc. influe. Mais devenu adulte ou simplement plus âgé, la pensée "est-ce que ce qu'on m'a dit est vrai ou pas?" peut tout remettre en question...

      Supprimer
  2. il y a des déformations psychiques acquises dans l'enfance qui sont quasiment définitives.
    on peut juste espérer dénouer légèrement, redonner un peu de souplesse aux crispations et fixations.
    de même qu'un pied cambré à force d'exercices contraignants, ne se dé-cambrera pas si facilement.
    enfin, je vois ça comme ça,
    catherine

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. C'est vrai, mais des miracles, toujours, peuvent avoir lieu...

      Supprimer