02/02/2014

4798

Parfois, devant le miroir, je m'arrête, interloqué, et je demande : « Qui êtes-vous ? »

19 commentaires:

  1. Réponses
    1. Non, mais il me scrute.

      Supprimer
    2. À moi, il me répond : Je suis une personne gluante, importune et indiscrète. T'es pas content ?

      Supprimer
    3. Et il ajoute "tu veux ma photo ?", non ?

      Supprimer
    4. Exact ! On dirait que vous étiez présent.

      Supprimer
    5. Je suis présent dans tous les miroirs que je regarde.

      Supprimer
  2. Et il t''incruste...

    V'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce type doit vivre dans ce miroir, car à chaque fois que j'y jette un oeil, il est là qui me scrute...

      Supprimer
  3. Vous êtes présent dans tous les MirOIrs parce que vous n'avez pas de psyché ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de psyché, donc pas de réflexions ?

      Serais-je un être sans réflexion ?...

      Supprimer
  4. Vous êtes un homme réfléchi, vous ne vous regarder que dans les petits miroirs parce que vous ne possédez de psyché.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment savez-vous que je ne possède pas de psyché ?

      Supprimer
  5. Cédric : un homme réfléchi. Psyché : un grand miroir mobile. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais ce qu'est une psyché, mais qu'est-ce qu'un homme réfléchi ??

      Supprimer
  6. Homme réfléchi : un sage. Dans un miroir, l'homme regarde surtout son visage ; la femme, lui faut une grande glace pour regarder tout le corps. La femme ne regarde que le visage de l'homme par contre l'homme regarde la femme de la tête aux pieds.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me garderai bien de me définir comme étant un sage. Mais pour le reste, il me semble que vous voyez plutôt juste, même si évidemment, ça dépend des hommes et ça dépend des femmes...

      Supprimer
    2. Un homme réfléchi : Qui a l’habitude de réfléchir.

      Supprimer
  7. Il ne vous a jamais averti ? : « Attention Cédric ! y a quelqu'un derrière toi.»

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, mais vous me faites penser à une ancienne phrase :

      "406. Épitaphe : « Je suis derrière vous ! Bouh ! » "


      Supprimer