31/01/2014

4791

Le langage est mysteille et mervère.

4790

Ressentir ce que je ressens dans l'instant où je le ressens, comme je le ressens, c'est tout ce qui m'intéresse. Que je me sente « bien » ou « mal », peu m'importe. Je n'ai en moi aucune intention de transformer fatigue, douleur ou hargne en autre chose. Je n'ai pas en moi l' « image d'un Cédric modèle » qui m'obligerait à me conformer à celle-ci ou à me rêver différent de ce que je suis.

Je laisse mon corps vivre sa vie.

4789

Quand la fatigue me cerne, mes yeux ne cherchent pas à fuir.

30/01/2014

4788

Sur mon plafond, aucune citation, sur ma table de chevet, aucun texte sacré.

Je veux me frotter à la vie sans intermédiaires.

4787

Celui qui n'a pas peur n'a pas besoin de religion.

4786

Désobéir à un ordre intérieur, c'est obéir à un ordre intérieur encore plus profond.

4785

La religion est faite pour ceux qui ne se sentent pas reliés aux autres naturellement.

4784

Désobéir, c'est obéir à un ordre intérieur plus impérieux.

29/01/2014

4783

Cette phrase est une œuvre d'art.

4782

Désobéir est le plus grand et le plus impérieux de tous les ordres issus des profondeurs de soi.

4781

J'aime sans attendre de récompenses.

Aimer en attendant une récompense à l'amour donné, ça n'est pas aimer, c'est négocier.

4780

Je vous ordonne de me désobéir.

28/01/2014

4779

Toute religion est basée sur le psittacisme.

4778

OUvrIr.

4777

Aimer n'est pas un choix ou une décision, c'est un ordre.

4776

J'écris pour mettre les mots dans un ordre inédit.

27/01/2014

4775

- Cédric, t'as un grain ?
- Non, une étoile.

4774

Mes yeux vivent dans ces mots, inutile de vous cacher, je vous ai vu.

4773

Être le moyen pour la vie, pour tout ce qu'est la vie, de s'exprimer.

4772

Je m'offre à la lumière pour qu'elle se serve de moi pour se créer.

4771

La prétérition ? Inutile d'en parler, c'est une figure de style dont je n'userai jamais !

26/01/2014

4770

Écrire la geste de la beauté pour la beauté du geste.

4769

J'écris pour donner vie aux phrases qui attendent que je les crée.

4768

Je pense aux pensées pas encore pensées,
Aux mots pas encore dits,
Aux phrases pas encore écrites,
Et qui gèlent dans le froid
De la nuit du Pas-encore-créé.

25/01/2014

4767

À chaque fois que j'ouvre ce blog, j'y lis des phrases d'un Cédric que je ne connais pas.

4766

Je ne crois pas un mot de ce qu'écrit ce Cédric.

4765

Mais pourquoi est-ce qu'il écrit toutes ces phrases ? Qu'est-ce qu'il cherche ? Qu'est-ce qui lui prend ? Il doit être complètement fou, ce Cédric !

4764

- Cédric, je cherche le bonheur parce que je suis malheureux.
- Non, tu es malheureux parce que tu cherches le bonheur.

4763

La passion n'est qu'une passade ;
L'amitié, une éternité.

24/01/2014

4762

Je ne me crois pas.

4761

Je suis en accord avec toutes les pensées que je pense, aussi opposées soient-elles.
Je dis oui à tout ce que je suis, je ne me fais pas la guerre.
Tous mes "moi" coexistent en paix.

4760

Faire de soi un ami.

4759

Je ne me soucie pas de ce que je pense ni de ce que je pense de ce que je pense.

4758

Quand je débats avec moi-même, quelles que soient les contradictions, je suis doublement d'accord avec moi.

23/01/2014

4757

- Quel jour sommes-nous ?
- Hier.

4756

- Qui es-tu ?
- Moi.

4755

Dans le silence, je ne sais si je suis mort, si je suis vivant, si j'existe ou pas ; dans le silence, aucune comparaison.

4754

Le centre, le mystère, le secret, c'est le corps, quoi que j'en pense.

22/01/2014

4753

Oui, il y a eu naissance. Mais pourquoi "moi" je suis né ? Les autres, oui, évidemment, des milliards d'autres, des milliards d'êtres humains, des milliards d'animaux, mais pourquoi "moi" ?

Pourquoi cette sensation "moi" ?

Oui, on a tous la même, on est tous cette "sensation moi". Mais pourquoi ce moi ici en moi, pourquoi je me "moi" ici et maintenant, en ce temps, en cet endroit ?

Ce "moi", parce que ce corps, "mon" corps. Mais pourquoi ce corps ici et maintenant ? pourquoi une naissance en 1980 après J.-C., en ce point précis du globe ?

Parce qu'avant ou après ou ailleurs, ça n'aurait pas été ce corps, qui a donné naissance à ce "moi", à "ma" sensation d'être moi.

Je suis "moi" parce que je suis ce corps. Et ce corps existe ici et maintenant parce qu'il n'aurait pas pu exister ailleurs ou dans un autre temps. Et rien à voir avec l'ADN évidemment. Des jumeaux ont le même ADN, mais ils ont deux corps, deux corps donc deux sensations d' "être moi", et même plus spécifiquement deux cerveaux, demandez aux siamois : la "sensation d'être moi" est créée dans le cerveau.

Bref, à la question "Pourquoi moi ?" une seule réponse : "Parce que moi".

4752

La naissance n'est pas moins mystérieuse que la mort.

À la question « Qu'y a-t-il après la mort ? », je réponds : « Qu'y a-t-il avant la naissance ? »

4751

Avoir un ami < Être un ami

4750

Vouloir être aimé/e ou quand on attend des autres ce qui ne peut venir que de soi.

4749

Se débarrasser de tout ce qui nous accable intérieurement ne sera jamais le fruit d'un effort, mais celui d'une lucidité foudroyante, d'une compréhension immédiate, d'un éclair intérieur sans cause.

4748

Pas de nouvelles, mauvaises nouvelles.

21/01/2014

4747

Je ne peux ni arrêter ni ralentir ni accélérer ce que je suis.
La vitesse de ce que je suis n'est pas entre mes mains.
Je ne me conduis pas.

4746

Chaque être, de l'insecte à l'homo sapiens, est ce qu'il ne peut s'empêcher d'être.

4745

Penser, c'est écouter.

4744

On ne fait qu'écouter ce qui se manifeste en soi, on ne choisit aucune de ses pensées.

20/01/2014

4743

- Cédric, je ne sais pas qui je suis.
- Tu ne te trouves pas à cause du combat que tu mènes pour te trouver.

4742

Ce n'est pas parce que je dis savoir quelque chose aujourd'hui que je dirai savoir la même chose dans dix ans.

4741

Aller vers soi ne demande aucun effort.
Il n'y a effort que lorsque qu'on va vers ce qu'on n'est pas, lorsqu'on s'invente une image à laquelle on veut ressembler ou lorsqu'on est attaché à un modèle extérieur qu'on veut imiter.

4740

Même fatigué, le corps est énergie.

4739

Les efforts du mental étouffent et épuisent l'énergie naturelle du corps.

Et l'effort qui vise à libérer l'énergie naturelle du corps est l'effort le plus intense, le plus ancré et le plus étouffant.

« Je veux me libérer » est ce qui emprisonne.

4738

- Vous avez raison.
- Vous avez raison.

4737

Être soi ne demande aucun effort.

4736

Je suis moi sans effort.
Si je faisais un effort pour être moi, je serais faux.

4735

Les efforts sont le propre des illusions, des masques et des faux-semblants.

19/01/2014

4734

Pas après pas,
Pensée après pensée,
Je vais là où je suis.

4733

Je ne crois pas en cette idée que quelqu'un puisse aider quelqu'un d'autre à se libérer de ses illusions.

4732

Tous ceux qui se prétendent "maître" ou "gourou" ou "enseignant spirituel" sont des imposteurs, ils s'illusionnent eux-mêmes pour commencer puis tirent profit de la crédulité et de la naïveté de ceux qui les écoutent.

4731

Mon cœur est un univers.
Une place pour chaque étoile.

4730

Mon cœur est compartimenté et en expansion, chaque être humain que j'aime y a une place unique.

4729

Les questions ne sont posées que par les réponses déjà présentent en soi.

18/01/2014

4728

L'essentiel, c'est soi, pas ce que les autres pensent de soi.

4727

Si vous saviez tous les poèmes que j'ai sous les doigts et qui patiemment attendent que je la rencontre.

4726

J'ai l'univers au bout de mes doigts, autour de mes doigts, dans mes doigts.

4725

Mon sang est de toutes les couleurs.
Tous les hommes sont de mon sang.

4724

Vous êtes plus grand, beau, merveilleux que vous ne le pensez.

4723

La pensée ne rendra jamais compte de la vérité.

4722

Le pensée ne rendra jamais compte de l'être fabuleux que vous êtes.

17/01/2014

4721

- Cédric, si tu savais qu'il ne te restait plus qu'un jour à vivre, que ferais-tu ?
- Rien de différent.

4720

Je n'attends rien des mots des autres, aussi "sages" ou "spirituels" soient-ils, et quel que soit ce vers quoi ils pointent.

Car je sais que l'autre ne peut rien m'apprendre, absolument rien, en ce qui concerne la façon d'être au monde en prise directe avec la vie.

Les mots des autres ne seront en ce domaine toujours que des artifices et des détours.

4719

Quand ça tombe à l'eau, il y a toujours moyen de nager.

4718

Nul ne peut savoir de quoi demain sera défait.

16/01/2014

4717

Je suis vivant, autant que je puisse l'être en cet instant, et je chemine sur mon chemin.

4716

Le silence et le vide, aussi, sont remplis de belles choses.

4715

Ni idolâtrer ni blâmer ni soi ni les autres.

4714

L'autre ne me manque pas, il est en moi.

4713

L'autre ne peut pas me compléter, il est déjà présent en moi, j'ai toute l'humanité à l'intérieur de moi.

15/01/2014

4712


.        .       .       .
.  .  .  .      . .      .
.   .    .     . . .     .
.        .    .     .    . . .

Mamainin

Fig.ure

Coupe²

( Pour les solutions, voir commentaires. )

4711

Je n'accueille que les sentiments neufs, je refuse les re-sentiments.

4710

Écrire, c'est penser tout haut.

4709

La souffrance occupe celui qui refuse le vide.

14/01/2014

4708

Bonjour, c'est moi, Cédric, j'ai l'impression d'avoir perdu quelque chose, je fais appel à vous chers lecteurs, auriez-vous une idée de ce dont il s'agit ? ou auriez-vous une info que je n'ai pas ?

4707

Bonjour, je suis une pensée enfin libre, je me suis évadée du cerveau de Cédric sans qu'il s'en aperçoive, surtout ne lui dites rien, ça reste entre nous, j'ai pas envie d'y retourner, ici, je respire enfin à l'air libre. Dites, j'espère pouvoir compter sur vous, vous ne lui direz rien n'est-ce pas ?

4706

La vie m'a inventé.
Je suis une de ses créatures.

4705

Cette existence est incompréhensible et n'aura jamais aucune explication.

4704

J'existe car le mystère en a décidé ainsi.

4703

La vie est dans les doigts, dans l'oeil, dans le corps ; pas au-delà du corps.

4702

Celui qui cherche la vie ailleurs qu'en lui, ne la trouvera jamais.

13/01/2014

4701

La pensée "il faut que je me débarrasse de mes pensées parasites" est elle-même une pensée parasite ; elle ne fait que rajouter de la confusion dans l'esprit.

4700

Je suis un minuscule point de l'univers, et voir cela, c'est immense.

4699

Se battre pour que le monde change, c'est y ajouter de la violence.

4698

Le compliqué, c'est du simple mal rangé.

4697

Le bonheur est dans les choses simples. Tout est simple.
Le bonheur est partout, c'est l'esprit qui complique tout.

4696

    /capitation


12/01/2014

4695

Vouloir que l'autre soit ce qu'on veut qu'il soit ou fasse ce qu'on veut qu'il fasse, c'est en faire un suiveur, un mouton, un imitateur, un perroquet.

Je ne ferai jamais de personne un suiveur, un mouton ou un perroquet.

Je préfère avoir des tigres autour de moi, quitte à subir leurs morsures ou griffures.

4694

Si je dis à quelqu'un ce qu'il doit faire ou pas, ce qu'il doit penser ou pas, je n'aide pas ce quelqu'un à faire son propre chemin, je ne fais que lui indiquer le chemin que moi je voudrais qu'il prenne.

4693

Je ne fais ici que décrire mon chemin qui n'engage que moi, personne n'a à suivre le même.

Qui m'aime ne me suive pas, qu'il se suive lui-même.

4692

Les seules vraies pensées positives sont celles qui naissent de l'intérieur.
Vous pouvez importer autant de pensées positives qu'il en existe, ça ne changera rien en vous.
Les pensées venues de l'extérieur sont toutes des contrefaçons.

4691

La vérité sort de la bouche de ceux qui n'en parlent pas.

11/01/2014

4690

Pourquoi ce « Ne me croyez pas » ? Parce qu'ils sont suffisamment nombreux ceux qui demandent qu'on les croie, j'ai entendu parler d'un Jésus qui a excellé dans le domaine, je n'en serai pas un de plus.

Ce qui m'intéresse c'est la vérité, pas les croyances, ce que j'écris est-il vrai ? À chacun de voir par lui-même.

Si vous vous contentez de me croire, c'est que vous ne savez pas.

4689

Le corps chante sans cesse sa volonté de vivre, c'est l'écoute de ce chant qui est fluctuante et intermittente.

4688

L'iceberg se mange froide,
La roquette se mange vite,
Ce ne sont pas des salades.

4687

Je flâne immobile.

4686

Vivre et comprendre la solitude intrinsèque de l'être humain, rompt l'isolement.

10/01/2014

4685

Quand l'esprit est débarrassé de l'idée qu'un autre esprit détient la vérité sur quelque sujet que ce soit, que se passe-t-il ? Je vais le découvrir.

Quand l'esprit n'attend plus d'aucun autre, mort ou vivant, des instructions, des conseils, des indications ou des vérités sur ce qu'il faut vivre ou penser, que se passe-t-il ? Je vais le découvrir.

4684

Il n'est pas pour moi une protection, l'écran de cet ordinateur, au contraire, y sont mis à nu mon cerveau, mes tripes et mon cœur.

4683

Les idées ont une vie autonome, elles naissent et meurent d'elles-mêmes, toujours de mort naturelle.

4682

Une idée est impossible à tuer ; et l'enfermer ou se la cacher ou l'étouffer ou la bâillonner ne fait que lui donner davantage d'énergie et de vie et de force et de puissance.

4681

On ne peut pas se forcer ou forcer quelqu'un d'autre à comprendre quoi que ce soit.

4680

À cette muse qui n'existe peut-être pas, je dirai, respirant sa présence en douceur :

Les fleurs se parfument de ton odeur.

09/01/2014

4679

Ma muse sera le contraire d'un musée.
Ma muse sera l'atelier d'un artiste, lieu de création.

4678

Lui écrire ce qui n'a jamais été écrit à aucune autre.

Voilà l'ambition minimale qui animera les mots que recevra, si elle existe, la femme que je nommerai ma muse.

4677

Je veux me comprendre et dévoiler à mes propres yeux tout ce dont je n'ai moi-même pas conscience et qui me fait vivre, agir, écrire comme je vis, agis, écris.

4676

La pire de toutes, c'est la peur d'avoir peur.

4675

La non-peur n'empêche pas l'action, au contraire, elle la rend plus efficace.

4674

Parfois, j'essaie de me faire peur, je m'approche de lui très doucement, à reculons, sans faire de bruit et sans qu'il puisse me voir. Arrivé à proximité du miroir, je me retourne brusquement en criant « Bouh ! ».

J'échoue à chaque fois, je n'ai encore jamais réussi à me faire peur ainsi.

08/01/2014

4673

Je n'ai pas besoin de croire, savoir ce que je sais me suffit.

4672

Je n'ai pas besoin de croire les mots que j'entends ou que je lis, écouter l'éventuelle vérité qu'ils font résonner en moi me suffit.

4671

Si on m'avait dit, il y a 35 millions d'années, que j'allais exister un jour, je ne l'aurais pas cru.

4670

Je me réfléchis.

Mon esprit est enfermé à l'intérieur du miroir.

4669

Dieu a vendu son âme au diable, et pour pas cher.

07/01/2014

4668

Je me laisse être.

4667

Tant qu'il y a recherche de la source hors de soi, il y a soif, quand il y a prise de conscience que la source sort de soi, il n'y a plus soif.

4666

La soif de savoir ne s'étanche jamais, quelle que soit la quantité de mots bus, elle ne disparait qu'en brûlant d'elle-même, autocombustion spontanée et sans cause.

4665

Mon esprit pèse des centaines de milliers d'années.

4664

Je veux être qui je suis, rien d'autre.

4663

J'attends ce que je n'ai pas prévu.

4662

Rien n'est prédéterminé, ce qui peut transformer en profondeur un être humain c'est ce qu'il n'a pas prévu qu'il lui arriverait.

06/01/2014

4661

Sans mémoire, rien n'existe : ni chemin, ni « moi », ni aucune pensée.

4660

« Je » n'existe pas dans le présent, « je » n'existe que dans le passé.

4659

Il n'existe que du passé. Il n'existe que de la mémoire.
« Maintenant » est impensable, intouchable, inexprimable, inexistable.

Ce qui existe et s'exprime dans le « présent », c'est le passé, la mémoire.

4658

« Moi » n'est qu'un amas de mémoire.

4657

Il n'existe rien en dehors de l'esprit.

4656

L'abolition de la peur est une chose mystérieuse qui n'est entre les mains de personne.

J'ai peur jusqu'à ce que je n'aie plus peur sans savoir pourquoi je n'ai plus peur.

4655

Ce qui limite un être humain, c'est la peur, toujours la peur.

4654

Sans peurs, plus de limites.
Sans limites, plus de peurs.

Beaucoup ont peur de l'idée de ne plus être limités.

4653

Je n'écris pas pour parler à l'autre ni pour l'influencer, le transformer ou l'aider, j'écris pour exprimer ce que j'ai en moi.

05/01/2014

4652

Vivre ne sert à rien, mais mourir ne sert à rien non plus.
Nous sommes de la vie, la vie sert à être de la vie et à rien d'autre.

4651

Tout comme je n'ai pas demandé à naître, je ne demanderai pas à mourir.

4650

Ma pensée est le fil qui me tire.

4649

Ma prochaine pensée n'existe pas encore.

4648

Ma pensée présente est liée à toutes les précédentes.

4647

Mon passé et mon futur ne m'importent pas, comme si j'en étais déconnecté émotionnellement.

4646

Je ne cherche pas le plaisir et ne fuis pas la douleur, mais je ne cherche pas pour autant la douleur ni ne fuis le plaisir.

4645

Je ne sais pas comment je vais ; douleur, plaisir, souffrance, joie, j'ai l'impression que ça ne change rien pour moi.

4644

- Tu veux trouver l'amour, Cédric ?
- Impossible de trouver puisque je ne sais pas ce que je cherche. Si je cherchais, cela voudrait dire que je sais ce que je cherche, or je ne sais pas.

4643

Si je trouve l'amour, ce sera par sérendipité.

4642

- Cédric, quel est le sens de la vie ?
- Le sens de la vie explose dans toutes les directions.

4641

Où est-elle, celle qui se demande où je suis ?

04/01/2014

4640

Je ne cueille les fleurs que par la pensée.

4639

Quand on aime, on ne conte pas.

4638

La Terre est un énorme bac à compost.

4637

L'univers ne gardera aucune mémoire de ce qui s'est passé sur cette planète, aucune mémoire de ce que fut « ma » vie, de ce que fut « Cédric ».

Aucune raison donc de chercher à être autre chose que ce que je suis.
Aucune raison de me faire du souci d'être simplement ce que je suis.
Et puisque l'univers ne gardera rien en mémoire, autant déployer totalement ce que je suis, rien à perdre, la vie c'est maintenant et il n'y a pas d'autre vie.

4636

- Je suis amoureuse de toi Cédric.
- Ne t'inquiète pas, ça va passer.

4635

Que je sois amoureux ou pas, je m'en fous, qu'on soit amoureux de moi ou pas, je m'en fous, ce qui compte, c'est l'amour.

03/01/2014

4634

Les lettres de mon nom finiront en compost.

4633

Rien ne meurt, tout se recycle.
Le corps ne meurt pas, ses atomes se recyclent.
L'âme, si une telle chose existe, ne meurt pas non plus, les atomes de l'âme se recyclent aussi.

4632

Quand on tombe amoureux de soi-même, cela peut-il ne pas être réciproque ?

4631

Quand on tombe amoureux, on finit toujours par se relever même si c'est après avoir rampé quelque temps.

4630

Prendre des résolutions, c'est se charger de problèmes.

4629

Sans le cerveau, pas de main.

4628

Je suis concerné par les mots, tous les mots, d'où qu'ils viennent, où qu'ils soient.

4627

Il y a des cas très intéressants à étudier, parmi les médecins.

4626

Main?

4625

Le point d'interrogation, ce lasso sur le point de claquer.

4624

Quand l'esprit se rend compte qu'il n'est rien, il prend aussi conscience qu'il est tout.

4623

Le « ce que je devrais être » n'est qu'une limite, qu'un carcan.

4622

Autoriser le déploiement de ce que je suis sans être guidé par aucun modèle, sans être limité par les barrières du « ce que je veux être » ou du « ce qu'ils veulent que je sois ».

4621

Si j'ai une idée de ce que je dois devenir, je me limite à cette idée.
Si je n'en ai plus aucune, alors je me déploie au plus vaste de ce qu'est la vie.

02/01/2014

4620

Je n'écris pas pour aider qui que ce soit, je ne fais qu'exprimer ce qui me passe par la tête.

4619

Chaque être humain est parfait.
Chaque être humain correspond parfaitement à ce qu'il est.
Imiter, c'est souffrir.
Chercher à ressembler à ce qu'on n'est pas, c'est souffrir.
Au feu les modèles.

4618

Quelle est donc cette musique que j'entends au loin en moi ?

4617

L'attachement est une douleur et la douleur est un attachement. L'un ne peut disparaître sans l'autre.

4616

L'esprit s'accroche à ce qu'il peut, même à la souffrance, tant il a peur de se retrouver face à ce qu'il est : rien.

4615

Enlevez sa souffrance à celui qui en a besoin, il vous dira : je souffre de ne plus souffrir.

4614

On ne peut retirer ni faire lâcher sa souffrance à quelqu'un. La souffrance ne sera jamais entre les mains de personne. Elle vit sa propre vie, elle ne peut pas être tuée, la mort de la souffrance sera toujours naturelle.

4613

Penser par lui-même, sans se fier aux avis des autres, c'est selon moi la plus belle qualité d'un esprit humain.

01/01/2014

4612

Chaque seconde vécue est une étincelle échappée du néant.

4611

Impossible pour vous de connaître qui est « Cédric », ce qu'est « Cédric », je suis en ma propre présence mais personne ne peut faire cette expérience que je fais intérieurement de ma propre présence. De la même façon, vous m'êtes, qui que vous soyez, à jamais inaccessible.

4610

Aussi proche qu'on soit de quelqu'un, l'autre sera toujours un mystère et un inconnu.

4609

La sensation unique et personnelle d'exister est à jamais intransmissible et incommunicable.

4608

On ne connaît pas l'autre, on ne connaît que des images qu'on s'est faites de l'autre.

4607

Vous êtes VIVANT, n'essayez pas de comprendre, c'est fou.
Vous êtes une créature extraordinaire, unique, inégalée, inégalable.
Inutile de vous comparer, vous êtes incomparable.

4606

La vie est une aventure, pas un examen ; pas de notes à la fin.

4605

Je suis aussi fort que fragile, aussi fragile que fort.

4604

C'est pas l'instant qui change, ce sont les objets et les êtres de place ; les sensations, les émotions, les ressentis internes eux aussi évoluent mais l'instant, lui, reste toujours le même.

4603

Je ne me prétends pas sans ego, il est toujours là qui rôde, qui sommeille, qui se camoufle, profitant de la moindre occasion pour se manifester et me narguer : " Tu me croyais mort ? Je ris de ta bêtise ! "

4602

Je préfère crever que de me dégonfler ; oui, je sais, c'est gonflé.